Jacob Jacob de Valérie Zénatti (2014)

jacob

Jacob Melki est un jeune juif de 18 ans, vivant en Algérie, alors « enclave » française, en 1944. Alors qu’on l’a chassé du lycée en raison de son statut de Juif , la France fait appel à ses services pour aller libérer le territoire alors que les Allemands ont perdu la Guerre. Il part donc de Constantine , rejoint les côtes française et participe au débarquement de Provence avec trois  de  ses compatriotes, de religion différente ou identique à la sienne, Dieu n’est pas regardant lorsqu’il s’agit de la Patrie.  Ils gagnent des territoires dans l’ Est de la France et puis sont confrontés à la mort. Un jour Jacob est touché au combat. Sa famille, restée en Algérie n’a pas de nouvelles de lui. C’est une famille pauvre, vivant comme l’usage le veut, sous la domination du père, Haîm, cordonnier, fruste et violent., et du frère aîné de Jacob, Abraham, fidèle à l’image de son père…les hommes ordonnent et les femmes, notamment Rachel, la noble mère de Jacob,  exécutent et se taisent, les enfants rebelles sont corrigés sans ménagement.

Je suis partagé sur ce livre. Caque roman a souvent un côté up et un autre down , une face lumineuse et une face fade…celui de Valérie Zénatti peut être encore plus, enfin c’est mon ressenti.

L’histoire de Jacob Jacob est une histoire forte, maîtrisée par l’auteur, intelligente. Moi qui n’aime pas l’histoire, j’ai vraiment aimé ce rappel de périodes sombres de notre passé , qui part des lois scélérates du régime de Vichy sous l’occupation, passe par la libération des dernières zones occupées France en 1944/ 1945, et va même jusqu’à la guerre d’Algérie, et Valérie Zénatti montre simplement l’ironie de l’histoire pour cette population des juifs d’ Algérie ,  qui finira par devoir s’exiler vers la France quelques années plus tard.

Le tout est fait de manière simple et très bien intégré dans l’histoire, la petite, celle de Jacob et de sa famille.

On sent aussi une vraie sincérité dans ce livre, Valérie Zénatti rend un hommage appuyé à cette population et à ce jeune homme mort pour la France. Le récit est légèrement autobiographique puisque Jacob est l’incarnation d’un grand oncle de l’auteur, qui a eu ce parcours là. Certaines scènes sont bouleversantes, dans le bon sens du terme.

Mais, d’un autre côté, je n’ai pas pu adhérer totalement au récit et suis resté parfois de l’autre côté du pont suspendu de Constantine. En effet, Valérie Zénati livre un roman hyper classique, sans aucune originalité, prévisible à certains moments. Quant à son style, il ne m’a pas bouleversé, elle utilise des phrases à rallonge, avec moult virgules, et même si c’est bien écrit et facile à suivre, il m’a manqué je ne sais pas, un peu de surprise. A force de vouloir trop bouleverser on tombe dans le larmoyant et la fin du livre pourrait être sponsorisée par Kleenex .

Jacob Jacob est une belle histoire, une plongée sensible dans l’histoire et le parcours de cette famille, mais le livre est beaucoup  trop académique pour que je puisse dire qu’il m’a emporté là ou l’auteur voulait me mener.

J’ai passé un bon moment de lecture et cette histoire m’a touchée sans toutefois vraiment m’enthousiasmer. Je m’en tiendrai là  pur le moment , je pense, pour cette auteur.

Un grand merci à Nina qui m’a offert de livre et un gros bisou au passage.

 

Publicités

24 réflexions sur “Jacob Jacob de Valérie Zénatti (2014)

  1. J’aime beaucoup les romans ancrés dans l’Histoire et celui-ci était noté, mais j’attendrai la sortie poche. Valérie Zenatti est un auteur intéressant mais je la connais pus pour ses romans jeunesse ,
    Je vais aller voir ce pont de Constantine de suite.

    1. Ben quand même, mais vu tout ce que tu lis !! J’espère que tu le liras, pour avoir ton ressenti, et globalement, en me répétant, mis à part le style d’écriture c’est pour moi un bon livre et de qualité !! Bises et merci de m’avoir proposé ce doublon ! 😀

  2. J’ai aimé la sensibilité de l’auteur dans « une bouteille dans la mer de Gaza »
    Et je me rappelle qu’à un moment j’ai eu peur que la fin ne parte dans le pathos … Et bien non …une fin triste et avec un tout petit peu d’espoir…
    Je note celui ci 🙂
    Bisesss

  3. sous les galets

    Ho ben dis donc, tu es drôlement dur je trouve (tellement que tu oublies systématiquement le deuxième T de Zenatti , Vilain !!! ). La narration m’avait un peu déstabilisée aussi je dois dire, surtout au début, mais j’ai vraiment aimé la fin, c’est un bel hommage à la maternité. J’ai trouvé aussi très réussie la découverte de la France par Jacob bien sûr, à mesure qu’il remonte vers le Nord, et toute l’imposture de la propagande…ainsi que la dureté des familles séfarades des années 40. C’est vraiment un bon souvenir, je regrette que ça ne se sente pas dans mon billet 😉

    1. Bon ben c’est dur d’exprimer son ressenti, je n’ai pas voulu être dur et je recommande ce livre mais au niveau de sa façon d’écrire j’ai été déçu…vraiment trop lisse, trop attendu, je ne sais pas comment dire !
      Ta Chronique est très bien mais tu as montré bien plus d’enthousiasme sur d’autres livres…elle est courte par rapport à d’autres, et un article court chez toi, c’est un signe… 😀 😀 😀
      Mais c’est grâce à 2 chroniques de blog dont la tienne que j’ai mémorisé ce titre !! 😀

  4. Avec ta chronique on sait plus trop quoi penser…bien, pas bien… tu nous souffles le chaud, puis alors qu’on est emballés, hop un petit coup de froid!!! 🙂 . En fait j’ai très très envie de le lire pour tout ce que tu as dit de positif. Et j’ai bien peur d’être agacée par les phrases à rallonge. Je le note car cette histoire me plaît et m’intéresse. Et je n’ai encore rien lu de cette auteure.

    1. Mais oui Louise, essaye de le lire, pour te faite ta propre opinion…le style et la façon de faire de Valérie Zénati ne m’ont pas emballé, mais l’histoire est forte et c’est aussi une page de la grande Histoire que je ne connaissais pas ou très peu, et elle m’a vraiment intéressée. Et en plus elle est sincère dans son propos et sa démarche…:D

  5. Rhooolala le pont suspendu de Constantine mais tu sais que c’est ma prime enfance ça ! J’ai même des photos ! Et comme je regrette de n’avoir jamais pu y retourner ! Je ne sais pas si l’apitoiement final (je commence à détester le mot « pathos ») tourne autour d’un retour éventuel au le « pays perdu » mais il pourrait me tenter malgré tes bémols ! Je ne ferme pas la porte, je dis juste « pourquoi pas ? ? » ! 😉 et puis du 25 au 100 c’est pas encore les chutes du Niagara ! 😀

    1. Ha mais il te faut essayer de le lire, je te le porterai quand on se verra. C’est un bon livre, juste le coté trop académique, trop lisse, rien qui dépasse , m’a laissé un peu sur ma faim. Ce pont de Constantine que je n’ai même jamais vu en photo, a une place importante dans ce récit. Et puis oui, de part ta trajectoire de vie et celle de ton papa, je ne pense pas qu’il te laisse de marbre. Après, tu aimeras ou pas !! 😀

      1. Tu tapes sur Gougle « pont suspendu de Constantine » et tu auras vite une idée ! Les gorges du Rummel qui passent en dessous sont impressionnantes, dans mon souvenir un peu flou… Oui je pense que cela pourrait me plaire par ce côté « trajectoire perso » mais il ne faut pas que ce soit trop académique non plus, ça lisse les émotions ! 😉 On verra ! Si tu me l’amènes à domicile, je ne pourrais pas dire non !!! 😆 Warf !

  6. Philisine Cave

    Hum, hum, je reste perplexe : pas par ta chronique qui est sincère et exprime parfaitement ton ressenti, mais plutôt de savoir si ce roman pourrait me convenir ou non. D’où le hum, hum !

  7. Je vais le noter dans mon carnet pour une fête des pères ou un truc dans le genre (un kdo, quoi!) Mon cher et tendre est accro à l’histoire! L’academique le botte plutot (pour les lectures) ! Le côté larmoyant c’est pas trop son truc, en revanche…Pourrais-tu me donner un ordre d’idée (en centilitre, s’il te plait)?😂

    1. La fin est assez larmoyante mais les 3/4 du livre ne le sont pas. Donc je dirais 25 centilitres de larmoyant par litre ! 😀 Je crois que ça vaut le coup de le tenter. Pour info, comme tu l’as vu sur la photo, il a eu le prix lu livre de France Inter…ça devrait le rassurer !

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s