Derrière le miroir…

Vous vous souvenez de Working girls, Pulp Fiction, Will Hunting, La vie est belle, Shakespeare in love ou du Patient Anglais ? Des films d’auteurs, ne correspondant pas aux productions débilisantes des grands studios de cinéma US…produits et promotionnés avec brio par Harvey Wenstein…qui se révèle aujourd’hui être un prédateur sexuel…

Que dire du beau Bertrand Cantat, qui a tué une femme à coup de poings , et peut-être conduit une autre, la mère de ses deux enfants au suicide. Il paraît que Noir Désir est un groupe culte et que Cantat représente la partie noble du rock (il paraît hein, moi le rock ça m’en touche une sans faire bouger l’autre…comme disait le Président Chirac à l’époque où il était en poste et pouvait encore  parvenir à le faire)…

Vous me voyez venir ou pas ?

Question philo du jour : doit-on considérer l’artiste et oublier l’homme ou doit-on considérer que toute oeuvre venant d’un être plus ou moins abject ne mérite pas d’être aimée, encensée , citée, sanctuarisée?

Personnellement, j’aurais tendance à ne regarder que l’oeuvre d’art , parce que de toute manière, l’artiste est un être humain, et par nature, essence et choix, l’être humain est mauvais et perverti. L’enfer c’est les autres disait Sartre…et de fait on est toujours déçu par l’autre un jour ou l’autre.  L’artiste n’échappe pas à cela ! Et comme on fait nous-même partie des autres, on déçoit aussi…les relations humaines sont sans issue de toute manière, enfin sur la  longue durée.

Je m’éloigne un peu du sujet et revient à mes artistes.

Si l’on condamne les êtres humains derrière le miroir de l’artiste, alors va falloir renier beaucoup de monde…

  • Proust était un parvenu qui achetait les critiques et les prescripteurs littéraires de son époque…
  • Coco Chanel avait de fortes amitiés avec les nazis…voire plus
  • Céline, (qui est quand même le fond de commerce de Luchini ,  du coup c’est ennuyeux si on le met au pilori…imaginez qu’il se mette lui-même à écrire au lieu de se contenter de réciter, on est mal…) était un collabo ouvertement antisémite
  • Chateaubriand a écrit ses plus beaux textes au château de Combourg en Bretagne (très bel endroit), lequel fut acheté par papa grâce à la traite des noirs…et qui sait si le fiston n’ a pas repris l’affaire tant qu’il a pu…
  • Rimbaud a laissé tomber la poésie pour faire du trafic d’armes en Afrique…

Ce n’est que quelques exemples que je connais, mais si vous cherchez bien, vous qui êtes plus érudits que moi sur l’art, vous allez trouver des dizaines d’exemples.

Alors, faut-il se contenter de voir l’oeuvre se refléter dans le miroir ou bien casser le verre pour approcher l’humain qui est derrière ?

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà boycotté des artistes ??

Vous avez 3 heures…

Publicités

83 réflexions sur “Derrière le miroir…

  1. P.S. : si… je pourrais ajouter que malgré Internet et la « transparence », malgré le temps qui a passé et qui passera, certaines oeuvres resteront alors que la plupart auront oublié l’homme qui était derrière… Est-ce une bonne chose quand on pense à Rousseau par exemple ? Je n’ai pas la réponse mais l’art avant tout paraît-il ! 😉

  2. Hou je n’ai hélas pas 3 heures devant moi pour discuter de ce vaste sujet très intéressant et qui a fait réagir (c’est bien !!!) . En ce qui me concerne ça dépend mais je n’ai toujours pas lu Céline et je n’écoute plus Cantat, j’évite les films de Polanski (qui ne m’ont jamais fait grimper aux rideaux d’ailleurs), mais je suis contre le boycott et les chasses aux sorcières, je me dis aussi que c’est l’Histoire et le Temps qui auront le dernier mot concernant certains… Ouais bon, peut mieux faire !!! Suis fatiguée ! 😆

    1. Ha ça, c’est l’article qui aura eu le plus de réactions et spontanées, vraies…je ne pensais pas queça ferait autant de commentaires même si le sujet est éternel et d’actualité.
      moi j’aime les films de Polanski en général (le pianiste est une merveille…) et on va voir la semaine prochaine l’adaptation de D’après un ehistoire vraie. Mais je pense là être déçu..

  3. Pas de dissociation possible, l’homme étant la somme des actes de sa vie. En prendre « juste un morceau » et cloisonner, me paraît artificiel, arbitraire et hypocrite . Mais ça ne m’empêche pas de lire Céline sans hésiter mais sans oublier que, et d’apprécier son « voyage » … Idem pour les autres.
    Pour Cantat c’est très différent : Je n’ai jamais pu supporter Noir désir ni tous ceux du même acabit : Louise attaque, Têtes raides et consorts… ( qu’on n’entend plus du reste et c’est tant mieux!). Alors le Bertrand, je n’en ai rien à en dire, le vent l’emportera 😉

    1. Jolie conclusion. Moi non plus je n’aime pas ces groupes de rock et d’ailleurs le rock en général, c’est ainsi, on ne choisit pas ,on réagit ou pas !
      Ton avis rejoint certains autres, c’est très partagé dans les commentaires et le sujet est je crois inépuisable !

  4. jeneen

    Je comprends toutes les réactions résumées dans ces divers commentaires, et même je trouve cela très sain, tant de différences, mais en ce qui me concerne, je ne peux plus écouter Cantat. Comme d’ailleurs je n’écoute pas les concerts dirigés par Von Karayan. C’est idiot, d’autant que d’autres artistes que j’écoute/ dont je vois les films et que apprécie ont sans doute aussi « leur côté obscur de la force ». Mais voilà, Cantat, non. Peut être la déception vis-à-vis de l’homme est elle à la hauteur de l’admiration antérieure que j’avais de l’artiste…Ne nous lance pas des sujets pareils trop souvent !!!!

    1. Ces sujets font même ressurgir des revenantes sur le blog 😀
      Comme tu l’as vu et tu le dis, les avis sont multiples et partagés et vraiment je comprends tout le monde ! Pour Von Karayan, je risquais pas de me poser un cas de conscience…le classique me fait fuir 😀

  5. emmyne

    En tant que lectrice-spectatrice, je dissocie, simplement par ce que je veux pouvoir approcher l’oeuvre sans influence ( je fais de même pour les critiques ). Ensuite, c’est une question  » d’humanité  » ,un artiste n’est au-dessus de personne, l’homme ou la femme doit répondre de ses choix et ses actes. Céline est un bon exemple pour moi. ( d’ailleurs, tu me fais penser que j’ai lu une belle BD sur Céline que je n’ai toujours pas chroniquée ;)). Il me semble que c’est tout le paradoxe de l’humain, aussi vieux que le monde, l’humain capable du meilleur comme du pire sans transition. Je n’ai pas lu tous les commentaires, je dois répéter et enfoncer des portes ouvertes. ma

    1. oups, parti trop vite. Ce n’est plus emmyne ( mon ancien pseudo ) mais Marilyne. Je voulais ajouter que j’ajoute juste une voix à ta réfléxion ( et m’en vais lire les réponses maintenant :))

      1. Si tu as eu le courage de lire les commentaires…tu as vu que les avis sont très partagés sur la question. Et oui, c’est l’histoire de Docteur Jekyl et Mister Hyde…le bien et le mal. Chacun sa perception mais le dilemme est là et sera toujours là.

  6. soene

    Hello Mindounet
    Et bien, bravo, tu cartonnes sur ce billet 😆
    Tu as bien occupé le weekend de certaines bloguinettes un peu désoeuvrées 😈
    Plus les gens sont des « gros bonnets » et ont du fric, plus ils croient que tout leur est permis…
    A toutes les époques, il y a eu des abus, des scandales.
    Moi, j’aurais tendance à boycotter ces mufles et ceux qui trichent d’une façon ou d’une autre.
    Et à notre époque où tout se sait, où les médias s’enrichissent en fouillant la merde, personne n’est à l’abri.
    Bref, je n’ai pas trois heures pour développer le fond de ma pensée et c’est sûrement mieux ainsi 😉
    En tout cas, merci, j’ai appris des choses sur certains Hommes et Femmes célèbres 😆
    Bonne semaine et gros bisous

  7. valmleslivres

    Je laisse à chacun le droit de faire ce qu’il veut, d’aller voir Cantat ou un film de Polanski sans crier que c’est une honte. Par contre, c’est impossible pour moi. Et quand-même, Proust n’a ni tué, ni eu de relations avec une mineure que je sache. Je ne lis pas Céline non plus d’ailleurs, mais je l’ai fait une fois quand-même, pour voir (et parce que de toutes façons, que je le lise ou pas, il n’y a pas d’argent qui va dans sa poche).

    1. Tu n’est pas la seule à penser ainsi…les réactions sont très diverses dans les commentaires. Ceci dit, avoir des relations sexuelles avec un mineur est licite du moment qu’il a au moins 15 ans et que la relation est consentie…en France c’est le cas. Du coup qui te dit que Proust….😁

      1. valmleslivres

        Oui mais la jeune fille avait 13 ans et le fait d’avoir une fille ado joue aussi sur mon jugement.
        Oh, tu sais, Proust, il ne m’a pas l’air d’avoir beaucoup aimé la galipette (même si c’est vrai qu’il a passé beaucoup de temps au lit).

  8. La Douce

    J’ai tendance à dissocier assez facilement, quand j’aime, l’homme de l’artiste.
    Je suis allée voir Detroit en concert (Bertrand Cantat) : je voulais le voir, l’entendre en live depuis quelques années déjà. J’ai aimé ce concert même si la question s’est posée bien sûr.
    Par contre, qu’il s’affiche, je suis un peu moins pour. S’il continue de créer en se faisant tout petit, ses fans le suivront quand même.
    Pareil pour Roman Polanski et son adaptation du livre de Delphine De Vigan, on ira certainement le voir.
    C’est un peu une réponse de Normande tout ça…
    Je crois que ça dépend comme toujours de la sensibilité de chacun.

    1. Non pas vraiment de normande je trouve, tu dissocies les deux, artiste et humain qui est derrière et tu dis que quand l’homme est une ordure, il devrait faire profil bas, y compris pour sa vie d’artiste…

  9. Seia

    Je ne dissocie pas un humain à plusieurs facettes voir même plusieurs personnalité sans être pour autant schizophrène, en fonction de nos rapports sociaux et nos intérêts nous produisons pas la même chose, un artiste n échappe pas à cette règle alors s il n y a pas un peu de morale et de dignité l art comme émotion humaine perd son sens premier qui était de laisser une trace, de transmettre…

  10. Je suis totalement indécise à ce sujet et pleine de contradictions. En tous cas, merci pour ce débat qui apporte des éléments de réflexion. Je pense tout de même qu’il est important de connaître une partie de la vie privée des artistes (surtout quand elle n’est pas jolie jolie…) de manière à prendre du recul et à dissocier la personne de l’œuvre.

    1. Oui, c’est ça je crois, dissocier l’hommme de son oeuvre. L’artiste reste un homme qui doit respecter les lois et les autres faute de quoi il doit payer et être condamné. Mais l’oeuvre est une création , je comprends que certains puissent boycotter l’oeuvre à cause de l’artiste , c’est leur façon d’être, mais j’essaye de dissocier de mon côté !

  11. Tu poses le problème de la vie privée des personnages publics.
    C’est la mode américaine de tout mélanger.
    Ils le font avec leurs personnalités politiques, et c’est insupportable. Nous en France on ne mélangeait pas les deux, avant, et maintenant, on se préoccupe de savoir avec qui couche Pierre Paul Jacques, mais qu’est-ce qu’on en a a cirer ? Pendant qu’on dégoise sur leurs turpitudes privées, on ne s’occupe pas de dénoncer leurs petits trafics avec l’argent public…
    On a créé par exemple le statut de « première dame » quelle bêtise ! Est-ce à dire qu’un(e) homosexuel(le) ou un(e) célibataire ne pourraient pas être présidents de la république ? C’est n’importe quoi.
    Pour les artistes c’est pareil. Il y a parmi eux des pédophiles, des détraqués, des assassins même…
    Alors oui, je dissocie complètement la vie privée et l’oeuvre publique quelle qu’elle soit, l’oeuvre n’est pas l’auteur.
    Les artistes ont des vies privées souvent dissolues et compliquées, ils sont souvent addicts aux substances illicites, ont des sexualités débridées et parfois sulfureuses…Et si on devait n’aimer que les gens parfaits, il ne nous resterait plus grand monde dans nos panthéons personnels.
    Mais je comprends tout à fait que l’on puisse ne pas dissocier les deux, car les deux comportements sont humains. Ils ne font simplement pas appel aux mêmes zones du cerveau.
    rationnellement, nous sommes tous des êtres humains bourrés de défauts et de zones d’ombre. Qui sommes-nous pour juger autrui ?
    Mais épidermiquement, on peut avoir du mal à faire la part des choses…
    ¸¸.•*¨*• ☆

    1. Il n’y a pas que la vie privée dans mon article, c’est ce que tout le monde retient en raison de l’actualité, mais je parle aussi des antisémistes, des trafiquants d’armes ou de la traite des noirs.
      Ceci dit je suis assez d’accord avec toi sur l’essentiel de tes propos…
      Sauf un qui me navre…tous les êtres humains ne sont pas bourrés de défauts et de zones d’ombres…il ya MOI quand même … 😀 😀

  12. Je dissocie les deux car le fait que cantat soit très certainement un meurtrier ne l’empêche pas d’Avoir écrit des chansons magnifiques. Je trouve par contre que les artistes doivent être jugés et punis comme les autres, le cas Polanski me gêne plus, et je suis très contente que des odieux personnages comme westein soient jugés, aussi bons soient les films produits.

    1. Je suis d’accord, qu’on condamne l’homme ou la femme qui a commis des actes délictueux ou criminels, mais qu’on regarde les oeuvres comme des entités, comme des oeuvres. Et Polanski a fait des films fantastiques et qu’une grande humanité…chacun est ange et démon de toute manière !

  13. J’ai du mal à dissocier aussi, mais il faut vraiment que les faits soient graves. Certains boycottent pour des choses qui à mes yeux ne nous concernent pas. Ainsi, certains ne veulent pas écouter des compositeurs ou des chanteurs gays.

  14. J’ai du mal à faire la part des choses. Je m’explique : dès que je sais la nature humaine profonde d’un.e artiste, je m’éloigne ou je me rapproche, c’est selon ! Dans le cas de Cantat, je ne peux plus l’entendre. Dans la cas de Céline, je n’ai pas réussi à dépasser les 40 premières pages de son Voyage et c’est l’écriture qui m’horripile ! Dans le cas de Bernstein, il n’a que ce qu’il mérite : son honneur bafoué n’est qu’une légère punition face aux nombreux viols commis. Voilà, une Phili pas si Lama mais j’assume complètement mon choix et je suis très très contente que la Loi du silence enfin se brise !

    1. Céline je ne connais pas, mais c’est possible que je réagisse comme toi, les classiques français et moi…
      Oui pour la loi du silence…c’est une chose normale, et j’espère que ça permettra aussi de dépasser des tabous dans d’autres domaines…il y a de quoi faire !
      Pour le côté lama :marque sur ton agenda : prévoir des vacances au Népal 😀 😀

  15. sous les galets

    Et que dire de Benjamin Biolay qui après des années de rebellitude se commet dans une émission capitaliste d’une chaise honnie des gens de gauche ? Non je rigole (quoique). Personnellement je fais la différence, je me moque complètement des hommes derrière l’artiste, j’écoute toujours Noir Désir (sans m’en vanter non plus histoire de…), je lis des auteurs décevants politiquement parlant, bref je trouve cette polémique un peu décevante. Les hommes sont ce qu’ils sont, ceux qui rendent la vie plus belle, ce sont les artistes, les poètes, les écrivains, compositeurs, peintres et cie…le reste n’a pas d’importance.

    1. Au moins c’est clair comme point de vue !!
      C’est vrai que les artistes embellissent la vie. Ceci dit je me souviens que tu détestais et même traitais de porc je ne sais plus quel écrivain car il s’intéressait aux petits garçons…finalement, rien n’est jamais blanc ou noir.
      Biolay à la Nouvelle Star…je croe qu’il va jouer le méchant en plus…faut voir !

  16. Moi, je ne peux pas dissocier. C’est ainsi. Je n’ai jamais lu Céline, et après avoir lu une bio illustrée sur Gauguin, j’ai du mal à admirer ses toiles. Je suis un peu rigide sur certaines choses.

    1. Non pas rigide, c’est ta façon d’être et de répondre à ce dilemme . Et je comprends tout à fait !
      Ce qui est intéressant c’est se demander si par exemple tu adorais les toiles de Gauguin sans savoir sa vie réelle, est-ce qu’après avoir su ça changeait les choses ?
      Bisous Comtesse !

      1. La question ! Oui, avant j’aimais Gauguin. Les rondeurs, les couleurs, la lumière…
        J’ai le pardon difficile. Rancunière ? certainement. Genre, je pardonne, mais je n’oublie pas.
        Kiss Poussin !

  17. estellecalim

    J’allais citer Céline aussi qui me parait emblématique du problème. Mais tu pourrais ajouter Gauguin (pédophile notoire enfin dénoncé aujourd’hui), Rousseau qui a écrit un traité d’éducation tout en abandonnant ses 5 ou 6 enfants ou Sartre qui écrivait dans un journal collabo.

      1. estellecalim

        J’aime beaucoup Michel Onfray, c’est un vrai personnage et pendant un moment, dénoncer Sartre, c’était un peu son cheval de bataille 😉
        Pour le reste, je suis comme plusieurs ici. J’écoute Noir Désir comme avant et je ne m’en cache pas, mais j’avoue que Céline me rebute franchement.

  18. OMG…De bon matin, comme ça…
    Perso, je dissocie…Assez facilement d’ailleurs…Au risque peut être de choquer… Je dissocie l’homme (ou la femme) de l’artiste et l’artiste de son œuvre car l’oeuvre n’appartient plus à l’artiste dès lors qu’elle est exposée…
    Les anges n’existent pas…Enfin pour ceux qui y croient pas sur terre en tout cas…
    La police, la justice sont là pour juger l’homme…
    La morale (malheureusement) juge l’artiste…
    L’histoire (la pérennité) juge l’oeuvre…
    Mais on mélange tout…Et c’est loin d’être nouveau car les forces en présence se contractent bien au delà de la beauté des choses…
    Je vais réfléchir pour approfondir tout ça…
    (Et te gaver de comm pour retrouver mon Hula hop😂😂😂)
    Bisous

    1. Ton commentaire est très bien, il résume avec brio ce que finalement je pense aussi.
      Après, si on savait tout ce qui se cache en l’homme ou la femme derrière l’artiste, peut-être qu’on serait refroidis…
      Ne t’en fais pas, même si tu étais seconde, tu aurais quand même droit à une belle effigie sexy…:D
      Bisous !

  19. Problème insoluble. Et à géométrie variable. Bon Cantat, je n’ai jamais aimé donc ça résout un peu le problème, mais j’ai quand même du mal avec l’idée que les gamins de Marie doivent supporter de voir la gueule de l’assassin de leur mère un peu partout. Pour les autres, je suis moins stricte …

      1. J’essaie : il y a des artistes dont j’aime tellement le travail que je ne peux pas envisager de « boycotter ». D’autant qu’il est très clair que si on commence comme ça, vu le nombre de sombres connards que compte l’histoire des arts et de la littérature, on va très vite être limité…

  20. lacapacitedemerveillement

    Et puis, si nous devions « éliminer » tous les pourris, il faudrait d’abord s’atteler à tous ces hommes de pouvoir, ces multimillionaires.. Je suis en train de lire « Qui a tué l’écologie? » de Fabrice Nicolino, et l’expression « tous pourris » y prévaut bien. J’ai connu un neurochirurgien aux moeurs douteuses, cela ne l’empêche pas de faire brillamment son travail auprès des enfants qu’il opère. Est-ce moral, bien ? Je crois que le sujet est très complexe (et me passionne comme tu le vois), la responsabilité est éducative principalement : si nous apprenions l’empathie, la compassion, si nous apprenions à nos tout petits à philosopher, réfléchir sur la condition humaine et le respect inhérent à la Vie, si nous les respections et aimions véritablement, peut être que les déviances seraient moindres ? Qui sommes-nous pour juger ? J’ai moi même eu un parcours chaotique, j’ai évolué, et ne souhaite que tendre à être une bonne personne. C’est ce que je Suis aujourd’hui qui compte. Et cela devrait être pareil pour chacun. Et si une étape judiciaire doit quand même faire assumer des actes passés, qu’elle se déroule dans la décence et la sphère privée. Notre humanité se meurt de ses vengeances.

  21. lacapacitedemerveillement

    Sur la page FB de France Info, il y a eu un article expliquant que suite à un dépôt de plainte contre Kevin Spacey, Netflix arrêtait la série « House of cards » aux moeurs douteuses citaient-ils. Spacey est accusé d’avoir dragué un peu fort un jeune gars il y a 30 ans alors qu’il était bourré, il s’en est excusé (ne s’en rappelant plus). J’ai commenté ceci : « Qu’une série « aux moeurs douteuses » (je ne l’ai jamais vue, je répète les dires ici) puisse être diffusée depuis 6 ans ne choque personne non plus ? Quelle est la part de responsabilité sociétale dans tout ce chaos ? Nos dérives et déviances ne sont-elles pas cautionnées dans la fiction sans arrêt ? Certains me diront qu’il s’agit de fiction, mais bon, cette dichotomie est affligeante : on espère une société vertueuse et on ne montre que décadences, abus, irrespect et j’en passe dans les séries TV, la téléréalité etc… et çà, çà choque personne ! ps : je ne parle pas de Mr Spacey dans ce commentaire, mais bien de la responsabilité sociétale dans ce qu’elle induit depuis tant d’années. » Le problème du harcèlement sexuel est réel, et il doit être combattu collectivement d’un point de vue sociétal. Quant aux harceleurs, ils ont le droit à la présomption d’innocence et à un jugement équitable, en évitant le plus possible les dommages collatéraux. Les lynchages médiatiques me gênent terriblement, cela me rappelle les chasses aux sorcières, les « phobies » de toutes sortes qui mènent aux exterminations funestes. Je suis pour l’avancée sociétale par la signature de manifestes et de pétitions (comme celui des 343 salopes) mais pas pour l’attaque privée. Mandela avait prôné la réconciliation, Gandhi refusait l’oeil pour oeil. Car se venger, c’est développer la haine. J’en ai fait un article aussi : https://wordpress.com/view/lacapacitedemerveillement.wordpress.com
    Bon week end
    Avalon 😉

    1. Je suis d’accord sur la chasse aux sorcières, mais l’opinion publique est ainsi !
      Surle reste, le problème c’est que le vertueux, le moralement bon ou politiquement correct n’est pas vendeur, ne fait pas « rêver » ou sortir du quotidien alors oui on peut peut-être perdre le fil ou le sens. Reste que la création artistique est libre…à chaque artiste de faire son examen de conscience et puis le lecteur ou spectateur jugera…

      1. lacapacitedemerveillement

        le « ainsi » ne me satisfait pas, il rejoint le « c’est comme çà » qui est de mon avis très dangereux 🙂 Cependant, je ne remettais pas en cause l’art cinématographique. Dans l’absolu, il faut payer sa place et donc être responsable de ses choix. Et j’apprécie les films « durs » d’auteur si la violence y a un sens (pas celle générée par les super héros, mais encore, chacun est libre de ses choix). Je désapprouve plutôt la TV poubelle avec ses séries et téléréalités qui n’existent que pour faire vendre. Je ne suis pas pour la censure mais ce type de « films » n’existerait pas si la société n’en déclinait pas non plus. Si la société était naturellement bonne, on n’aurait pas besoin d’assouvir nos déviances dans les films. Par principe libertaire qui me tient à coeur, je suis contre la censure artistique. Je reste donc convaincue que nos maux-êtres découlent de nos environnements éducatifs. Et en vieillissant, j’aspire profondément à un autre paradigme. Car sous couvert de « c’est ainsi », la planète se meurt, entre autres…Mais c’est un grand débat ! 🙂 Je ne digresserai pas plus, bon week end

          1. lacapacitedemerveillement

            Il naît bon et devient mauvais car 90 % ne savent pas éduquer leurs enfants à l’amour de soi et du prochain. Je rejoins ton pessimisme mais dans l’absolu, il pourrait en être autrement. Le mauvais est un conditionnement, un acquis, pas un inné 🙂

            1. Certains disent qu’il nait mauvais et que c’est l’éducation et l’amour des parents qui le rend apte à vivre en société ou disons « bon » pour simplifier…et perso c’est ce que je crois…:D 😀 plus pessmiste que moi tu meurs 😀 Warf 😀

              1. lacapacitedemerveillement

                Pour être éducatrice d’enfants depuis des années, je peux te dire que les carences affectives n’exacerbent pas leur côté « méchant » soi-disant inné comme tu le penses, ils sombrent dans la tristesse avant, dans le repli sur soi, au fil des années, ils érigent une carapace et deviennent « mauvais » adultes si cette carapace s’effrite : on peut alors voir se développer les comportements maniaco-dépressifs entre autres. Par contre, un enfant dont l’environnement est difficile, rayonnera à la moindre attention d’amour. Dolto a prouvé qu’un enfant se laisse mourir sans amour. Donc, je réfute ta thèse 😉 Après, être apte à vivre en société n’a strictement rien à voir avec le bon et méchant inné. C’est juste l’acquisition de règles et de savoir vivre. Cracher et manger par terre n’a rien à voir avec la bonté, c’est juste une norme civilisée. La bonté, c’est se jeter à l’eau pour sauver son ami, qu’on soit pouilleux ou lord, c’est en ces gestes que l’on reconnaît l’empathie naturelle du Vivant, même les animaux l’ont. On perd cette empathie naturelle dans l’individualisme, l’esprit de compétition déjà érigé dès le CP par la notation, le classement etc.. Et ce n’est pas faire preuve de santé mentale que de s’adapter à une société malade 🙂 Notre société est destructrice, pas l’enfant qui vient de naître. Il s’adapte à un environnement hostile, individualiste, compétitif, c’est tout. Donc, non, le vivant n’est pas mauvais en naissant.

  22. J’ai tendance à dire qu’il faut dissocier l’artiste de l’homme mais j’ai du mal à le faire cependant, je l’avoue. Sans pour autant boycotter des œuvres, je garde en arrière-pensée ce que je reproche à leurs auteurs.

      1. Ça doit venir de mes racines normandes ! 😛 Je suis honnête, même si je me dis qu’il faut dissocier les deux, j’ai du mal à le faire avec un auteur en particulier : Victor Hugo. Et vu tout e que je balance sur lui à chaque fois qu’on m’en parle, si j’avais juste dit qu’il fallait faire une différence, je pense qu’on m’aurait attendue au tournant ! 😆

  23. Ouh là vaste sujet !! Céline est peut-être un des plus emblématiques car en tant qu’homme c’était vraiment un beau salaud et en même temps c’est un des plus grands écrivains de son temps… Il serait dommage de se priver de son écriture non ?

    1. Je ne l’ai jamais lu Céline, je bloque un peu avec les classiques , enfin les français. En effet, le peu que je sais sur lui c’est ce que tu dis dans ton commentaire, c’est l’exemple parfait et le débat reste posé !

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s