Beaux rivages de Nina BOURAOUI (2016)

bouraoui

Les sentiments ressemblent aux longs filaments des méduses qui brûlent même séparés de l’animal.

l’histoire tient en un mot : après huit années passées en couple,  A,  la quarantaine,   est quittée par Adrian, qui part  pour une autre femme. Beaux rivages raconte ce chagrin d’amour vécu douloureusement par A, la narratrice.

Le sujet est banal, casse gueule car déjà vu et lu des milliers de fois, que dire de plus , qu’apporter au lecteur? l’important n’est pas toujours le thème mais bien souvent la façon dont l’auteur le traite , et de ce point de vue , Nina Bouraoui s’en sort plutôt bien.

Je dois avouer que je ne suis pas autant enthousiaste que pour d’autres de ses romans, notamment Standard, son précédent, que j’avais adoré. C’est souvent ce qui se produit après un vrai coup de coeur.

D’une part, je trouve le découpage du chagrin d’amour un peu schématique (la stupéfaction, la douleur, la colère, la haine, l’acceptation…) puis la renaissance comme ici :

Pour m’endormir, j’imagine ce qui se transforme à l’extérieur des murs de notre maison et, tandis que le ressac efface les pas, les châteaux et les dessins, lavant ainsi les coeurs de leurs attentes et de leurs plaies, je lui fais promettre de ne jamais craindre les sentiments, ces rivages que l’on accoste sans en mesurer le danger ni la beauté. Il promet.

D’ autre part j’ai trouvé le récit de A , un peu trop nombriliste, et je pense qu’au final , Beaux rivages est un texte libérateur autant pour l’auteur que pour le lecteur qui vivrait la même chose. Mais peut-être ressent-on les choses différemment si on lit le roman au moment où on est confronté au chagrin d’amour.

L’amour à chaque fois qu’il se perd rejoint le cimetière des amours mortes et son deuil est impossible à envisager.

Ceci dit, j’ai lu Beaux rivages avec plaisir car j’y retrouve ce qui me plaît dans les mots de Nina Bouraoui, roman après roman…enfin j’en ai lu seulement quatre, mais c’est déjà beaucoup finalement.

Le style est simple mais  percutant, elle arrive à rentrer au coeur du chagrin d’amour, à disséquer, autopsier la peine, la colère, la haine et finalement l’amour que ressent A vis à vis d’Adrien.

L’amour n’existe pas, c’est juste un reflet dans une flaque d’eau , un petit miracle que l’on croit entr’apercevoir entre les ombres et qui disparaît dès que l’on s’en approche de trop prêt; c’est ça l’amour,  c’est tout et rien à la fois, il suffit juste de la savoir pour s’en protéger, pour ne pas avoir trop mal quand on tombe du manège enchanté.

Et puis, je trouve la grâce naturelle, la sensualité, et le côté sans fard dans les  mots de Nina Bouraoui, ce qui fait sa force et que j’aime chez elle.   De même, j’ai retrouvé son talent naturel pour s’immiscer dans la tête, le coeur et les tripes de son héroïne .

Un très beau moment de lecture, qui n’est toutefois pas un coup de coeur, mais j’aime lire les mots d’une amoureuse qui parle d’amour…ces Beaux rivages ne sont pas des déferlantes mais des vagues sur lesquelles vous surferez avec plaisir !

Cette petite pensée pour finir :

Les larmes rassemblent davantage que les baisers.

Publicités

27 réflexions sur “Beaux rivages de Nina BOURAOUI (2016)

  1. Il me tente pas trop celui-là…
    En revanche, et au risque de passer encore pour une blonde (et me faire houspiller par Monesille :D), tu peux m’expliquer cette histoire de prénoms en A, stp ?

    1. C’est une référence à Belle du seigneur d’Albert Cohen. L’héroïne se prénomme Ariane…et ici À, et le mari d’Ariane se prénomme Adrien et l’homme qui quitte À dans beaux rivages de prénomme Adrian . Alors Asphodele pense que c’est pas par hasard mais moi je pense que si. Les 2 livres n’ont rien à voir, ici c’est juste un chagrin d’amour alors que Bds est un livre qui décortique et condamné la passion amoureuse…voilà, j’espère que ta blonditude est contente. Bisous.

      1. Oui je me souviens du billet que tu avais écrit sur Belle du Seigneur! Merci Mind The Gap! J’ai cherché sur internet et je suis tombée sur Spinoza…J’étais perdue…😄 Et j’étais intéressée comme j’ai pas mal de A qui m’entoure 😄😁😄
        Bisous

  2. Il faudra que je « l’essaye » avec Standard ou un autre parce que là je trouve les extraits un peu niais, un peu simplistes mais bon, ce n’est que mon avis ! 😆 . Pas facile de passer derrière des grands même en faisant de gros clins d’oeil à BDS avec les « A » des prénoms… 😉

    1. Le thème ici est le chagrin d’amour, pas la passion, je ne pense pas qu’elle fasse référence à BDS encore que…
      Je ne pense pas que ce soit un auteur pour toi…trop simple et brut si je puis dire mais bon Standard est sorti en poche…
      Bisous.

      1. Comme je te disais hier, il n’y a pas d’auteur « insurmontable » , on peut tout lire, tout dépend de notre capacité à vibrer ou pas en lisant tel ou tel texte, ce que l’on en attend…ou pas ! Il y a des livres « simples, bruts » qui m’émeuvent ou réveillent mon imaginaire et d’autres qui me passent au-dessus, le mieux c’est de tenter avant de donner un avis définitif et peut-être passer à côté sur un a priori… Je vais voir pour Standard si je le croise ! 😀 Bises poussin !

        1. Ouais, je crois quand même que certains auteurs , on n’est vraiment pas en phase et cela ne sert à rien. Je ne vois pas lire Bernard Werber par exemple…même pas la peine d’essayer et ainsi de suite !
          Standard, je crois que c’est peut être le personnage masculin auprès duquel je me suis le plus identifié…faut que je le relise en fait !
          Bisous.

          1. Mais c’est normal et on ne le sera jamais avec tel ou tel auteur, il en faut pour tous les goûts, tant pis (on ne sait pas si parfois c’est tant pis pour nous mais tant pis, on ne pourra pas tout lire de toute façon 😆 ) Mais bon, j’essaye de varier quand même même si je sais que ce « n’est pas pour moi » et si vraiment je n’accroche pas, j’arrête ! Il m’est arrivé d’interrompre des livres soi-disant « pour moi », alors… 😉 Bon je vais redoubler d’attention pour Standard après ce que tu viens de me dire, hé hé !!! 😀 Bisous Poussin !

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s