La lumière des étoiles mortes de John BANVILLE

banvilleMerci à Asphodèle de m’avoir permis de découvrir ce livre voyageur…

Le narrateur de cette belle histoire a  presque soixante ans.  Alex, comédien de théâtre en retraite,   vient d’être engagé pour tourner un film avec Dawn Davenport, une jeune  actrice star à tendance suicidaire. Cette dernière sympathise avec Alex. Elle à l’age qu’aurait sa  propre fille,Cass, si cette dernière ne s’était pas suicidée il y a dix ans. Depuis lors, Alex ne communique plus vraiment avec sa femme, Lydia.

C’est dans ce contexte qu’ Alex, se souvient alors  de la seule passion amoureuse qu’il vécut lors qu’il avait quinze ans. Une relation hors normes avec la fougueuse Madame Gray, la maman de Billy, son meilleur ami de l’époque. Qu’est devenue Madame Gray et que reste-t-il à Alex de ce premier amour ?

C’est le premier roman de John Banville que je lis. Cet auteur Irlandais confirmé est, je le crois, un grand écrivain.

 » Qu’il est vaste et monotone, le silence qui se déploie le long d’un quai de gare en été lorsque le train redémarre. »

Il parvient à raconter un récit romanesque parfaitement maîtrisé, qui mélange trois histoires et trois périodes de la vie d’Alex. J’ai aimé ce récit rédigé à la première personne et le suspens qui perdure jusqu’aux toutes dernières pages du roman.

La lumière des étoiles mortes est un livre sur la mémoire, les souvenirs, ce qu’ils sont ou ce que nous en faisons, sur leur persistance et notre façon de vivre ou de survivre, avec ou malgré eux.

La plume de John Banville est vraiment belle, poétique, recherchée et même si certains mots ont manqué à mon vocabulaire, j’ai dévoré cette histoire.

 » étant donné qu’ apparemment rien sur terre n’est jamais détruit, mais simplement dispersé et démantelé, ne pourrait-il en être de même pour la conscience de l’individu? Où tout cela va-t-il donc quand nous mourons, tout ce que nous avons été? Quand je songe à ceux que nous avons aimés et perdus, je m’identifie à un promeneur errant à la tombée de la nuit dans un parc peuplé de statues sans yeux. L’air autour de moi bruisse d’absences. »

 » Les mobiles des autres, leurs aspirations et anathèmes sont pour moi des mystères. Les miens aussi. J’ai la sensation d’évoluer sans jamais rien comprendre, d’évoluer immobile, tel le héros obtus et malheureux d’un conte de fées, empêtré dans les taillis, coincé dans les ronciers ».

Pour moi, l’auteur est un homme sensible et pudique et un talentueux conteur. J’ai vraiment eu l’impression qu’il racontait sa propre vie tout au long du roman et que tout était vrai , que tout existait exactement comme dans les descriptions du livre.

Et puis, cerise sur le cup-cake, La lumière des étoiles mortes est une histoire d’amour avant tout, et le portrait de cette Madame Gray et de cet adolescent qui donnent libre cours à leurs amours, élaboré à travers les souvenirs d’Alex devenu âgé, est vraiment touchant et original.

 » Je pense aux yeux bruns et humides de Madame Gray et à leurs minuscules éclats dorés. Quand on faisait l’amour, ils viraient de l’ambre à la terre d’ombre puis à une nuance de bronze opaque. »

Il parait que ce livre est le troisième volet d’une trilogie et que l’on peut retrouver certains personnages de l’histoire dans les deux premiers tomes écrits par John Banville. Je sais que je relirai cet auteur.

logo coup de couer

PS : juste une remarque, le titre original est  Ancient light. Ne pouvait-on pas trouver une autre traduction française que cette  » lumière des étoiles mortes », titre éculé s’il en est, puisque ces pauvres étoiles qui sont mortes sont reprises  à toutes les sauces dans la littérature amoureuse. Certes, le phénomène est magique, l’image est belle mais à force , la lumière devient blême…

Publicités

8 réflexions sur “La lumière des étoiles mortes de John BANVILLE

  1. sous les galets

    Déjà Aspho qui l’avait pépité m’avait convaincue, mais alors là tu en remets une couche. Il est noté. Bon je vais passer sur ta phrase « c’est une histoire d’amour avant tout » car c’est ce que je fuis généralement, et je me concentre sur le reste.
    Des bises

    1. Oui c’est je crois un grand auteur. Dommage de se méfier des histoires d’amour en littérature mais souvent elle ne sont que le lien ou le fil conducteur du livre. Banville est vraiment génial, un vrai coup de coeur pour moi !

  2. soene

    Hello Mindounet
    Quand on dit « trilogie » ne vaut-il pas mieux commencer par le premier ? 😉
    Et puis, cette Madame Gray qui s’attaque aux sentiments d’un jeune homme, c’est pas trop moral, hein 😆
    Je constate que deux Liseuses sûres ont noté de le lire. Et toi qui a eu un coup de cœur
    Ce livre mérite d’être lu, alors !
    Mais au fait, aurais-je manqué le bilan de tes lectures 2014 ou bien suis-je impatiente ? 🙄
    Bonne semaine dans ta tour
    Bon courage
    Gros bisous

    1. Non tu n’as rien manqué Soène, j’avais en effet prévu de faire un petit bilan 2014 de mes lectures mais je ne l’ai pas fait. Qui sait , peut-être je le ferai ensuite.
      Ce livre est vraiment bien…et l’histoire d’amour qu’il décrit est très belle avec une jolie pirouette à la fin du roman.
      Bises et belle semaine à toi aussi, pas dans ta tour du coup… 😀

  3. Comme toi je pense que c’est un auteur talentueux et j’ai noté un de ses titres pour lequel il a eu un Prix (La Mer) ou il y a mer dans le titre, là ça ne me revient pas mais j’ai aimé sa plume poétique sans être mièvre, sa pudeur et son humilité (c’est rare)… Je suis contente de constater que parfois, je dis bien parfois, nous arrivons à aimer les mêmes livres, warf !!! 😆

    1. Cela arrive bien souvent finalement…c’est plus moi qui va dans ton sens que le contraire mais bien souvent j’aime les livres que tu plébiscites. Celui-ci est une vraie belle surprise et fait partie de mes coups de coeur de ce début d’année ! Je le ferai suivre à Somaja mais j’attends qu’elle ne soit plus dans les cartons…bisous !

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s