Vous

alpages

Imaginez, vous êtes couché(e) sur une pelouse alpine, bien grasse, bien aérée par une petite bise brisée ou une petite brise bisée…allez savoir comment fonctionne le vent…

Devant vous, le spectacle des neiges éternelles, et  ce  long pré poudré de fleurs sauvages aux couleurs bleue, mauve , pivoine. Certaines sont recouvertes d’un vernis transparent  comme si les nuages avaient déversé des larmes magiques sur leurs pétales.

Vous êtes là, absorbé par des pensées poussiéreuses,  à essayer de tourner les pages désespérément blanches de votre existence aspartamée.

Vous voudriez inhaler tous les pollens de la vie mais vous avez peur au point de vous  inventer toutes les allergies inimaginables. Vous vous contentez de picorer des guimauves en forme de nuages  alors que vous êtes juste affamé(e) d’amour. Votre persévérance à vous réfugier dans les songes fait que le seul être qui partage vraiment votre quotidien est Grifouille, le chat persan…

Mais aujourd’hui, le tintamarre des clarines des vaches aux yeux cerclés  et  le tumulte du torrent vont vous offrir la plus belle illusion qui soit.

La voici  cette illusion  : telle une nymphe échappée d’un conte que votre imagination aurait crée, elle apparaît soudain au détour du chemin. Elle est sublime, ses yeux ont le bleu profond de la gentiane, ses jambes sont l’œuvre des dieux, sa bouche à la forme d’un coquillage audacieux, son sourire vous fait l’effet des bonbons pétillants de votre enfance, sa voix  transforme votre sang en grenadine lorsqu’elle vous demande «  Pardon , je me suis égarée, pourriez vous m’indiquer le chemin qui ramène à Bionassay s’il vous plaît ? »

A cet instant précis, c’est vous qui êtes perdu(e).

Oui mais voilà, le plus précis de tous,  c’est le  temps qui  passe, Justine est désormais  une boite à archives  , celle que vous ouvrez avec parcimonie.

Les jours où l’ennui prend les rennes, Justine redevient  reine.

Vous  en avez mis du temps : l’amour naissant à une fâcheuse tendance à la procrastination mais il finit toujours par un chagrin.

Désormais, plus de randonnées dans les alpages :  Même en vacances en Suisse, vous voilà condamné(e) au pédalo sur les lacs monotones, observant la lente putréfaction des algues  en bord de rive, asphyxiées par  le niveau trop bas des eaux.

Vous prenez  alors tout doucement conscience que vous êtes devenu(e) cette algue…

Première publication sur mon ancien blog en 2012, lors d’un atelier littéraire.

Publicités

29 réflexions sur “Vous

  1. sous les galets

    Dis donc la Justine est partout quand même chez toi. J’aime beaucoup ta phrase sur l’amour qui a une fâcheuse tendance à la procrastination et qui finit toujours en chagrin. J’aime j’aime j’aime. J’aime aussi l’idée que tu rapatries tes anciens textes, pour ceux qui les ont déjà lus, ce ne doit pas être folichon mais pour moi qui ne te suivais pas à l’époque, c’est chouette de découvrir cette part de toi.

    1. Rhooo merci ! C’est drôle mais en effet tu as bonne mémoire…dans mes anciens textes, chaque fois qu’il y a une jeune femme disons sexy ou qui peut incarner le fantasme, je la prénomme Justine. C’est un prénom que j’aime mais je n’en connais aucune en réalité. Je sauve des textes car mon ancien blog est devenu une horreur cernée de pub ! Bisous !

  2. Si ça peut vous rassurer, ça fait un bail que je ne reçois plus une news, c’est un peu galère ! mais bon le reader remplace à condition de s’y tenir.
    J’ai le même problème avec overblog (la pub !) et d’ailleurs tu me donnes une idée à propos du premier texte que j’y avais publié ! Les boites à souvenirs ça a du bon…parfois !-) un léger parfum d’alpage, mais fais attention de ne pas machouiller de colchique allongé dans l’herbe, le nez dans les nuages !
    Bises

  3. Et ben! On fait de belle rencontre dans les Alpes.Dorenavant, plus de randonnées en solitaires pour mon cher et tendre!😄
    C’est un tres beau billet qui m’a rappelé les endroits que j’aime! On oublie parfois la chance que l’on a de vivre dans ces coins-là.
    J’aime particulièrement l’idée de la boîte à archives et l’avant-dernier paragraphe.
    Bisous

    1. Merci Madame !
      Tortionnaire va…la probabilité pour que ton cher et tendre rencontre Katy Parry on son clone dans un alpage savoyard est très très faible…mais si ça arrive, préviens-moi pour que j’accoure… 😀

      1. Encore heureux! Suis pas partie de Paris pour rien.😄 J’peux te dire que si j’la vois, j’lui fait faire une cure de fondue pendant trois semaines, avec un peu de raclette aussi…Sinon elle va se lasser 😂

        1. Rhooo tu sais, même à Paris elle est rarement présente…hi hi hi . Tu as fuis la capitale parce que trop bruyante (si c’est indiscret tu ne réponds pas hein !! ) ?
          Elle est pas maigre Katy Perry, justement, elle a des formes partout où il faut…ceci dit, je rajouterais bien le farçon savoyard dans ton programme…je n’en ai jamais mangé mais ça a l’air top ! 😀 😀

  4. ça fait très désillusions de la crise de la quarantaine, tout ça !!
    Pourtant ton texte m’a rappelé fortement une superbe rando à Ceillac en juin, dans le Queyras en fleurs. Mais je n’y ai croisé que des randonneurs à gros mollets et aux chaussures cloutées …
    Quand j’ai lu « Bionassay », j’ai compris « Beyonce », lapsus révélateur???

  5. soene

    En effet, laisse galoper ton imagination, Mindounet, tu le fais si bien.
    De plus, les paysages sont très réalistes. On s’y voit.
    En 2012, on ne se connaissait pas encore ? Le temps passe si vite que j’ai un gros doute.
    Tu as raison de « remonter » certains de tes textes personnels, on oublie et on redécouvre, et comme pour un livre, une deuxième lecture nous apporte des sensations différentes 😉
    Belle journée
    Gros bisous

  6. Je me suis vraiment vue dans cet alpage, je suis, par la magie de ton texte évocateur, entrée à pieds joints dans la photo, telle Mary Poppins sautant dans son tableau…
    Mais bizarrement, ce n’était pas Justine qui me demandait son chemin.Mais un jeune homme souriant. En regardant de plus près, c’était Omar Sy. Ne me demande pas ce que faisait Omar Sy au milieu des Alpes bavaroises. C’est mon rêve, d’abord, je fais ce que je veux.
    Bref, j’ai adoré ton texte.
    ¸¸.•*¨*• ☆

  7. Je me disais aussi…Justine que fait-elle là ? 😆 C’était un très beau texte et je me demande (si tu le ressors) s’il n’y pas quelques petits points à recoudre… ;à Gros bisous mon Poussin ! 🙂
    P.S. : je crois que j’ai un problème avec pas mal de News… pas que WP, ça doit venir des mails ! 😥

    1. soene

      Tu deviens noctambule, Miss Aspho, comme Célestine 🙄
      En effet, tu dois avoir un problème avec tes mels… 😆
      Ah non, pas de brise bise entre nous, c’est juste une toute petite remarque, hein 😉
      Je te bise bien fort, comme le vent de tempête de l’Ouest

      1. Non ma So’N, je ne deviens pas noctambule, je le suis par la force des choses, quand j’ai enfin du temps à moi, que je peux allumer l’ordi sans risque que ma Box s’enflamme, bref, je fais ce que je peux moi aussi ! 😥 Gros bisous en tempête et je n’en peux plus du vent qui me souffle dans les oreilles depuis 4 jours !!!

      1. Oui mais depuis quelques temps, ça bugue bien chez WP : Martine par exemple, je suis inscrite 2 fois et bien je reçois tous ses commentaires d’un nouveau billet mais pas la News ! Toi plus rien ou épisodiquement…Sharon pareil, alors que je reçois Nunzi. Célestine sur BS, plus rien et je ne parle pas de CB où je ne peux pas aller parfois ni commenter, alors là je n’ai pas besoin de ça pour me compliquer la vie, pfff ! 🙄 Tu fais bien de re-sortir ces textes même pour moi c’est du déjà lu, c’est un plaisir de les relire en fonction de la « conjoncture », je me dis que ce n’est jamais un hasard de choisir tel ou tel texte à un moment M… 😉 Biises et bon Mardi-Gras, on refait des crêpes et des bugnes ! Misère… 😀

        1. J’aime les bugnes…ça me rappelle mon grand-père qui les appelait aussi comme ça alors qu’il existe plein de termes pour ces beignets ! Nous c’était samedi soir les crêpes.
          Pour WP, j’ai eu des soucis il y a quelques semaines puisque je faisais moi même la newsletter pendant une semaine. Depuis, à priori ça marche, je la reçoit sur mes 2 boites, Anne aussi et les autres blogueuses aussi je pense.
          Tu devrais juste de réabonner sur mon site. Sophie l’a fait il y a quelques temps car elle ne recevait plus non plus…ça a résolu le souci !
          Pour le texte, c’est devenu tellement horrible d’aller chez OB sur mon ancien blog (quand tu l’abandonnes ils multiplient les pubs… :D) que je prends le premier que je trouve correct ou bien lorsque je republie un texte de tes ateliers. J’espère continuer de tempes en temps. Bisous.

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s