Mes livres chers…

Le prix moyen d’un livre neuf en France, tous formats confondus, brochés et poche, est d’environ 10€. Dit comme ça, on peut pas dire que le livre est onéreux, enfin si on le compare à d’autres produits culturels (un place de cinéma, de théâtre, de concert, d’opéra), il est même plutôt bien placé. Sans compter tous les livres d’occasion quasi neufs qu’on trouve partout  !

Il reste que si l’on ne veut attendre ni la sortie en poche (qui ne concerne pas tous les livres édités en grand format…il faut déjà en vendre plusieurs milliers avant d’espérer une sortie en format économique) ni acheter de l’occasion, il faut alors souvent débourser en moyenne 19€ pour un livre broché. Les prix en gros vont de 14€ à 25€ , en fonction du nombre de pages du livre. Et là, on constate que plus le livre est gros, moins il est cher. Si, je vous assure, je me suis amusé à calculer le prix à la page de 4 livres de la rentrée littéraire :

  • Catherine Pancol : plus de 800 pages = 0.03€ la page
  • Véronique Olmi : plus de 400 pages = 0.05€ la page
  • Sigolène Vinson : 182 pages = 0.08€ la page
  • Patrick Modiano : 105 pages = 0.13€ la page

Bref, tout cela pour dire que je trouve quand même que les courts textes qui sont vendus en grand format restent un peu chers si on les achète neufs. Il n’y a pas beaucoup d’écart de prix entre un livre qui va durer 2 heures et un livre qui va en durer 10 !

Alors je me suis demandé pourquoi, et j’ai été revoir la décomposition du prix d’un livre (données assez constantes , fournies notamment par le Syndicat National de l’ Edition). Prenons un livre vendu 20€ TTC.  C’est parti (amies, si vous êtes allergiques aux chiffres, allez faire un footing…pas Asphodèle pour le footing mais tu peux revenir plus tard 😀 )

  • Le libraire gagne 7€ soit 35% du prix. Du coup, s’il vous fait 5% de remise , il ne gagne plus que 6€ au lieu de 7€ ,  donc il gagne 15% de moins…c’est pour ça que les petits libraires ne peuvent pas le faire, leur marge est trop faible, un commerçant gagnera beaucoup beaucoup plus en vendant des produits high tech et infiniment plus en vendant des fringues…le livre ne rapporte pas pour le commerçant.
  • L’éditeur gagne 4.30€ soit 21.5%.  Cela paraît peu et c’est vrai que pour les petits éditeurs ce n’est pas simple, mais voilà, l’édition est quasiment un oligopole, quelques gros groupes d’édition se partagent le marché…pour eux c’est plus simple, d’autant plus que…
  • Le diffuseur  / distributeur gagne 3.60€ soit 18% du prix du livre. C’est celui qui  » pré-vend » le livre, le met en valeur, assure la promotion etc…le marketing quoi ! Sauf que les boites qui diffusent et distribuent le livre appartiennent souvent aux éditeurs…surtout les gros ! Bingo donc et dommage pour les petits qui n’ont pas leurs propres structures pour pousser le livre chez le lecteur…
  • L’auteur gagne 2€ soit en moyenne 10%. Il y a un système répandu en France, celui du 8-10-12. Jusqu’à 10000 exemplaire c’est 8%, ensuite on passe à 10% et 12% au delà. Il faut savoir que les 3/4 des livres ne dépassent pas les 1000 exemplaires. Celui qui dépasse 10000 est déjà un livre qui se vend bien, à partir de 25000 on est dans un gros succès, au delà de 50000 c’est un best seller. Du coup, les rares auteurs qui arrivent à faire des best sellers en permanence touchent parfois plus, jusqu’à 18%…par contre il y a aussi des auteurs qui touchent même pas 8%…c’est l’éditeur qui fixe ses règles.
  • L’imprimeur :2€ soit 10% du prix du livre, comme l’auteur. Donc ce n’est pas la fabrication du livre qui coûte cher et ça explique pourquoi les gros livres sont moins chers que les petits si on regarde le nombre de pages
  • L’Etat : 1.10€ soit 5.50%, à travers la TVA.

Voilà, c’est décortiqué.

Alors cher ou pas cher les livres quand on est lecteur ? Ben pour moi ça dépend, certains livres, quels que soient leur qualité et leur intérêt sont limite arnaque au niveau du prix proposé. Heureusement ce n’est pas la majorité et globalement, à condition d’être patient et de pratiquer l’occasion, on peut lire des romans récents sans se ruiner.

Publicités

48 réflexions sur “Mes livres chers…

  1. P.S.: et tu sais aussi que je pratique l’occasion un maximum, chez Recyclelivres de préférence qui permet d’aider à l’alphabétisation de certains en difficulté mais si un auteur chouchou sort un livre grand format que je veux de suite, je craque, pas toujours mais ça m’arrive ! Quand j’offre, ça dépend aussi de ce que j’ai envie d’offrir mais si le livre est en Poche je n’hésite pas, après tout c’est ce qu’il y a dedans qui compte non ? 😉 Et si je ne garde pas mes livres c’est que je les donne, je suis incapable de revendre ! Pfff, je ne serai jamais riche ! 😆

    1. hi hi oui…toi et les chiffres…:D 😀 jamais tu ne seras riche !! Mais c’est quand même intéressant de se poser ce genre de questions et comme l’a dit Sido je crois, l’auteur àla base, gagne comme l’imprimeur sur un livre…

  2. soene

    My God 😆
    Dans ma collectivité territoriale, je me souviens que j’avais le temps de ruminer un tel billet 😉
    Plus maintenant !
    Pour le prix, inversement proportionnel à la taille, c’est pour tout pareil, plus c’est petit, plus c’est cher 🙄
    Pour Pancol, ça ne m’étonne pas que ces pages soient bon marché, vu sa prose, ça ne vaut pas plus. Et pourtant, avant de vous connaître, vous les « Lecteurs » je la lisais ainsi que Lévy et Musso 😆
    Je n’achète pas de livres récents, brochés et chers. Comme je ne sais jamais si je vais aimer le livre et donc le garder, je ne prends pas le risque de dépenser 20 euros. Quand il a fallu que je lise Au revoir là haut pour le Club de Lecture, j’ai dû chercher beaucoup pour en trouver un exemplaire à 2 euros avant sa parution en LdP.
    Je fouille donc pas mal dans les librairies qui vendent des livres d’occasion, chez Emmaüs et au FNDSA, ou aussi les vide greniers. Je fais du bien à mon porte monnaie et comme ça me fait faire de la marche, je me fais du bien 😆
    Bravo pour ce travail et pour cette idée à laquelle je n’avais jamais pensé !
    Gros bisous

    1. C’est pas vraiment un travail…il suffit de trouver la bonne source et hop, le tour est joué.
      Je n’ai jamais lu Pancol, elle a beaucoup de fans, je ne sais pas de quoi elle parle.
      La moitié au moins des livres que j’achète sont aussi en occasion !
      Belle journée !

  3. valmleslivres

    C’est marrant ta réflexion parce que j’ai acheté le dernier Paul Auster neuf en poche (pas encore sorti en poche) et je crois que c’est la première fois que je me faisais la réflexion que 1000 pages à 10 euros, ce n’était vraiment pas cher (donc bien sûr, ça m’a servi d’excuse pour ne pas me priver).

  4. Tu aurais pu (ou du) intégrer le prix des mètres carrés de bibliothèque qui monopolisent de l’espace chez toi. Que de place perdue ! Et là le prix du livre explose !
    Vive la liseuse electronique! Des milliers de livres sur une surface « demi A4 » pour quelques grammes 😉

  5. saxaoul

    J’emprunte beaucoup mais j’achète plus depuis qu’une librairie indépendante s’est ouverte près de chez moi. Et j’essaie de n’acheter que les livres que j’ai envie de garder, ceux qui ont toutes les chances de me plaire. Quand à l’occasion, c’est vrai que c’est un bon moyen, encore faut-il avoir un bouquiniste pas trop loin…
    Pour répondre à ta question, je trouve que certains livres sont cher quand il sont vite lu et que la qualité n’est pas au RDV. Si on se place du point de vue de l’auteur par contre, c’est totalement l’inverse…

    1. Tu as Gibert en occasion sur internet…c’est super, en librairie aussi d’ailleurs !
      J’essaye aussi de cibler et avec le temps et les auteurs qu’on sait aimer, on prends moins de risques mais quand je prends un livre au pif complet, parfois ça loupe ! 😀

  6. Marie

    Article bien intéressant! C’est vrai que je trouve les livres chers et que j’achète beaucoup d’occasion. Je vais aussi régulièrement à la bibliothèque. Aujourd’hui les giboulées invitent au cocooning et à la lecture! Bon dimanche

  7. Je viens d’acheter le dernier Modiano pour Mister B. et c’est vrai qu’il est mince. Il est vite lu. Il y a des livres qu’on veut avoir, des auteurs qu’on « collectionne », quelque soit le prix du roman.
    10%… c’est vraiment peu !

    1. C’est vrai pour le côté collection avec certains auteurs…là le prix est secondaire, hormis si c’est des livres anciens et rares bien entendu.
      8% c’est le tarif le plus usité pour les auteurs , 10% déjà faut passer un seuil de ventes !
      Je ne savais pas que Mister B suivait Modiano…je l’ai lu un peu et le relirai, mais pas sur le dernier…

  8. jeneen

    chouette article. Comme tout le monde, bibliotheque, sorties en poche sont de bons moyens d’acheter des livres moins chers. Mais je reconnais que j’achète quelques livres en grand format, pour mes enfants, et pour que vivent les deux librairies indépendantes de ma ville, d’autant que l’une d’elles fait de gros efforts pour inviter des auteurs et promouvoir des livres vraiment incroyables et parfois peu connus. N’oublions pas de faire vivre aussi nos petites librairies, en achetant de temps en temps …

    1. C’est pas mal de réserver les achats de livres neufs aux librairies indépendantes. Je le fais souvent même si sur Toulouse, je vais dans des grandes librairies indépendantes. Ici, le libraire fait aussi cadeaux, papèterie et livres scolaires mais on y trouve quand même pas mal de choses !

  9. Question livre, j’ai appris la patience ( prêt, troc, sortie poche, etc … ) qui permet aussi de me protéger de l’effervescence des rentrées littéraires, du plaisir de donner du temps au temps. Je regrette que les sorties poche ne soient pas systématique, cela donne souvent une seconde vie au livre ( même si pour l’auteur, ce n’est vraiment pas mieux, comme le montre les chiffres que je confirme pour la part de l’auteur ). Comme tu le soulignes, le prix d’un format poche n’est pas pire qu’une place de cinéma, prix qui devient prohibitif !

    1. Même un grand format par rapport à une place de cinéma ! Ceci dit, il y a plein de moyens d’avoir des prix réduits sur la place de cinéma et pas pour le livre neuf !
      Oui le prêt et aussi les cadeaux, je mets plein de livres dans ma liste de cadeaux !
      La sortie poche dépend des ventes du grand format, en grande partie…donc la majorité des livres ne sort jamais en poche.

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s