Lettres d’amour…

lettres-a-anne

L’autre jour en librairie, j’ai vu ce recueil de lettres de François Mitterrand envoyées à Anne Pingeot,  (la mère de sa fille, Mazarine), avec qui il vécut une histoire d’amour pendant 40 années. Je n’ai pas encore  lu cet ouvrage, un pavé de 1260 pages, qui , si j’ai bien suivi, est composé  que de lettres d’amour…mais j’avoue être tenté pour le mettre sur ma liste de Noël.

C’est particulier comme livre, déjà le poids de l’objet…cela représente des centaines et des centaines de correspondances, des milliers et des milliers de mots. Et puis, je doute  quand même qu’il ne s’agisse que de lettres d’amour…j’imagine aussi que Mitterrand doit aborder des questions plus générales, sur la vie, l’existence, ses passions, le temps qui passe etc.

C’est un personnage phare du vingtième siècle, une personnalité complexe, riche, contradictoire, et un témoignage aussi sur la double vie sentimentale. Cet homme a été fidèle à sa femme et à sa maîtresse pendant presque toute sa vie, c’est particulier comme fidélité , j’en conviens.

Bien sur, vous me direz que c’est un peu du voyeurisme, qu’on pénètre dans l’intimité d’un couple, d’une relation. Que peut-être que François Mitterrand n’aurait pas aimé que ses mots soient livrés au public.

Oui mais quand on envoie une lettre d’amour, elle n’appartient plus à son auteur , mais à l’objet de son amour, à savoir la personne à qui elle est adressée. Ces milliers de lettres sont à Anne Pingeot et si elle a jugé bon de les publier, c’est sa décision et son choix à elle.

Comme souvent dans les recueils épistolaires, il n’y a pas les réponses de Anne à François, mais c’est logique puisque les réponses appartenaient à François.

La seule chose qui me fait hésiter, c’est que je me demande si ça peut être captivant pendant 1300 pages…ceci dit on peut le lire par phases, par années par exemple, comme une respiration entre deux autres livres…

Vous avez envie de l’acheter  vous ??

En voici un extrait…

Anne, parmi les raisons qui donnent à ma vie une signification nouvelle en même temps que s’enrichit et s’approfondit notre entente, il en est une, très simple et sans fracas, qui compte plus qu’on ne croit: fussent-ils dénués d’importance j’ai besoin de vous rapporter mes pensées et mes actes, d’aller à vous à tout moment. Quand je dis qu’avec vous s’éveillent des sentiments que je n’ai jamais connus (et là, vous avez tendance à mettre ces paroles sous la rubrique du «coquillage») cet aspect de ma tendresse pour vous justifie mon propos: pour la première fois, je sors de moi.

Si vous saviez comme j’ai appris à garder pour moi seul mes rêves, mes ambitions, mes peines! Mêlé trop tôt à des collectivités indifférentes ou brutales, j’ai dû composer ma force autour d’un raidissement intérieur que rien ne pouvait fléchir. Exprimer ce que je possédais de plus authentique me semblait aveu de faiblesse. Et peu à peu s’est noué en moi un lacis de refus. Au milieu des passions et des intérêts j’ai abrité le secret de mon être derrière un mur si haut et si épais que lorsque j’ai aimé, ou bien lorsque j’ai voulu convaincre, l’obstacle qui m’avait si longtemps préservé a fini par m’enfermer. Dans l’isolement où je m’étais complu ni la joie ni la paix ne venaient plus me visiter. Avec vous j’échange, je communique, je communie. Je suis comme délivré.

Oui, j’ai grand besoin de vous, mon Anne.

Oui, je suis heureux par vous. Et je n’ai plus qu’une volonté: vous donner l’équivalent de ce que je reçois. Servir à mon tour votre vie.

(Lundi 13 avril 1964)

 

Publicités

51 réflexions sur “Lettres d’amour…

  1. estellecalim

    Alors là, mais pas du tout de chez pas du tout !!! Je trouve cela particulièrement indécent de la part d’Anne Pingeot de publier un truc pareil ! J’ai le sentiment qu’elle tente de faire du fric avec un truc privé et cela me dérange profondément.
    Je peux comprendre qu’on ait envie de le lire mais il n’arrivera pas jusqu’à ma bibliothèque !
    (et qui te dit qu’il est effectivement resté fidèle à ces deux femmes ? Ce n’est pas ce que dit la rumeur 😉 )

  2. valmleslivres

    Ah je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi., peut-être parce que j’aime en écrire, des lettres d’amour. Pour moi, elles appartiennent autant à l’expéditeur qu’à l’auteur. Ou disons que l’auteur espère que celui/ celle qui les reçoit aura la décence de les garder pour lui/elle (en même temps, je ne me fais pas de souci, je ne serai jamais célèbre).

  3. Philisine Cave

    Mitterand aimait sincèrement Anne Pingeot qui a toujours été d’une très grande classe à l’égard de sa famille officielle. J’ai aimé le geste de Danielle Mitterand lors des obsèques de FM. Il a choqué en France et peut-être ailleurs mais il légitimait une situation vieille de 40 ans. Mitterand aurait voulu être écrivain. L’extrait montre qu’il en avait le potentiel en tout cas. Bises

    1. Je pense que Danielle Mitterrand est une grande dame, et ce qui a choqué n’est peut être juste qu’un homme qui durant toute sa vie a été fidèle à 2 femmes…
      Par contre, je ne sais pas en tant qu’écrivain, je n’ai jamais rien lu de lui!
      Bisous.

      1. Tu es un grand romantique, Mind the Gap parce qu’il n’a pas du tout été fidèle à ces deux femmes (une chanteuse qui passait son temps à relever ses cheveux notamment fut sa maîtresse).

  4. soene

    Quand j’ai vu passer le titre de ton billet, j’ai cru que c’était tes lettres adressées à Ta Douce 😆
    Je plaisante !

    Et bien, encore un livre qui fait causer 🙄
    Moi non plus je ne l’achèterai pas, comme tous ces livres ramasseurs de fric.
    Ceci dit, quel étrange personnage, il me fascine même avec tout le mal (et le bien) qu’on dit sur lui.
    Le Socialisme, c’est ça, tout partager ?… Pourquoi pas ? 😈
    Une question me vient : où sont donc les réponses et lettres d’Anne ? Est-ce que l’Autre, la régulière, les a gardées et cela va-t-il lui donner l’idée/l’envie d’en faire tout un pavé ?
    AP a-t-elle besoin d’argent ?…
    Comme VT, elle va devenir millionnaire 🙄
    En tout cas, ça a quand même coûté cher à la France, ce secret d’Etat…

    1. Je ne pense pas qu’on ait un jour les lettres de Anne…
      J’avais 11 ans quand Mitterrand est arrivé au pouvoir, c’est ma génération, celle des années 80 et j’ai hâte de le lire dans un exercice bien différent du pouvoir, plus humain en quelque sorte. Bon ce qui est certain c’est qu’on aura jamais de lettres d’amour de Sarko, je suis pas certain qu’il sache écrire en fait… 😀

  5. Haaaa tu sais que l’origami a des vertus…insoupçonnées !!! 😀 Le nombre de pages ne me fait pas peur (ha depuis que je lis des pavés, fingers in the nose 😆 ) mais pffffff….je ne sais pas si j’ai envie ou pas de lire ça… Je me contenterai de tes billets quand tu en parleras parce que je sais que tu vas l’avoir (quand Poussin veut, Dieu s’exécute !!! :D) !!! Bisous 😀

  6. celestine

    Dire que s’ils avaient utilisé internet, on aurait eu aussi les réponses d’Anne…
    Oui mais le livre aurait fait 2520 pages… 😉
    ¸¸.•*¨*• ☆

  7. Je ne savais pas qu’il y avait autant de pages, perdues dans mes démarches actuelles administratives et un peu hors du temps. J’avais commencé à lire les merveilleuses lettres échangées entre Victor Hugo et sa fiancée, livre devenu introuvable actuellement. J’ai été émue, touchée dans l’âme par les missives d’un grand poète.

    Je viens de lire cet extrait. Je suis admirative du style, de ce que je puis desceller à l’arrière comme respect, comme sentiment. Et surtout d’énormément de profondeur. Qu’est ce que c’est bien écrit. Pour le coup je deviens admirative. L’écrit a pour moi la valeur d’un grand écrivain.

    Je n’avais pas du tout envie de l’acheter. Grâce à cet extrait, oui cela fait longtemps que je n’ai plus mis les pieds chez Mollat à Bordeaux, je pense que je vais me l’offrir aussi. Ensuite lire et découvrir par étape, en suivant la chronologie. 🙂 Je pense que de tels échanges ne se lisent pas comme un roman. C’est plonger dans la découverte d’un être humain totalement inconnu. Une autre facette de cet homme que ces écrits vont humaniser, sortir hors du contexte tel que j’ai pu le voir à la télé et transmis par les médias. Ceci depuis Bruxelles, j’y habitais encore à l’époque.
    Merci à toi pour cet article. 🙂
    Amitiés. Geneviève

    1. C’est tout à fait ça, ton commentaire illustre parfaitement ce que je pense ou souhaite. Vraiment , les hommes politiques je les fuis tous , sans exception mais là c’est un homme (et une femme) et en plus, c’est beau à lire.
      Oui à lire, par morceaux, entre 2 romans par exemple.

  8. François Mitterrand était un écrivain talentueux ; gageons que ces lettres d’amour soit d’exception.
    Mais 1260 pages… c’est exorbitant pour mes capacités de lectrice.
    Je lirai avec intérêt tes commentaires en espérant que tu y glisseras un florilège des plus belles à tes yeux.

    1. Il passait pour être une belle plume, je n’ai jamais rien lu d elui, ni d’aucun président d’ailleurs, je me concentre sur les romanciers mais j’ai une attirance particulière pour l’épistolaire…

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s