Vos luttes partent en fumée…

étoile filante

Voici ma participation au cinquantième épisode plumesque d’Asphodèle. Et ce mois-ci, sur le thème de la célébrité, il fallait utiliser les mots : Vedette, fragiliser, fortune, film, projecteur, fumé, paparazzi, fanfreluche, réputation, prétention, chanteur, oublier, local, gros, météorite, étoile, talent, chaleur, lumineux, diva,  barricader et moi.

Je n’ai pas utilisé le mot météorite.

Je n’ai jamais rien fumé, ni cigarette, ni gros pétard, ni moquette ,  pas même  un jambon, et pourtant la vie m’a joué un vrai tour de cochon.

En effet, à  ma  naissance, un jour de pleine lune, ma mère me chantait :  » Stasera la luna ci porterà fortuna, la luna ci porterà… » , persuadée la pauvrette que j’étais né sous les meilleurs auspices, veillé par la diva des étoiles, et que je deviendrais la star que tout le monde s’arracherait.

Et maintenant qu’elle a rejoint la vedette des cieux et que c’est le meilleur hospice local qui  m’attend les bras ouverts, je revois  sans prétention le film de ma vie barricadée , avant d’avoir tout oublié. Je ne suis jamais devenu une star, pourtant j’ai essayé, mais le destin n’a pas voulu.

En effet, le seul coup de projecteur sur moi, fut hélas celui qui s’écrasa sur  mon visage , ce soir de gala à Saint Sulpien – Le – Bretonneux, et ruina d’un seul  coup  mon statut de chanteur pour midinettes boutonneuses,  ingrates, ou ménagères de plutôt plus de  cinquante ans – le Frank Michael  du pauvre si vous voyez ce que je veux dire…

Brûlé au troisième degré, ma réputation naissante de joli coeur portant costumes et fanfreluches  fut fragilisée à tout jamais, anéantie devrais-je dire, mais l’homme, fut-il naturiste, aime se voiler la face…

Sans prétention, mon physique était alors  bien  plus abouti que mon talent  et ma carrière embryonnaire  devint alors plus filante qu’un aligot .

Sur le coup les journaux locaux firent les gros titres de cet accident rarissime et comment dire…lumineux, luminescent, irradiant en somme.

Après cela, seul le paparazzi s’étant occupé des cas de Niki Lauda et de Michael Schumarrer publia quelques photos de ma face de pain grillé cramoisi…chacun son fétichisme après tout, je lui dois les seuls clichés jamais publié de moi dans un journal national.

Depuis ce  funeste jour , plus de galas ni de conquêtes féminines.

Ma mère s’était trompée.

Ceci dit, la pauvrette aurait dû avoir des doutes, naître le jour de la Saint Barthélemy ne pouvait conduire qu’à un massacre…

logo plumes

Publicités

50 réflexions sur “Vos luttes partent en fumée…

  1. Que veux-tu il y a des gens qui n’ont pas de chance! Pauvre Mindounet (comme dirait Asphodèle) ! Mais je n’ai pas de coeur. j’ai bien ri!

    Et puis,hors sujet, mais.. je comprends pourquoi tu aimes les femmes qui lisent!

  2. Décidément, concours de circonstances oblige, je suis née le même jour que Rilke, cité par Asphodèle, et mon mari, le jour de la Saint Barthélémy…
    A part ça, ton texte m’a beaucoup amusée, espérant que le mauvais sort n’est pas contagieux!

  3. Un coup de projecteur qui ressemble à un vrai coup de Trafalgar où un autre handicapé – borgne et manchot – a laissé la vie. Faut que je regarde si Nelson était né lui aussi le jour de la saint Barthélémy…

  4. soene

    Ce qui me rassure, Mindounet, c’est que ton destin a été bien pire que le mien 😆
    Nom de mille grattons, c’est la faute à pas d’chance, ça 🙄
    Ma mère nous le disait souvent qu’on n’était pas nés sous une bonne étoile !

    Bien vu, j’aime ton histoire de fiction historique 😆

    Faut juste te dire que ta vie est belle par rapport aux deux pauvres pilotes…
    On peut rire de tout, mais juste entre nous, hein !
    J’ai bien ri 😆
    Gros bisous pour ton dimanche

  5. C’est cela ne pas être née sous la belle étoile. Et ben, franchement s’il fallait surveiller la belle étoile et que le comble elle passe quand le ciel est couvert de nuages. Faudrait peut être faire appel aux gars de la météo, qui nous aideraient à trouver une combine pour que le ciel soit dégagé en priant Dieu que ce jour-là, il y’a une étoile qui pointe. Mais encore là pour que ça réussisse, il faut être née sous la belle étoile….quelle galère!

  6. Vaut mieux que ce soit un projo, plutôt qu’une météorite qui se soit abattue ce jour là :), car il nous reste le plaisir de lire ces lignes avec un sourire fendu jusqu’aux oreilles et promis, Barthélémy n’y est pour rien 😀

  7. Essaie d’éviter l’hospice local, ne te laisse pas tenter ni attendrir par ces bras grands ouverts, ça sent le piège à plein, le coup du projecteur passerait pour roupie de sansonnet ! Cuicuis béarnais. 😀

  8. La fin est vraiment trop drôle!! Le pauvre…C’est sûr que les accidents sur scène sont toujours de mauvaise augure, à court ou à long terme!
    Euh…par contre, Franck Mickaël et Niki Lauda…c’est qui ?…😄

    1. Que je dois être vieille car je connais Franck Michel (chanteur) et Niki Lauda (coureur automobile). Cela me rappelle que mes enfants ne connaissaient pas Bernard Hinault ils ont 28 ans.
      Tant pis je suis vieille et puis c’est tout.

    2. Rhooo. Niki Lauda est un champion de F1 qui a eu un grave accident est a fini défiguré !
      Le Frankie c’est un vieux chanteur guimauve pour mamies du troisième âge…c’est pour ça que tu ne connais pas…tu et une jeunette , n’est ce pas ma jumelle astrale ?? 😀 😀

  9. Warf ! J’ai souri et à toutes les lignes ! Tu étais déchaîné et…inspiré ! Comme Val, j’avais noté les références gastronomiques ! Tu vas apprendre à fumer un saumon, c’est aussi bon qu’un jambon et moins lourd ! je t’avais déjà parlé du 24 août ? Pour moi cette date est maudite alors ton héros ne pouvait être qu’un loser, un loser attachant cela dit en passant ! 😀 Bisous enrhumés et bon week-end 😀

    1. J’imagine pour le 24 août…
      J’ai écrit au kilomètre en fait, je n’avais que le première phrase au départ…tant mieux si c’est marrant au final!
      Ne compte pas sur moi pour fumer le saumon ni pour le pécher…moi je me contente de le manger!
      Bisous du dimanche 😀

  10. celestine

    Excellent, le coup du projecteur…
    Voilà comment un rêve de gloire par en fumée en se faisant fumer par les feux de la rampe…
    ¸¸.•*¨*• ☆

    1. On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui (Coluche je crois) pour ma part cela ne me choque pas de rire d’un handicapé à condition que cela ne soit pas méchant.
      Bonne journée

  11. Il est vraiment très bien votre texte, son malheur est raconté avec humour.
    Je connais qui est né le jour de la Saint Barthélémy est pour l’instant tout va bien pour lui.
    Bon week-end

  12. Jambon fumé,  » filante qu’un aligot »,
    Face de pain grillé … Soit tu avais faim lors de l’écriture de ton texte soit il est l’heure pour moi de me lever (je commencerai par café et
    Pain grillé parce que l’aligot au petit
    Déj je le sens moyen 🙂
    Très drôle ton texte 🙂
    Bisesss Mind 😉

    1. Mais tu as peut être raison, je ne m’en étais pas rendu compte !
      Petite joueuse va, un aligot au petit déj…facile…dit celui qui ne prend que des petit déj continentaux quand il va en Angleterre…
      Bisous !

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s