Trois lectures d’été.

Aujourd’hui, je fais une rapide chronique commune pour trois livres lus cet été.

  •  Alice Zéniter :  Jusque dans nos bras.

C’est une belle histoire, assez forte et qui fait cogiter : il s’agit de l’histoire de deux amis intimes, de toujours, l’un est de nationalité étrangère et galère pour avoir la nationalité française. L’autre est française . En désespoir de cause, les deux  vont s’engager dans un mariage blanc.

Le fond est vraiment bien, il y a des passages percutants, mais globalement, je n’accroche pas au style de l’auteur. J’ai voulu réessayer après avoir lu Sombres dimanches , mais il me manque quelque chose de vrai, de ressenti. C’est trop intellectualisé pour moi, pas assez brut en quelque sorte. Du coup, je crois que je vais en rester là avec Alice Zéniter même si c’est une auteur  de talent.

  • André Gorz : Lettre à D  (Merci à Somaja de me l’avoir offert).

C’est un très très très court texte où l’auteur, visiblement un grand philosophe, fait le bilan de sa vie en raccrochant son parcours à l’histoire d’amour qu’il a vécu avec sa femme , pendant près de 60 ans. C’est à la fois un vibrant hommage à la femme qui l’a accompagné et inspiré toute sa vie, et aussi un condensé de vie, alors que la fin de la vie n’est plus très loin.

C’est un livre brillant, qui fait beaucoup réfléchir, j’ai aimé cette lecture, même si l’équilibre entre la passion amoureuse et la passion intellectuelle n’est pas toujours facile à trouver dans ces lignes.

  • Maylis de Kerandal : Tangente vers l’ Est.

Enfin j’ai lu ce court récit qui était dans ma PAL depuis longtemps. C’est l’histoire d’un jeune Russe, Aliocha, qui part faire son service militaire en Sibérie. Il est avec des centaines de conscrits dans le Transsibérien. Il veut échapper à l’appel. Il va croiser une Française, Hélène, qui elle échappe à sa vie « russe » avec un  amant qu’elle vient de quitter…

J’ai beaucoup aimé ce livre. l’histoire est simple mais efficace, les paysages russes décrits et la lenteur du Transsibérien sont magnifiés par l’auteur. Les personnages inventés par Maylis de Kerandal sont tellement vivants et humains qu’on a l’impression de les voir à côté de nous.

La plume est belle est sensible et dans le dernier tiers du livre, Maylis de Kerandal arrive à faire monter un suspens et une tension psychologique dignes des meilleurs spécialistes du genre.

En résumé, j’attendais ce passage de lecture avant de me décider à lire Réparer les vivants, car les blogs m’ont saoulés à force d’en parler et reparler , les médias aussi, je n’aime pas quand tout est blanc et uniforme sur un livre. Mais ça y est, je le mets sur ma wish list et je le lirai car Tangente vers l’ Est m’ a convaincu  !

 

Publicités

37 réflexions sur “Trois lectures d’été.

  1. J’ai beaucoup aimé « Jusque dans nos bras », le sujet, le style, la justesse des propos. Je comprends pas contre ce que tu dis par rapport au côté un peu intello, pas vraiment incarné.

  2. soene

    J’avais manqué ce billet, Mindounet, très mauvais pour mon classement 🙄 😆
    J’aime beaucoup l’écriture efficace de Maylis.
    Pour les deux autres, je ne note pas, je suis débordée par mes lectures orientées 😆
    Gros bisous

  3. valmleslivres

    Comment ça on t’a saoulé avec Réparer les vivants? Mais tu veux perdre toutes tes lectrices avec cette remarque et celles sur les profs. 😉
    Je n’ai pas lu ce roman de Zeniter dont tu parles mais je lirai le prochain bien que le précédent ne m’ait pas plus. J’avais lu Sombre Dimanche et je trouvais sa plume prometteuse. Et je lui trouve un charisme à cette femme!

    1. Malheur, si les blogueuses qui sont dans l’enseignement ne viennent plus ici, je suis cuit ! C’est la moitié de ma clientèle !!
      Pareil pour toi, j’avais beaucoup aimé Sombre Dimanche mais il y a vait un je ne sais quoi qui me génait, et je l’ai retrouvé dans celui-ci…

  4. J’ai amené ma mère à la Médiathèque, et j’étais toute contente d’avoir ton billet sous la main (enfin, dans mon smartphone) pour lui proposer des idées de lecture.
    Hélas, aucun des trois livres n’était disponible.
    Bisous Mind
    ¸¸.•*¨*• ☆

  5. Lu Tangente vers l’est, bien aimé. Réparer les vivants est dans ma PAl, mais ma famille a trop été concerné par le sujet pour que je réussisse à le lire bientôt.
    Je viens de lire le tout dernier Alice Zeniter, il me reste à le chroniquer.

  6. Ho mais dis donc tu as mangé du lion ma parole !!! Un billet par jour, tu veux nous tuer ou quoi ? 😆 Cela dit j’aime beaucoup le principe de ces petites chroniques où l’on apprend juste ce qu’il faut sans déflorer le livre ! Lettres à D., je l’ai commencé chez Somaja en 2013 mais remis dans sa biblio en me disant que je l’achèterai plus tard et puis…j’ai oublié mais ce sera fait un jour ! J’ai hâte aussi de lire ce Tangente vers l’Est dont j’ai entendu beaucoup de bien et j’ai les mêmes réticences que toi pour Réparer les vivants (trop vu, trop encensé). Quant au premier, il ne m’attire pas du tout…Je note donc Tangente vers l’Est dans mes livres à acheter ! Bisous et…du calme hein !!! 😆

  7. J’ai vu passer quelque chose sur le premier…
    A propos du deuxième bouquin, tu parles d’une « passion intellectuelle » de quoi s’agit-il? D’une passion pour la philosophie, l’écriture?
    Bisous

  8. J’ai moi aussi lu « Tangente… » et beaucoup aimé. Par contre, je ne suis pas attiré par « Réparer… ». Des petits billets simples et cumulés pour parler des lectures de l’été, c’est une présentation que je devrais faire !
    Biz

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s