Le rouge et le noir de Stendhal : l’adaptation télé (1997)

rouge-et-noir

Vous avez tous et toutes lu Le Rouge et le noir de Stendhal ? Ben pas moi ! Enfin j’ai essayé, mais comme beaucoup de classiques français, je n’ai pas dépassé la page 80 ! Alors je me suis dit que si je voyais une adaptation filmée, peut-être que ça me permettrait de réessayer  !

Cela tombe bien, Koba films qui diffuse notamment  les séries BBC adaptées des soeurs Brontë et de Jane Austen, sort aujourd’hui en double DVD , l’adaptation faite par et pour la télévision française en 1997. Pour information, en France, il y a eu deux adaptations pour la télévision,  et un film sorti en 1954 et réalisé par Claude Autant Lara.  Et l’année dernière, une comédie musicale a remporté un joli succès dans notre pays.

Voici le pitch de cette histoire : 1830. Recommandé par l’abbé Chélan, Julien Sorel est placé comme précepteur chez le respectable Monsieur de Rénal. Séduisant et intelligent, Julien brûle d’échapper à sa modeste condition. Dès leur première rencontre, Madame de Rénal est troublée, puis irrésistiblement attirée par ce jeune homme cultivé, si différent des aristocrates qu’elle côtoie…mais qui n’est pas de sa condition et se destine au séminaire.

Histoire d’amour passionnelle s’il en est, Le Rouge et le Noir est adapté par une équipe qui connaît son métier (Danièle Thomson au scénario et aux dialogues par exemple) et qui le fait bien. Le contexte est bien restitué , les décors et les costumes sont parfaits, c’est visuellement réussi.  Julien Sorel est joué avec Brio par Kim Rossi Stuart, inconnu au bataillon pour moi. Madame De Rénal est jouée par Carole Bouquet, je suis moins enthousiaste par son jeu, comme souvent d’ailleurs,  et j’ai trouvé qu’elle était raide et un peu coincée dans  son interprétation…elle fait le job, sans plus.

Au final, j’ai eu l’impression que la première partie  durait 20 minutes et non pas 1h45.

Dans la seconde partie,  avec notamment Judith Godrèche et Claude Rich, Julien rejoint finalement  le Marquis de la Molle, en tant que secrétaire particulier, et la noblesse parisienne.  Il a rompu avec Madame de Rénal. La fille du Marquis, Mathilde de La Molle, exaltée et capricieuse s’éprend de Julien.

Cette deuxième partie est plus prenante que la première, les sentiments et la dramaturgie prenant de l’ampleur, et cela jusqu’au final. Le jeu de Judith Godrèche est bien plus convaincant que celui de Carole Bouquet.

J’imagine toutefois que la romance entre les deux  personnages occulte en partie le fond de l’oeuvre de Stendhal, mais c’est la loi du genre ! De même, le contexte historique, la fin de la royauté , la nouvelle révolution et la lutte des classes sont à mon avis sous exploités dans cette adaptation. Il reste une histoire passionnelle et intemporelle.

Et je vais  donc essayer à nouveau  de lire ce roman culte  de Stendhal, en espérant cristalliser davantage sur sa prose maintenant que je connais cette histoire de passion amoureuse sur fond de différences de classes sociales.

Merci à Koba Films pour ce partenariat.

 

Publicités

21 réflexions sur “Le rouge et le noir de Stendhal : l’adaptation télé (1997)

  1. Mais dis donc tu as des « partenariats » avec des maisons cinématographiques ??? 🙄 Toi l’indépendant revendiqué ??? J’en reste bouche bée !!! 😆 Bon, il a l’air bien ce film, enfin cette adaptation, je me demande d’ailleurs si je ne l’ai pas vu (Carole Bouquet en Madame de Rénal ça me parle) ! Je l’ai lu aussi au lycée et moyennement aimé, disons que si je n’avais pas vu des versions ciné après, il ne m’en resterait aucun souvenir… Flaubert n’était pas mon préféré…;) Mais que ça ne te décourage pas ! Tu peux retenter et…abandonner si tu t’ennuies ! 😉 Sinon on fait comment pour « partenariser » avec Koba ??? Arf ! 😀

    1. Comment ça Flaubert ?? Rhooo, tu es fatiguée toi !!!
      Je réessayerai un jour Le Rouge et le noir mais je ne me forcerai pas…C’est certain !
      Ha ha ha, le partenariat ? Ben comme tu le sais je n’en fais aucun en littérature (on m’en a très peu proposé d’ailleurs et sur des livres nases), je n’en ai jamais demandé un seul, j’achète les livres ou je me les fais offrir 😀 😀 mais là, on est venu me chercher parce que mon blog parlait beaucoup des Brontë et j’ai déjà fait un premier partenariat avec Koba pour l’adaptation réussie d’un titre d’Anne Brontë, produit par la BBC. Et parmi toutes les sorties DVD de Koba, Le Rouge et le Noir me tentait bien !! Voilà Voilà….j’aimerais qu’ils éditent une version de Rébecca produite par la BBC…mais bon, hein, faut pas rêver !

  2. soene

    Moi aussi, Mindounet, j’ai dû le lire avant que tu sois né 😥 🙄 😆
    Il faudrait que je le relise pour voir !
    Je finis le Chardonneret… Je reprends BdS pour finir cet autre pavé et je m’attaque à Stendhal si tout va bien 😉
    Gros bisous

  3. Ouh, la, la, j’ai dû lire ça au lycée, je n’en garde pas un souvenir…l’amuuuuur, toujours l’amuuuuuuuuur, Johnny a déjà dit ça non ? hi je sens que je vais choquer, là, j’adore !

    1. Il a dit ça Johnny ?? Franchement, je ne sais pas, ce n’est pas mon répertoire ! Par contre je connais C’est l’Amour de Léopold Nord et vous !!!
      Au lycée, toi aussi on t’a embêté avec des classiques alors ?? 😀

    1. Envie de retenter la lecture mais je sais pas si j’y parviendrai. Tu connais mes limites en matière de classiques français, souvent chiants comme la mort, enfin au moins au départ !
      Mais en adaptation télé, c’est du petit lait !

  4. estellecalim

    Je garde un très bon souvenir de ce roman (et de l’adaptation aussi, mais je l’ai vue il y a longtemps). Mais Stendhal est quand même le roi des pavés et des digressions politiques et quand on ne maitrise pas tout des batailles, des égarements politiques de cette époque, ce n’est pas simple d’avoir la patience de passer outre les dizaines de pages hermétiques.

    1. Raaaaaa, là tu viens de m’achever 😀 😀 . Je me souviens de trucs interminables en effet sur les 80 premières pages, mais pas du côté historique ! Finalement, les Harlequin ça a du bon !
      Mais bon, comme c’est aussi un livre sur la passion, peut-être que je vais le retenter !

      1. estellecalim

        si ça peut te rassurer, j’ai lu celui-ci assez jeune et ça ne m’avait que moyennement choquée. C’est surtout dans la Chartreuse que le début est difficile 😉

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s