Avant le départ…

Nostagie vacances.

Je ne sais pas pour vous mais bizarrement je n’aime pas le dernier jour avant les vacances ou même le jour du départ en vacances.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
Et pourtant je suis toujours prêt à lever le camp, à voir du pays et à bouger, c’est indispensable à ma vie, je ferais que cela (ou presque) si je le pouvais. J’ai des souvenirs impérissables de la Suisse, du Pays Basque, de la Corse, de la Bretagne, de Londres ou Venise.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Mais voilà, le dernier jour avant le départ, en me levant, je regarde le petit massif de fleurs des champs dans le jardin et le me dis qu’il va me manquer. Tous les jours ce massif est différent et j’ai peur de le retrouver mal en point. Pareil, en promenant le chien au bord du petit lac où je vais tous les jours, je me dis que cet endroit propice à la réflexion va me manquer, un peu comme s’il y avait un risque que je ne le retrouve pas de la même manière en rentrant. C’est un peu comme si j’étais lié à lui, comme si je l’abandonnais. Et pourtant, certains matins quand il pleut à cordes ou qu’il fait bien froid, ce lac me sort un peu par les yeux…et le reste de mon cadre de vie aussi enfin parfois .

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
Et puis faire les valises est quelque chose dont j’ai absolument horreur et pourtant ça veut dire préparation du départ mais au fond je crois que c’est le départ en lui – même qui me noue un peu l’estomac….

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Après, une fois que j’ai traversé la France et que j’ai posé les malles, là je me sens en vacances et je me métamorphose…je laisse de côté une grande partie de ma carapace du quotidien pour m’ouvrir au moment béni des vacances.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
Et le retour me direz-vous ? Hé bien c’est pareil mais en pire : défaire les sacs et retrouver le quotidien sont une vraie désolation, le temps de redémarrer la machine. J’ai envie presque de repartir sur le champ…mais revenir est indispensable car c’est la condition de base pour pouvoir partir.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
Les vacances prennent du temps : avant on les prépare, on les attend, on les idéalise. Pendant on les vit. Après, il reste les souvenirs, les photos, les petits objets ramenés, les anecdotes. Parfois, je ne sais pas trop pourquoi, un moment précis d’un séjour précis s’impose à moi et la mélancolie me gagne.

.………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Beaucoup d’écrivains parlent de leurs vacances, celles d’enfance ou disons celles d’un temps passé.

Les vacances sont des barres sucrées de nostalgie heureuse…

.

.

.

Publicités

10 réflexions sur “Avant le départ…

  1. sous les galets

    Tu sais que passer sous WP t’a fait un bien fou. j’adore tes petits moment introspectifs, c’est bien ce que tu écris, et ça me parle carrément. Les départs sont toujours terribles pour moi, car il y a toujours un risque que je ne revienne pas…
    Voilà, une copine pêchue et optimiste comme moi, tu n’en trouveras pas cent, c’est moi qui te le dis 😉

    1. C’est sur que trouver une blogueuse littéraire dont je me sens proche, c’est pas tous les jours ! C’est drôle car quand j’étais gamin, je partais chaque été en vacances dans la vallée de Chamonix avec mes grands parents et je ressentais déjà cela. Pourtant je quittais pour 2 semaines mon univers d’enfance au quotidien qui ne me convenait pas. Ceci dit le retour était bien pire encore. Aujourd’hui tout cela s’est dilué mais je ressens bien ce que je décris. Alors que partir en vacances ou en escapades est ce que je préfère, j’ai horreur de préparer les sacs et il y a toujours ce petit pincement au moment du départ…va comprendre !

    1. Moi j’aime au contraire passer du temps à les préparer. Pour le moment pour 2014 plus rien de prévu et plus beaucoup de congés. Un week-end à Londres commence à nous trotter dans la tête. En 2015, la Corse…les basiques et les essentiels ! Belle semaine !

    1. C’est marrant, visiblement la dernière phrase interpelle…et tant mieux. La mélancolie fait partie de moi, je crois que je suis né comme ça de toute manière. Il parait que la nostalgie est heureuse , ce qui la différencie de la mélancolie. Bises Syl.

    1. Hou…de la poésie pour moi…tu es bien folle Val…je vais aller voir ça…
      J’ai lu. Joli texte, manuscrit en plus. Je connaissais la phrase qui dit que  » partir c’est mourir un peu « . Merci Val et gros bisous…

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s