Fatigué…Renaud ressortira-t-il son flingue ?

RenaudBen figurez-vous que lundi dernier je rentrais d’un week-end à Dublin…il faut bien revenir pour pouvoir partir mais les retours sont de plus en plus difficiles avec le temps…les départs aussi avec l’âge (warf j’en rajoute un peu là…)  quand le pilote pose les roues de l’avion sur le tarmac, cela me donne envie de remettre les gaz !

Et donc ce lundi soir, je suis tombé devant un reportage sur les 40 ans de carrière de Renaud et je l’ai regardé. La télé est un mal nécessaire, comme le football, essayez d’imaginer ce que  serait la vie dans notre société sans la télé, le foot et (les films porno)…ou plutôt n’essayez pas, vous allez avoir peur !

Mais je sens que je dérive de mon sujet : Renaud ! Je connais ses chansons les plus célèbres, j’ai deux albums je crois, dont une compil, bref je ne suis pas ce qu’on appelle un fan mais j’apprécie le personnage depuis toujours et j’ai l’impression de l’avoir toujours connu avec son franc-parler de franc-tireur. C’est qu’il  s’est permis pas mal de mots et de bons mots pour dégommer la connerie humaine et la méchanceté crasse de l’homme en particulier. Surtout dans ses premières chansons que je connais très peu.

Ce serait aujourd’hui, ses textes pourraient  être censurés…le rap est passé par là depuis les années 90. Lisez donc ce texte après la phrase qui suit  (Où c’est que j’ai mis mon flingue)

Et d’ailleurs j’en profite pour le publier ce texte  avant que nos blogs soient espionnés par les pouvoirs publics,  car autrement  je serais  cuit, catalogué dans les terroristes potentiels à surveiller, les ennemis de la République…

J’veux qu’mes chansons soient des caresses
Ou bien des poings dans la gueule,
A qui qu’ce soit que je m’adresse
J’veux vous remuer dans vos fauteuils.

 

Alors, écoutez-moi un peu,
Les pousse-mégots, et les nez d’boeufs,
Les ringards, les folkeux, les journaleux.

D’puis qu’y’a mon nom dans vos journaux,
Qu’on voit ma tronche à la télé,
Où j’vends ma soupe empoisonnée
Vous m’avez un peu trop gonflé.

 

J’suis pas chanteur pour mes copains,
Et j’peux être teigneux comme un chien.

J’déclare pas avec Aragon,
que l’poète a toujours raison.
La femme est l’avenir des cons
Et l’homme est l’avenir de rien.

 

Moi, mon av’nir est sur le zinc
D’un bistrot des plus cradingues
Mais bordel !
Où c’est qu’j’ai mis mon flingue ?
J’ai mis la main sur ma flingue !

 

J’vais pas m’laisser emboucaner
Par les fachos, par les gauchos,
Tous ces pauv’ mecs endoctrinés
Qui foutent ma révolte au tombeau.

Tous ceux qui m’traitent de démago
Dans leurs torchons qu’j’lirai jamais :
« Renaud c’est mort, il est récupéré ».

 

Tous ces p’tits bourgeois incurables
Qui parlent pas, qu’écrivent pas, qui bavent
Qui vivront vieux leur vie d’minables
Ont tous dans la bouche un cadavre.

 

T’t’façon, j’chante pas pour ces blaireaux
Et j’ai pas dit mon dernier mot.

C’est sûr’ment pas un disque d’or
Ou un Olympia pour moi tout seul
Qui me feront virer de bord
Qui me feront fermer ma gueule.

 

Tant qu’y’aura d’la haine dans mes s’ringues
Je ne chant’rai que pour les dingues

Mais bordel ! Où c’est qu’j’ai mis mon flingue ?

 

Y’a pas qu’les mômes, dans la rue,
Qui m’collent au cul pour une photo,
Y’a même des flics qui me saluent,
Qui veulent que j’signe dans leurs calots.

Moi, j’crache dedans, et j’crie bien haut
Qu’le bleu marine me fait gerber
Qu’j’aime pas l’travail, la justice et l’armée.

C’est pas d’main qu’on m’verra marcher
Avec les connards qui vont aux urnes
Choisir clui qui les f’ra crever.
Moi, ces jours-là, j’reste dans ma turne.

 

Rien à foutre de la lutte d’crasses
Tous les systèmes sont dégueulasses !

J’peux pas encaisser les drapeaux
Quoi qu’le noir soit le plus beau.
La Marseillaise, même en reggae,
Ça m’a toujours fait dégueuler.

 

Les marches militaires, ça m’déglingue
Et votr’ République, moi, j’la tringle
Mais bordel ! Où c’est qu’j’ai mis mon flingue ?

 

D’puis qu’on m’a tiré mon canif
Un soir au métro Saint-Michel
J’fous plus les pieds dans une manif
Sans un unchak’ ou un coktail.

A Longwy comme à Saint-Lazare
Plus de slogans face aux flicards
Mais les fusils, des pavés, des grenades !

Gueuler contre la répression
En défilant « Bastille-Nation »
Quand mes frangins crèvent en prison
Ça donne une bonne conscience aux cons

 

Aux nez-d’boeux et aux pousse mégots
Qui foutent ma révolte au tombeau.

Si un jour j’me r’trouve la gueule par terre
Sûr qu’ça s’ra d’la faute à Baader.
Si j’crève le nez dans le ruisseau
Sûr qu’ça s’ra d’la faute à Bonnot.

 

Pour l’instant, ma gueule est sur le zinc
D’un bistrot des plus cradingues,
Mais faites gaffe ! J’ai mis la main sur mon flingue !

Allez, ça envoie et cela a dû faire bien des grincheux…à l’époque  de sa sortie, en 1980 !

Aujourd’hui, plus de signes de Renaud depuis 2008, date de son dernier Album. On sait qu’il alterne les périodes d’alcoolisme et de sevrage (disons le ainsi). A priori, le reportage de France 3  laissait entendre qu’il était en période de sevrage mais qu’il avait choisi de se taire, qu’il n’avait plus rien à dire. Et si seulement ceux  qui n’ont rien à dire la bouclaient , qu’est ce que ce serait bien chez les chanteurs et les chanteuses.

Renaud se serait retiré du monde…serait-il allé s’exiler au fin fond de l’Irlande ? Pas sur…en Angleterre il l’a déjà fait… probablement qu’il  en eu assez d’essayer de faire changer le monde, il a dû revenir de ses utopies et doit pas être fier de lui ni du monde qui attend son jeune fils de 9 ans…

La solution ultime , c’est se retirer carrément  de la vie…comme le font les hommes et les femmes des monastères . Moi qui ne crois en rien, je suis fasciné par ces vies d’ascètes , qui se contraignent à ne plus vivre pour ne plus penser donc ne plus souffrir, en s’enfermant dans un monde qui n’existe pas, seulement dans les murs de leur monastère.  Et si elle était là la vraie utopie et la seule réalisable aujourd’hui…à condition de mouiller sa tunique ?

Alors en espérant que Renaud ne parte pas en retraite définitivement, je lui souhaite avec un peu de retard un bel anniversaire…

Publicités

34 réflexions sur “Fatigué…Renaud ressortira-t-il son flingue ?

  1. Coucou Mind 😉

    Je viens discuter 5 minutes avec toi sur un banc et parler des gens tant qu’y en a. ….

    Je n’avais trop fait attention à ces paroles de « où c’est que j’ai mis mon flingue  » …

    Sans rapport (enfin un peu quand même) cela m’a fait penser à cette chanson de maître Gims …

    Où est ton fusil ? Où est ton arme ?
    Non, non, non, j’n’en ai plus besoin
    Où est ton fusil ? Où est ton arme ?
    Non, non, non, j’n’en ai plus besoin

    J’ai vu ces gens me tendre la main
    Je me suis vu leur prendre tous leurs biens
    J’ai vu cette femme me supplier de ne rien faire
    Je me suis vu lui dire : « C’est la guerre »
    J’ai vu ces gosses grandir dans l’enfer
    De nos armes et dire qu’avec le temps on s’y fait
    J’entends le sage dire que tout va de travers
    Depuis que Lucifer est tombé du ciel

    Où est ton fusil ? Où est ton arme ?
    Non, non, non, j’n’en ai plus besoin
    Où est ton fusil ? Où est ton arme ?
    Non, non, non, j’n’en ai plus besoin

    Après la guerre, on ne peut que reposer en paix
    Assassiné par tout ce que tu représentais
    En tuant ton frère, tu sers ton pays
    « Plus jamais de guerre mondiale » : c’est ce qu’on s’était dit
    Je ne veux plus traverser mon quartier la peur au ventre
    Non, je ne veux plus traverser mon quartier la peur au ventre

    Où est ton fusil ? Où est ton arme ?
    Non, non, non, j’n’en ai plus besoin
    Où est ton fusil ? Où est ton arme ?
    Non, non, non, j’n’en ai plus besoin

    J’ai vu ce gosse prendre un fusil
    Manipulé par des adorateurs de rubis
    J’ai vu cette femme pleurer, crier : « Où est mon fils »
    La guerre l’a pris madame, il a rendu service

    Mais pourquoi on s’aime si on sème la haine ?
    Mélangeons nos sangs sans pour autant s’ouvrir les veines
    J’plains la race humaine, le viol est propre à l’Homme
    Quel autre animal peut faire l’amour avec la haine ?

    Je ne veux plus traverser mon quartier la peur au ventre
    Non, je ne veux plus traverser mon quartier la peur au ventre

    Où est ton fusil ? Où est ton arme ?
    Non, non, non, j’n’en ai plus besoin
    Où est ton fusil ? Où est ton arme ?
    Non, non, non, j’n’en ai plus besoin

    1. Je connais cette chanson…comme quoi Gims peut faire des chansons sensées quand il veut !
      Il y a un paralelle entre les 2 textes, celui de Renaud est plus hard, beaucoup plus hard enfin je trouve !
      Et Maître Gims est de retour, le nouvel album arrive !
      Bises et bon week-end !! 😀

  2. Renaud .. vaste sujet .. j’ai aimé quelques temps, ensuite j’ai dû passer à autre chose.
    J’ai lu quelque part que pour les écrivains et les chanteurs, c’est quand on est au fond du trou et malheureux que l’on écrit ses meilleurs textes.

  3. soene

    Hello Mindounet
    Je vois passer les messages de ta newsletter, et je me fais un de ces soucis 🙄 je ne vais même pas figurer dans les stats de WP 😆
    Bon, allez, c’est pas bien grave, je ferai mieux dans quelques temps.
    Le p’tit gars est au fond du puits. Dommage, il a du talent et une bouille sympa (je n’ose pas dire « gueule », hein, des fois qu’il ait une alerte sur son nom et me traîne en justice :lol:)
    J’aime certaines de ces chansons, c’est tout.
    Je suis sûre aussi qu’il ne reviendra pas sur le devant de la scène. Il n’y a pas si longtemps, une poignée de ses amis chanteurs ont essayé de gagner des sous pour lui en chantant je ne sais plus quoi…
    Grandeur et décadence à cause de… Bref, on le savait bien fragile depuis le début. Le fric n’a rien dû arranger…
    C’est vrai qu’il pourrait écrire des textes au lieu de se laisser mourir à petit feu.
    Ces mots n’engagent que moi.
    Gros bisous en passant, je retourne à mes roses !

    1. Je pense qu’il écrit des textes au quotidien, mais de là à e faire un album de chansons…
      Les reprises façon Génération Goldman ou celles de Renaud me gavent, c’est surtout une façon de faire du fric pour les éditeurs mais heureusement que les créateurs des chansons touchent les droits d’auteur ! Ceci dit, la reprise de Mistral Gagnant par Coeur de Pirate était pas mal !
      Les roses doivent s’épanouir avec la pluie et le soleil qui alternent…
      Bises et belle semaine!

  4. Renaud ne fera jamais de retour sur scène il ne peut plus chanter
    il pourrait composer pour d’autres , mais …
    j’étais à son premier concert de sa tournée Boucan d’Enfer , il était vulnérable
    On garde le meilleur de ses textes
    j’ai adoré chanter Mistral Gagnant mais bon sang , elle est costaud au niveau du texte
    quand je pense qu’il y a des profs qui font chanter ça à des collégiens , le massacre !
    Je l’ai beaucoup écouté dans les années 80 , comme Balavoine , Goldman et Thiéfaine
    il ne reviendra pas ….
    Pas encore vu cette émission d’ailleurs
    bises

    1. Va savoir…sur scène, j’aurais tendance à être d’accord avec toi, mais en studio…pas besoin d’avoir beaucoup de voix pour enregistrer !!
      Mais surtout, Renaud est au auteur engagé alors sans doutes qu’il reviendra sous cette forme là.
      Et s’il ne revient pas , ben tant pis, il sera parti peut être au bon moment !

  5. sous les galets

    Moi j’aimais beaucoup ses premières chansons (et Mistral Gagnant et le poteau entre toutes), en revanche son côté donneur de leçons j’ai toujours eu du mal (surtout quand on vit en Angleterre …et ça n’a rien à voir avec les impôts), après qu’il picole, c’est triste mais ça me le rend assez sympathique mais bon…bref, moi j’aime les chanteurs, les écrivains etc….mais l’homme qu’il y a derrière est souvent décevant.
    Voilà, c’était ma minute pleine d’optimisme du lundi matin 😉

    1. Il dit payer ses impôts en France et il y a pas mal de chanteurs dans son cas, l’Angleterre attire et puis ce n’est pas la Suisse, ni le Luxembourg ni Monaco ni la Belgique.
      Je ne connais pas le poteau enfin le titre lu comme ça ne me dit rien !
      Optimisme du lundi matin?? Bah moi ça va aujourd’hui…la semaine sera courte pour moi et un bon week-end se profile alors ma foi !
      Belle semaine à toi miss Galéa !!

  6. Je ne crois pas qu’il reviendra…mais c’est seulement un ressenti personnel. A moins qu’il retombe sur une nana qui le sorte temporairement de sa solitude…L’amour fait des miracles, mais là, il y du boulot. C’est dommage.
    La déchéance, c’est toujours un crève-coeur pour les fans. Christophe n’est plus que l’ombre de lui-même, et Polnareff aussi. Quelle pitié… C’est vrai que la retraite, ce ne devrait pas que pour les petites gens.
    Bisous Mindounet
    ¸¸.•*¨*• ☆

    1. Tu es dure je trouve. Christophe va bien il me semble, il fait souvent des albums et des tournées et j’espère aller le voir un jour. Polnareff est un grand malade depuis toujours, peut être le seul génie encore vivant de la chanson française…j’adore et sa dernière tournée en 2008 ??? je ne sais plus la date était vraiment géniale. Reste qu’il ne créé plus rien depuis 25 ans…et là oui, c’est une forme de déchéance.
      Bises.

  7. De toute façon pour être artiste faut être à vif ! C’est par cette hypersensibilité je crois que est catalysé ce qui est ressenti à l’intérieur en force d’expression vers l’extérieur (et vice versa d’ailleurs)
    Petit clin d’oeil, ce qui est triste en Irlande c’est qu’ils conduisent à gauche !
    Bises

    1. Une jolie définition de l’artiste et je pense que tu es dans le vrai.
      C’est sympa de rouler à Gauche en Irlande sur les petites routes , les irlandais et les écossais sont très sympas au volant, rien à voir avec nous…ils foncent mais te saluent, ne te collent pas derrière, sont patients…peut être pas dans les grandes villes mais partout ailleurs oui !
      bises !

      1. J’ai beaucoup aimé l’Irlande et c’est vrai que les Irlandais sont très cool, mais je n’ai pas pu me faire à la conduite à gauche ! panique totale à bord !
        As-tu déjà fait un billet sur le livre de Kells ?

  8. J’aime ses textes, j’aime sa sensibilité, j’aime le personnage public et j’aime l’homme à travers ce que je perçois de lui. Je ne suis pas surprise de son état d’âme négatif : c’est un hyper sensible, perfectionniste qui révèle à tous notre moi profond, nos contradictions. Je lui souhaite la paix, je lui souhaite l’amour (beaucoup), parce que lorsque j’écoute Mistral gagnant, Morgane de toi, les larmes ne sont pas loin de moi (le con !) et ses chansons sont les plus beaux cadeaux qu’on puisse recevoir : elles me parlent, elles me touchent. Bisous

    1. J’aurai pu dire la même chose que toi. J’aime ses textes, j’aime sa naïveté, sa tendresse, sa mélancolie et sa colère. Ses mots me touchent comme peu d’autres. Je lui souhaite le meilleur. Les rumeurs font état d’un retour… qui sait ?

    1. Pas sur pour l’alcool, la littérature est truffée de contre-exemples…si tu enlèves l’alcool et la drogue, tu enlèves pas mal d’auteurs.
      Pour la chanson, Nougaro, Miossec, Renaud et d’autres ont eu des soucis avec l’alcool. Il reste qu’à force, leur santé est en jeu et là en effet, plus de création…
      Bonne fin de semaine JC !

    1. Je suis d’accord…c’est pathétique de voir Halliday ou d’autres qui ne savent pas s’arrêter, même temporairement. Mais cela doit être dur de décider de se taire, tu as raison de le souligner…même si c’est peut être une forme d’abdication aussi…

  9. Nous aimons les chansons de Renaud. Quant à l’émission, nous l’avons regardée par intermittence. Apparemment, elle était bien construite.
    Bon week-end !

    1. Oui, l’émission était bien fichue, généralement je ne regarde jamais ce genre d’hommage mais comme je l’ai expliqué, j’avais envie de me vider le tête en regardant la télé, et j’ai été agréablement surpris, sans compter que j’ai appris des choses sur Renaud!
      Bises et belle fin de semaine !

  10. Il me semble savoir que c’est un homme en prise avec des demons terribles,sans parler de l’alcool…
    J’avais entendu qu’il écrit des textes magnifiques aussi vite qu’il descend une bouteille. Pour moi, il fait parti de ses artistes possédés, dont le « don » est trop lourd à porter.
    Il écrit probablement toujours mais il marche à l’ombre pour éviter les coups…

    1. Joli commentaire une fois de plus. Tu dois avoir raison, l’alcool n’est que la conséquence des démons terribles pour reprendre tes mots.
      Je pense qu’il écrit toujours mais pour lui…on verra bien s’il ressort ou pas.
      Belle fin de semaine.

  11. Comme beaucoup d artistes chanteurs, Renaud a eu 10 ans de bon. Après l’inspiration et la créativité se tarrissent… Il faudrait avoir le courage d arreter mais l’ego ne veut pas rentrer dans sa coquille et puis il faut bien aussi faire rentrer un peu de sous !
    J aime bien Renaud mais je n’ai surtout pas voulu regarder cette émission qui aurait sali le beau souvenir que j’ai du gars qui jouait si bien dans « Germinal » …

    1. Moi je dirais 20 ans de bon, sachant que j’ai surtout connu la période 90/2000, étrangement dans les années 80 ce n’est pas un chanteur que j’écoutais, au sens écouter vraiment…j’entendais.
      Je me souviens aussi de Germinal, un rôle taillé sur mesure pour lui…

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s