Comment j’ai raté ma vie professionnelle (2)

loser

Hé bien voici la suite de l’histoire…le début est : ICI

Bac en poche, je m’oriente vers des études courtes, un IUT de gestion, où je fais de la compta…mais pas que. La première année est difficile, je ne parle pas des cours, mais du changement. Je dois quitter mon trou paumé pour la ville (Toulouse), habiter en cité U (seulement une moitié de l’année, après j’ai pris un studio tout pourri, mais bien moins pourri que la cité U ), manger au resto U  (ou plutôt trier ce que je mange au resto U en évitant les horribles bouchées à la reine…)bouchees-reine Et puis quand on est jamais sorti de son trou et qu’on a 17 ans,  forcément on a peur de tout et on ne sait rien faire. J’ai quand même eu mon permis du premier coup dans Toulouse.  Sinon en math, je ne capte plus rien, on est à la Fac ! La deuxième année , je commence à me détendre, j’ai un studio pas mal du tout, ma petite  voiture (une Fiat Uno blanche…) et je commence tout doucement à vivre ma vie d’étudiant. à L ‘IUT tout va bien, je termine avec le diplôme et un avis très favorable pour la poursuite d’études.

fiat-uno

Et hop, j’enchaîne avec une Maîtrise en Sciences et Techniques Comptables et Financières. Là c’est du sérieux, 44h de cours et conférences par semaine (donc obligé d’en sécher 1/3, on est pas des robots non plus), du droit imbuvable et de la gestion financière bien compliquée. Plein de fils et filles d’experts comptables car cette formation est l’une des voies pour aller jusque là. Je comprends en début de seconde année  que je me suis un peu fourvoyé…je bosse , je bosse, enfin à ma manière , bourrine mais efficace. Fiches résumés apprises par coeur, exercices répétés et répétitifs, seul le résultat compte !   Et j’obtiens ma maîtrise, parmi les derniers du petit groupe (on était 25 je crois) avec juste la moyenne.  Mais j’ai adoré ces 2 années du point de vue étudiant, la liberté, les copains et les copines, les coups à boire, notamment dans un bar proche de la Fac appelé le Huchet d’argent où je découvre notamment la Kriek Cerise en pression…kriek-cerise…les cours séchés, les grasses-matinées  et tout le reste. Sauf que la gestion ça m’a gavé à force, j’ai compris aussi que ce monde n’était pas pour moi et que ma motivation étant limitée , ma capacité de travail l’était aussi, et  peut être aussi ma capacité tout court d’ailleurs si j’avais poursuivi dans cette voie qui n’est pas simple.  Et comme j’ai découvert le marketing, vous savez cette science qui consiste à manipuler le chaland pour lui piquer tout son fric, et que  j’ai adoré, je me suis dit, tiens si je poursuivais un peu la vie d’étudiant dans le marketing ?

Alors, comme je n’ai pas du tout  eu  envie d’aller vers l’expertise ou des spécialisations pour devenir cadre supérieur comptable ou monter un jour mon propre cabinet, (ben non, aucune ambition , même pas fan de Tapie à la télé figurez-vous)  je continue encore mes études. je veux rentrer en DESS Marketing, à Toulouse of course, je n’ai pas l’âme voyageuse ni vagabonde à l’époque. Je rate les tests d’entrée la première fois, je suis vexé, fais un autre DESS de gestion (beaucoup plus simple que ma maîtrise , donc nase…je ne suis pas souvent en cours et j’ai tendance à être un peu perturbateur et c’est là je crois, que je commence à lire pas mal, Shephen King , Philippe Djian , à écouter la radio tard le soir… de ces deux là )  en attendant.

Je  repasse mes tests  d’entrée en DESS Marketing l’année d’après avec succès et zou, une année de plus et un diplôme  de plus.  Ha, joies des études de marché et des sondages, de la communication, des linéaires de confiture et des achats impulsifs , des publicités et des grands magasins… mais ça sent la fin, cette dernière année n’a pas été top d’un point de vue de la vie étudiante, mes amis de Maîtrise ont tous quittés Toulouse pour continuer leur route, travailler ou poursuivre vers l’expertise comptable. Pas moi, j’avais déjà tendance à faire du sur-place et à ne pas bouger à l’époque…marketing

Récapitulons…nous sommes en  juin 1993, là je peux plus continuer, j’ai passé 6 années à la Fac, eu 4 diplômes… (faut rentrer chez soi là maintenant Monsieur)  sauf à faire thésard…mais faut pas exagérer non plus, je ne suis passionné par rien et avec le recul, je n’en avais  certainement pas les capacités, pas assez tronche. Et puis, s’il avait fallu m’appeler Docteur ensuite… 😀  Bref  je suis bardé de diplômes (à défaut de muscles)  , va bien falloir que je bosse maintenant…puis qu’ hélas je n’ai pas de tunes , ni d’héritage en vue ni de famille aisée, ni de copine pleine aux as… je vais devoir gagner ma vie.

Mais ça c’est une autre histoire…à suivre !

Publicités

33 réflexions sur “Comment j’ai raté ma vie professionnelle (2)

  1. Mais tu es loin d’avoir un parcours de loser !!! Tu te victimises ! 😆 Caliméro que tu es ! Juste une bière-cerise comme folie ??? Même pas de soirées vodka-pétards-filles-à-gogo ? C’était sérieux dis donc !!! 😆 Marketing, beurk, c’est une secte, ce sont des sectes , du moins ceux qui en sortent diplômés ! Tu n’as pas un parcours de poète et pourtant…tu vois, tu l’es devenu un peu…il va falloir continuer, je trouve que tu t’en sors très bien après des études pareilles ! 😀 😀 Bah oui la suite ! (et préviens-moi, je n’ai pas toujours le temps de faire le Reader et les mails, c’est plus ce que c’était, ça bugue souvent ! Après il faudra nous dire « Comment adapter ses études à une vie de gagnant ? » ! T’es bien parti ! Moi, à part le DEUG chinois deux ans en plus des 3 ans au lycée, j’ai surtout des diplômes « internes » (Fonction Publique Territoriale) et des formations (japonais) en Chambre de Commerce ! Pour ce que ça m’a servi… Enfin, tu me fais rire et ça c’est déjà un bon point ! Mais je note quand même ta capacité à faire signer des contrats (il te reste quelque chose de marketé (pas marquetté hein) dans un petit coin) !!! 😆 Bises Ô Loser Magnifique ! 😀

    1. Mais je suis diplômé de marketing justement si tu as bien lu…donc tu me traites de Gourou ???
      Mais tu as raison, les gourous savent faire signer des contrats…faut bien que je finisse par y arriver à force…tu n’y couperas pas et Emilie non plus d’ailleurs !! Faut que j’assure un peu mes arrières pour pouvoir partir à la retraite…à 50 ans ce serait top !
      Tu as fais Chinois (je le savais) mais je ne savais pas pour les formations en japonais…j’espère du coup manger des sushis chez toi…ça fait pas du tout cliché en plus mais j’aime beaucoup ça !
      Bisous !

      1. Ha mais je savais bien que tu avais une once de marketing qui traînait quelque part !!! J’ai un diplôme dans la Vente (sur le tard celui-ci et inutile d’ailleurs), je dis que les vendeurs sont formés, les commerciaux en général, comme dans une secte ! J’ai fait japonais mais pas cuisine !!! 😀 Et puis les sushis c’est looong à faire ! Mais je fais très bien le porc au sucre !!! 😀 Et les nems (mais chut, car c’est long tout ça…) ; ) Si t’es sage … 😆 Bishous bishous ! 😀

        1. Figure-toi que je me mets juste à aimer les nems , le porc sucré, pourquoi pas même si je ne mange plus de viande à la maison, le sucré salé me plait en général !
          Je suis toujours sage, tu le sais bien !!!

  2. De bons souvenirs apparemment 😉
    Et donc après toutes ces années d’études, tu as quel âge ? enfin si c’est indiscret ne répond pas. J’attends donc la suite avec impatience.

  3. J’adore lire ta vie !
    C’est passionnant dis moi. J’ai adoré la fiat uno, au passage…que de souvenirs !
    Quand je dis que mes petits chroniqueurs chéris ont du talent, je n’exagère pas…
    Je dis ça pour que tu ne fasses pas une apoplexie ou un contresens sur mon dernier billet.
    Bisous Mindounet
    ¸¸.•*¨*• ☆

      1. Si c’était celui sur les PAL oui, je confirme. Mes chroniqueurs chéris ont bien du talent. Je voulais juste parler de moi, et de mon incapacité à suivre les dizaines de propositions de lecture que je trouve en surfant sur la blogo…
        Bisous Mind
        ¸¸.•*¨*• ☆

  4. estellecalim

    Chouette petite Fiat ! 😀 Et je te rassure tout de suite ! Malgré mes essais répétés et intensifs, personne ne veut m’appeler Docteur ! Si j’habitais aux Etats-Unis, ce serait même écrit sur ma boite à lettre !! (mais j’aurais aussi Trump pour président, on peut pas tout avoir)

    1. Oui…et comme ça, si jamais les feus de l’amour s’arrêtent pour de bon, on aura toujours ça pour se rabattre !!
      pas spécialement manipulateur mais ça fonctionne mieux que la persuasion bien souvent. Et si j’avais été expert comptable, j’en aurais manipulé des chiffres… 😀

  5. Hi! Tu étais à ça de devenir expert-comptable !!!
    C’est GEA que tu as fait?
    Tu devais être brillant tout de même ! Le nombre que j’ai vu se casser le nez et s’arrêter au DECF…
    Ta vie à la fac, c’est un puits d’histoires, je pense! Tu devrais creuser😉
    Dans ces lignes, l’ambiance ressort déjà très bien…
    Bisous

    1. Justement , je me suis arrêté au DECF puisque la Maîtrise que j’ai eue est l’équivalent du DECF…c’était l’avantage de cette formation.
      Oui j’ai fait GEA à l’époque…toi aussi ??
      Moi brillant, même pas sous les projecteurs !!
      C’est loin pour creuser la vie d’étudiant mais sait-on jamais…peut-être que j’y penserai !
      Belle journée à toi jumelle astrale !

      1. Ah, pardon j’avais pas tout compris…
        J’ai fait un IUT Carrières Juridiques, pis j’ai raccroché avec le cursus académique plus ou moins directement 😉 Dossier pas assez bon pour GEA, mais bon, comme les GEA se la petaient grave😆😆😆Cela ne m’a pas dérangé !
        En tout cas, à la lecture de ton billet, on dirait qu’il en reste quelque chose de tenace de cette période de vie étudiante !

  6. soene

    Joli parcours, Poussinet. La Fac c’est pas toujours facile-facile. La vie étudiante est bien comme je me l’imagine en observant les étudiants traîner dehors, à Lyon 😥
    Pour un timide, réservé, le marketing c’est pas l’idéal, hein 🙄

    Pour te faire rire, voici la liste de mes diplômes à moi que j’ai 😆
    certificat d’études, brevet des collèges, CAP sténo-dactylo, BEC secrétariat, Bac G et BTS en formation continue, à 40 ans ! Ca en fait 6, hein 😈
    Je regrette de n’avoir pas passé le BTS dans la foulée, il venait tout juste d’être mis en place. Je regrette aussi de n’avoir pas pu trouver une « passerelle » pour arriver à une licence qui m’aurait permis d’être catégorie  » A. Impossible de faire valider une VAE, il n’y avait pas de profil correspondant au métier de secrétariat 😥
    J’ai donc fini ma carrière de contractuelle avec un énorme coefficient mais en catégorie « B »…
    Au CG du Rhône, rien n’était impossible, même d’avoir en même temps un CDD et un CDI !
    Bref, on ne choisit pas vraiment sa vie 🙄
    J’attends ta suite avec une impatiente curiosité 😉
    Gros bisous

    1. Ben je ne savais pas tout ça te concernant, c’est un beau parcours aussi, notamment la formation continue , c’est pas tout le monde qui se donne du mal pour avancer ! Dommage que la VAE n’ait pas aboutie .
      Hé hé, un CDD et un CDI, c’est pas mal mais rien d’impossible légalement ceci dit, sauf si cela dépasse un certain volume d’heures 😀
      Les timides, faut s’en méfier parfois 😀
      Bises et bonne journée !

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s