Une année de lectures : 2015 !

femmes qui lisent11

NB : Record de fréquentation hier sur le blog à l’occasion de la parution de cet article, 181 visites en tout dont 54 pour cet article ! Merci à vous de votre fidélité !

L’année 2015 se termine et forcément, on fait des bilans…alors voici un résumé de mes 42  lectures de 2015 en quelques points.

Une découverte.

modiano

Patrick Modiano, avec 3 livres lus dans l’année . J’aime cet univers, j’ai beaucoup aimé Dimanches D’août , bien aimé Rue des boutiques obscures et j’ai été déçu par Villa triste. Dora Bruner m’attends pour 2016.

Des classiques.

sand

2015 aura été une année riche en auteurs classiques pour moi, plus que d’habitude, avec :

  • Paul Auster
  • Albert Cohen
  • D.H Lawrence (ma lecture en cours)
  • Alberto Moravia
  • Daphné du Maurier
  • Vladimir Nabokov
  • Ernest Hémingway
  • Georges Sand
  • Charlotte Brontë

Les livres que je n’ai pas pu lire.

corde

Seulement 2 romans me sont tombés des mains, c’est peu :

  • Pars avec elle d’Agnès Ledig : une intrigue digne des pires séries de la télé et pour le style, cela prouve que ceux qui crachent sur Marc Levy ont tort, relisez ses premiers livres…
  • Eva de Simon Libérati : un style nombriliste, compliqué, intello, avec des références culturelles partout…pas pu dépasser la page 80.

Les coups de coeur.

myrtilles2

2015 aura été  également une année riche en coups de coeur  avec 10 livres que j’ai vraiment aimés:

  • Des fleurs pour Algermon de Daniel Keyes : une histoire forte, belle, intelligente, universelle, touchante…
  • Ce que je peux te dire d’elles de Anne Icart : un portrait de femmes et une saga familiale fantastique. Par contre la suite l’est moins et la suite de la suite ce sera sans moi.
  • Le coeur du Pélican de Cécile Coulon : j’avais aimé les 3 autres romans de la miss, mais pour moi, celui ci est une vraie  réussite, à la fois sur le fond et le style et je pense que le livre a eu un fort retentissement par rapport aux précédents. J’ai hâte de lire le cru 2016…
  • Les singuliers d’ Anne Percin : un univers noir, un style puissant et qui cogne, j’avais déjà lu Anne Percin avant et aimé sa prose, mais là j’ai été happé par cette histoire !
  • Mandaley for ever de Tatiana de Rosnay : une bio fantastique de Daphné du Maurier, écrite avec amour, sobriété et érudition, une des meilleures biographies que j’ai pu lire.
  • Le choeur des femmes de Martin Winckler : une plongée dans l’univers des femmes et de leurs soucis gynécologiques et de couples (  et pas que) : extrêmement bien fait, puissant, engagé, militant, qui donne à réfléchir…
  • L’ Atelier des morts de Daniel Conrod : un livre de la rentrée littéraire passé inaperçu, un dialogue touchant et salvateur avec les disparus du narrateur…troublant et fort.
  • Shirley de Charlotte Brontë : le dernier des romans des sisters qu’il me restait à découvrir, je trainais la patte vu le pavé et j’avais bien tort, c’est vivant, jamais ennuyeux comme souvent chez les classiques anglais, contrairement aux français où on se fait souvent chier comme des rats…et de l’amour en plus !
  • Lolita de Nabokov : l’un des livres les plus dérangeants et brillants qu’il m’ait été donné de lire, un uppercut qui vole haut…
  • Nos pleines lunes de Sophie Krebs : un livre émouvant, humain, humaniste, plein de poésie et décalé, un vrai bonheur.

Si vous voulez lire ou relire mes chroniques sur ces livres chouchous de 2015, vous tapez le titre sur le pavé  » Rechercher  » en haut à droite et WP vous y mènera.

Et voilà, rendez-vous en 2016 pour la suite !

A plus tard !

MTG

 

Il est arrivé le temps des fêtes même si en fait, on n’est pas obligé de faire la fête au faite de l’année écoulée, car seul l’être humain est assez surfait pour célébrer une année de moins à vivre, c’est un fait !

Oui mais le Père Noël est prêt , il est à fond  avec ses cadeaux et ses joujoux par milliers…

 

Et comme le père Noël du précédent article n’était pas aux goûts de Syl, et qu’une Comtesse doit avoir satisfaction, je vous propose quelques spécimens qui je l’espère vous raviront chères lectrices assidues.

père noel sexy 3

 

Alors Syl ? Trop jeune encore ??

pere noel sexy 5

 

Quoi ? Quoi  ? il est plus mature celui-ci non ??

gif-sexy - 22

Finalement…il était pas si mal hein Syl?

 

Bon quand même , une petite pensée pour l’auteur de ce blog,  les lecteurs,  et les lectrices qui préfèrent les mères Noël…

pere noel sexy 6

C’était les filles du Père Noël comme dirait l’autre…

Et sur ce, je vous donne rendez-vous le 30  décembre 2015 , pour la suite des aventures du blog de Mind The Gap !

pere noel sexy 1

Gazette du blog – Dernier trimestre 2015

logo gazette mtg

 

Hello ! Voici la dernière gazette du blog pour 2015, celle du quatrième trimestre.

Que vous raconter avant de révéler le classement que le monde entier nous envie, celui des plus fortes commentatrices des 3 derniers mois ?

Je me suis amusé à regarder quelques caractéristiques des personnes qui commentent ici le plus régulièrement !

  • 95% sont des femmes…c’est donc un blog pour dames et demoiselles !
  • Au niveau des âges, cela va de 36 à 66 ans, avec une moyenne de 45 ans environ…oui oui je connais vos âges !
  • Au niveau des activités professionnelles, un tiers des personnes ne travaille pas ou plus, un tiers travaille, et un dernier tiers travaille dans l’éducation nationale (cette vacherie est une dédicace spéciale à Somaja, qui n’a plus de blog , c’est pour voir si elle me lit encore ou pas…warf…mais je sens que Phili, Estelle, Sharon, Valérie et d’autres vont apprécier :D).
  • Au niveau des lieux d’habitation la région la plus représentée est Rhône Alpes avec 20% des commentatrices suivie par la Normandie et Paris avec 15%.

Du côté des articles les plus vus cette année en matière de livres , le top 5  est le suivant :

  • Charlotte de Foenkinos
  • L’interview de Jean-Philippe Blondel
  • Le coeur du pélican de Cécile Coulon
  • Ce que je peux te dire d’elles d’Anne Icart
  • Pardonnable Impardonnable de Valérie Tong Cuong

Et l’on a battu le record de vues le 7 novembre 2015 avec 120 visites , jour de publication de la première énigme du jeu concours de Noël, qui a bien marché, surtout au début…

Je continue de suivre les pays improbables qui arrivent ici, et en nouveauté ce trimestre on a la Slovaquie et Trinité et Tobago (si si ça existe !). Ouf, personne de la Lybie, de la Syrie ou d’ Irak, par les temps qui courent ce serait un coup à avoir des emmerdes…

Quelques requêtes rigolotes , enfin décalées tapées sur les moteurs de recherche:

  • « Vianey arrête de chanter » : ben voyez, y’a pas que des mauvaises nouvelles dans la vie…il est où, plus là; il est où plus là; il est où plus là….
  • « Pas compris la fin de D’après une histoire vraie  » : Essaye encore, ça va finir par le faire.  Ou pas. Moi non plus je comprends pas tout dans les livres  même parfois dès le début..
  • « Bonhomme de neige déjanté » : du moment qu’il est pas en mousse le bonhomme , ça me va…
  •  » Lien entre Bug Jargal et Tamango  » : Houla ami(e) tu t’es trompée de blog, il faut aller sur le blog des tronchettes et autres tronches , au hasard Asphodèle et Galéa…
  •  » Sey Gif » : Oh oui, c’est le bon endroit, on y arrive !

Et voici enfin le palmarès des plus fortes commentatrices des 3 derniers mois : je rappelle que WP regarde les 1000 derniers commentaires incluant mes propres réponses , et 1000 commentaires représente en gros 4 mois de blog ! Et il y a eu du changement.

On a perdu Philisine qui a rejoint l’atelier apprentissage de flute de pan…chacun ses loisirs…

gif souris

Est également sortie du palmarès Galéa qui a opté dans un premier temps  pour un atelier cornemuse gif cornemuse Mais bien qu’elle ne manque par d’air, les femmes n’étant pas acceptées dans cet atelier Galéa a du se rabattre sur l’atelier danse disco qu’elle maîtrise depuis sa plus  tendre adolescence…

gif danseuse

Enfin, même la Comtesse du Berry, alias Syl, ne figure plus au palmarès, depuis qu’elle à rejoint l’atelier tricot, le même que celui de Valentyne,  jadis, tout fout le camp ici…gif-sexy - 9

Ha , dernière ninute, on me dit dans mon oreillette que Syl  s’est enfuie de son atelier tricot,  pour rejoindre  l’un de ses pères Noël favoris…Merry Christmas Syl !

gif-sexy - 22

 

Et voici le TOP 6 des commentatrices du trimestre, arrêté au 10 décembre 2015.

 

6) Louise qui figure pour la première fois dans ce classement, et sera notre sapin de Noël sexy avec ses aiguilles (aux talons)

gif-sexy - 13

5) Sharon qui apparait aussi pour la première fois  ! (ouf on a failli avoir Nunzi, j’aurais été bien embêté pour le gif :D)

gif sexy 18

4) Soène qui enfin fait une entrée  fracassante dans le palmarès des meilleures commentatrices (elle en pouvait plus…bonjour Soène :D)

gif strange 2

3) Asphodèle qui résiste parmi les vétérantes de ce classement  et même gagne 2 places , du coup je lui ai payé un cadre en plus du sexy gif !

gif sexy 21

2) Emilie Berd qui brille toujours de mille feux  mais s’est fait piquer la première place ! La guépière lui va à merveille…

gif sexy 20

 

1) Monesille, dopée par ses injections de camomille,  explose tout le monde et prend la première place du top 5… quelle souplesse Monesille, bravo !

gif sexy 17

 

Voilà, rendez-vous en mars pour la prochaine gazette !

Les femmes qui…lisent.

femmes qui lisent 7

J’inaugure aujourd’hui un article « peinture »  qui  deviendra peut-être une catégorie récurrente sur ce blog.

Je suis tombé par hasard sur FB sur le tableau représenté ci dessous   et je l’ai trouvé magnifique. Et le même jour, j’ai vu un post qui disait  » les femmes qui lisent sont dangereuses  » , en référence à un livre qui vient d’être publié. Il ne m’en fallait pas davantage pour associer tout ça dans ma tête, et en déduire que les femmes étaient dangereuses bien plus  en raison de leur beauté et de leur sensualité. La lecture rend-elle dangereuse ??

Par avance, je précise qu’il est possible qu’un bout de sein ou de fesse apparaisse dans les tableaux que je présenterai sur le blog , si cela vous gène ou vous choque, ce que je peux comprendre, passez votre chemin ! Pour moi la nudité n’est ni vulgaire ni choquante, on n’est pas ici  dans un film porno et encore il y a bien plus vulgaire que le porno dans la vie réelle  mais ce n’est pas le sujet.

Voici  donc ce tableau.

liseuse
« Dans le boudoir » de Władysław Bakałowicz.

Je précise que je ne connais rien à la peinture, je plus souvent je ne ressens rien mais parfois je flashe sur certains tableaux, voici pourquoi sur ce boudoir doré…

Cette jeune femme a un  sourire éclatant:  mais que peut-elle bien lire qui la rend tellement heureuse? C’est cela qui domine dans cette représentation.

J’aime cette position sensuelle, avec cette nuisette pour seul habit, qui laisse apparaître ce qui fascine et attire l’homme (et la femme aussi d’ailleurs) depuis toujours…

J’aime la couleur jaune façon lune rousse qui baldaquine cette alcôve intime…

J’aime cette jeune femme aux pieds nus et aux formes romanesques…

Bref j’aime ce tableau.

PS : sur le peintre, très peu d’informations en français sur le net. C’est un artiste polonais de la fin du dix neuvième siècle / début du vingtième siècle qui a surtout peint des personnages.

A bientôt pour une autre peinture …

Jeu de Noël : le résultat !!

logo jeu de Noël 1

Et voici les résultats du grand jeu de Noël 2015 !

Sur les 22 inscrits, 19 personnes ont participé au moins à une énigme. Merci à vous !

 

Pour la dernière, il s’agissait de trouver Belle île en mer, perle de l’Atlantique, connue pour sa célèbre Pointe des Poulains et son chef lieu , Le Palais,  et magnifiquement  chantée par Laurent Voulzy avec son méga tube  » Belle île en mer, Marie Galante ».

belle ile

Il y a eu 13 réponses et 4 personnes ont trouvé la solution ! Bravo.

Concernant le point  » fidélité « , 5 personnes l’ont obtenu en répondant aux 4 énigmes : Antiblues, Somaja, Valentyne, Monesille et Estelle.

Pour la question subsidiaire à savoir le nombre moyen  de visiteurs uniques  par jour, j’ai regardé les statistiques:

  • Pour  toute l’année 2015, j’arrive à 19 visiteurs par jour
  • Pour octobre 2015 j’arrive à 21 visiteurs
  • Pour novembre 2015 j’arrive à 24 visiteurs

Je donne donc  un point à ceux qui ont répondu entre 15 et 20, mais aussi à ceux qui ont répondu entre 25 et 30 étant donné que j’ai précisé  « aujourd’hui »  et que je n’ai pas formulé assez précisément les réponses possibles !

Et voici maintenant le palmarès en nombre de points et je rappelle que chaque point = une chance de gagner = un petit papier supplémentaire dans l’urne du tirage au sort.

A obtenu 5 points   (probabilité de gagner de 12.5%)

  • Monesille

Ont Obtenu 4 points (probabilité de gagner de 10%)

  • Antiblues
  • Somaja
  • Valentyne

Ont obtenu 3 points (probabilité de gagner de 7.5%)

  • Asphodèle
  • Emilie
  • Estelle

Ont obtenu 2 points (probabilité de gagner de 5%)

  • Manou dans la forêt
  • Syl
  • Caroline

Ont obtenu 1 point (probabilité de gagner de 2.5%)

  • Soène
  • Pati Vore
  • Valérie
  • Celestine
  • Martine
  • Sharon
  • Louise
  • Eléa

J’ai ainsi dû me taper la confection de 40  petits papiers…et je le prouve.

jeu 3

Puis La Douce à délicatement pris 2 petits papiers avec ses douces mains, sous le contrôle d’un huissier de justesse…et je le prouve.

jeu2

Pour enfin avoir le nom des 2 gagnantes…et je le prouve.

jeu 1

Bravo  donc à  Monesille et à Estelle qui sont sacrées lauréates du jeu concours de Noël 2014 .

Vous recevrez avant Noël un petit colis de friandises / babioles que je vous choisirai à Londres ou nous allons la semaine prochaine. Pensez à me donner par mail vos coordonnées car je ne les ai pas encore (promis je ne les revendrai à personne…sauf très cher !!!)

Merci à tous et toutes de votre participation et peut être à l’année prochaine pour un prochain jeu concours !!

papa noel 3

 

 

 

Nos pleines lunes de Sophie KREBS (2012)

Sophie Krebs

Lucas est déficient mental, il ne parle pas et est en proie à de lourds problèmes psychologiques. L’on comprend assez vite qu’il vit en hôpital psy avec d’autres malades et des soignants, notamment Madeleine. Mais Lucas pense, parle dans sa tête et s’exprime en faisant des travaux manuels. Il ne vit que pour  » sa Lolita  » qui vient le voir régulièrement à l’hôpital. Justement, on prépare Noël à l’Hôpital et Lolita doit venir voir Lucas.

Dehors il tombe des rideaux de flocons. J’ai jamais vu ça des si épais. Des flocons gros comme quoi ? qu’elle a demandé Madeleine, Gros comme toi j’ai dit. Elle a rigolé. Avec P’tit Jo on imaginait pareil, je crois. Plein de grosses madeleines qui tombaient du ciel… Alors on est tous sortis dans la cour. Avec des bonnets sur la tête, des gants autour des doigts, et des grosses lunettes pour les yeux et les joues. Comme ça qu’elle a dit Madeleine personne peut être mouillé. Même pas toi Lucas. Aujourd’hui je veux bien la croire Madeleine, parce qu’elle a ri avec moi quand c’était la pluie des madeleines.

Laétitia est une jeune femme discrète, artiste, photographe, qui vit Rue Mouffetard à Paris , et va prochainement exposer ses oeuvres dans une galerie voisine. Elle aime la vie et en profite au jour le jour, mais l’on comprend qu’elle fait face à un passé difficile.

La vie c’est quand ça vient c’est pas forcément quand ça doit.

J’aime traverser le Luxembourg. Seule. La vie est toujours au rendez-vous. Toutes les vies. Ou bien presque… Tout se dit et tout est là. Une force inouïe qui grouille au sein de ces jardins qui traversent les siècles comme d’autres traversent la Seine.
Quand le temps commence à m’échapper, quand je ne sais plus pourquoi, quand je n’arrive plus à accepter, alors j’y plonge et replonge. Je bois ces vies. Elles m’abreuvent. Me sauvent parfois.

Laétitia rencontre alors Victor qui encadre ses photos en vue de l’exposition. Entre eux c’est le coup de foudre immédiat.

Ce livre à deux voix de Sophie Krebs est un enchantement, une véritable pépite que j’avais repérée chez Laure en 2013 sur son blog. Elle m’a offert  » Nos pleines lunes  » cet été lorsque nous nous sommes enfin rencontrés  ! Merci Laure pour ce moment de lecture.

Il y a beaucoup de choses qui m’ont séduit dans ce livre. D’abord, il y a une vraie intrigue, simple et qui tient à peu de choses et l’on comprend petit à petit le lien entre Lucas et Laétitia. Au final, c’est une histoire d’amour magnifique qui est contée par Sophie Krebs, pas forcément de celles dont racontent les romanciers, une histoire différente, en dehors des codes et des normes.

Ensuite, je trouve que les deux voix sont magnifiées par le style de l’auteur, qui est à la fois poétique, simple, et tout en sensibilité, du début jusqu’à la fin. Lucas existe intensément dans ce livre dès des premières lignes et jusqu’au bout, et la jeune photographe prend corps petit à petit pour devenir l’égale de Lucas.

Enfin et surtout, j’ai été touché par la sensibilité et l’émotion de l’auteur, Sophie Krebs dont c’est le seul et unique livre n’est pas écrivaine mais musicienne à la base. Et ses mots font raisonner en nous une petite mélodie , sans accords majeurs et prétentieux, une mélodie toujours juste et mélancolique, remplie d’harmonie et de variations sentimentales. Des mots brefs et forts.

J’adore plonger. Dans l’eau. Dans le passé. Je remonte des tonnes de souvenirs. Enfouis. Rouillés. Moussus parfois. Il suffit de gratter un peu. Délicatement ou furieusement. Cela dépend des fois…Des portes s’ouvrent. Bruyamment ou sournoisement. Inespérées ou foudroyantes. Tout dépend . C’est selon.

J’entends les oiseaux. Les petits qui piaillent parce que c’est l’heure de la becquée . Je les vois derrière la vitre et c’est la mémoire qui fait sono. Je le sais et j’aime ça. Epoque insouciante et légère. Légère comme la plume au vent. Une époque qui se mêle et se chevauche délicieusement en cet instant à mon présent.

Nos pleines lunes est une ode à l’amour, à la différence, à l’humain et ça fait du bien.

Je recopie ici une partie de la chronique de Laure , écrite en 2013, car elle exprime toute la force et la beauté de ce livre.

« Toute l’émotion que j’ai ressentie, toute la sensibilité qui déborde de ce roman est à l’image, pour moi, de cette femme, de cet auteur. Je suis sous le charme de sa prose qui peut être à la fois très poétique, fluide, ou bien très simple mais juste, réaliste, percutante. Très douloureuse sous l’innocence et l’ignorance de Lucas, très pur. Tout en retenue mais aussi d’une force incroyable. Ce n’est pas évident de décrire des émotions aussi fortes quand on en vient à tomber sur un roman qui vous touche à ce point là. J’ai le sentiment de ne pas parvenir à exprimer l’intensité de cette histoire et du talent de Sophie Krebs. Son écriture a une force qui me parle, qui m’a touchée en plein coeur. Une histoire aussi merveilleuse, pleine d’amour, de douleur et d’espoir et très intelligemment écrite, comme une composition musicale complexe et dont toutes les notes sont utiles. Cela colle tellement à la réalité… Lucas m’a émue, je me suis attachée à lui, il m’a faite sourire de façon affectueuse par sa naïveté et m’a noué la gorge, il semble si fragile. Ses paroles vous mettent une claque, par sa sincérité, sa franchise, un ton direct, sans fard… Et cette femme est un personnage aussi très sympathique, une artiste, une créatrice, une optimiste… »

Je ne peux pas mieux dire et parler avec plus de conviction, alors je n’ai rien à rajouter.

Mais je terminerais avec cette pensée à méditer qui revient plusieurs fois dans  » Nos pleines lunes ».

Survivre c’est apprendre à fermer les portes.

Pour ceux et celles qui seraient tentés de découvrir ce livre confidentiel qui est aujourd’hui  épuisé, sachez qu’on le trouve encore en occasion sur le net.  Je ne suis pas certain que Sophie Krebs publie un autre livre mais si c’était le cas je sauterais dessus.

Pour lire l’intégralité de la chronique de Laure c’est : ICI

logo coup de couer