Paula HAWKINS – Au fond de l’eau- 2017 – Sonatine – 405 pages – 0.05€ la page

Nous sommes dans un village anglais, Beckford, où coule une rivière, laquelle forme un bassin dans lequel au cours du temps, on a retrouvé des corps de femmes. Certaines se sont peut-être suicidées, d’autres ont peut-être été assassinées.

Alors qu’elle est fâchée avec sa soeur depuis de nombreuses années, Julia apprend que le corps de sa soeur, Nell, vient être retrouvée dans le bassin aux noyées du village de son enfance.  La veille, Nell avait contacté Julia pat téléphone mais cette dernière ne lui avait pas répondu, comme d’habitude. Elle n’a pas d’autre choix que de se confronter à cette disparition et à son enfance dans cet endroit à l’atmosphère noire, tendue, quasi mystique même.

Beckford est donc un endroit bizarre rempli de gens bizarres, avec une histoire bizarre. Et au milieu, il y a une rivière, et c’est cette rivière qui est le plus étrange, parce qu’on a l’impression que de quelque côté qu’on se tourne, quelle que soit la direction vers laquelle on se dirige, on finit toujours par tomber dessus.

Ceux qui me suivent ici régulièrement savent que je ne lis pas de polars…mais j’ai fait une exception pour Au fond de l’eau, car il s’agit du second roman de Paula Hawkins, l’auteur de La fille du train, livre vendu à 12 millions d’exemplaires dans le monde et lu par plus de 20 millions de personnes. Et comme j’avais adoré cette histoire, je me suis rué sur ce second roman .

Et j’ai bien fait, car il s’agit d’un thriller psychologique haletant, parfaitement maîtrisé et addictif dès les premières pages.  Le récit est fait sous la forme classique et très répandue du « choral » et l’auteur donne vie à une galerie de personnages plus ou moins inquiétants.

Ce qui m’a plu également, c’est que Paula Hawkins a créé un univers très féminin, toutes les disparues sont des femmes et les proches de ces disparues également. L’air de rien, il y a dans Au fond de l’eau, une dimension un peu féministe, à savoir une charge (gentille mais récurrente) contre les sociétés patriarcales.

Nickie disait qu’il y avait dans ce village des hommes prêt à vous condamner au premier regard, qu’il y en avait toujours eu. Mais évidemment, les gens fermaient les yeux. Ils n’aimaient pas penser au fait que l’eau de leur rivière était infectée par le sang et la bile de femmes persécutées, de femmes malheureuses : ils la buvaient tous les jours

Le suspens est entretenu jusqu’au bout, même si au final, je trouve la fin du livre moins maîtrisée que dans La fille du train.

Par contre, d’un point de vue de la tension psychologique, je trouve que le degré est encore supérieur dans Au fond de l’eau. Probablement que les lieux décrits par l’auteur sont encore plus flippants que le Londres retranscrit dans La fille du train.

Je ne sais pas quand je relirai un roman apparenté au polar, mais je suis certain de lire le troisième livre de l’anglaise Paula Hawkins lorsqu’il sortira, d’ici quelques années.

Un dernier extrait pour finir…

Et, ce n’est pas grave, le monde est ainsi fait, la rivière est ainsi faite- elle peut fouiller dans le passé et recracher sur la berge ce qu’elle a exhumé, aux yeux de tous. La rivière le peut, mais pas les gens. Pas les femmes. Quand on se met à poser des questions et à placarder des annonces dans les magasins et les pubs, quand on commence à prendre des photos, à entrer en contact avec les journaux et à s’interroger sur les sorcières, les femmes et les âmes perdues, ce n’est pas des réponses que l’on cherche, mais des ennuis.

Publicités

23 réflexions sur “Paula HAWKINS – Au fond de l’eau- 2017 – Sonatine – 405 pages – 0.05€ la page

  1. J’ai encore manqué ce billet 🙄 😳
    Lu ni l’un ni l’autre, empêtrée dans ma liste obligatoire !
    J’ai eu du mal à me libérer du Retour à Killybegs de Chalandon. Après lecture de 4 de ses romans, ça suffit, je l’abandonne !
    Si par hasard, je trouve ce livre à 1 ou 2 euros, je l’achèterai en pensant à toi 😆
    Gros bisous

  2. J’adore les romans policiers (sinon, je n’organiserai pas un challenge et un mois du polar) mais la fille du train est dans ma PAL ebook depuis fort peu de temps et je ne l’ai pas encore lu. J’attendrai donc pour celui-ci.

  3. saxaoul

    Moi non plus je ne lis pas beaucoup de polars. La fille du train a fait partie de la sélection du prix Audiolib du temps où j’écoutais encore des livres audio et j’avais été assez critique vis à vis de ce roman, à cause de l’héroïne notamment. Pas envie de lire celui-ci du coup.

  4. jeneen

    et bien ton billet est très chouette, enthousiaste ! Mais je n’ai adoré ni l’un ni l’autre, et si je trouve que le second est mieux maitrisé, la fin m’a déçue (la fin de la fille du train était plus inattendue). Bon, j’attendrai que tu lises le 3eme avant de l’acheter…Bonne année au fait !

    1. Je suis assez d’accord pour la fin, je le dis un peu d’ailleurs, encore que , il y a quand même une fausse piste.
      Le troisième va falloir attendre un peu je crois…
      Belle année à toi aussi !
      Bises!

  5. Je l’avais vue presenter son livre dans le BBC breakfast lors de sa sortie et comme j’avais aussi aime la fille du train, j’avais envie de me ruer sur ce second livre. Bon…je ne l’ai pas fait, pas encore mais chaque chronique que je lis dessus semblent converger vers le meme avis, c’est un bon second livre.

    1. Oui, elle a un vrai talent sur ce genre de livre et sans jamais en rajouter sur des scènes de crime, des enquêtes bourrées de flics , des flingues…bref on est vraiment dans du thriller psychologique et c’est vraiment bien !

  6. Bonjour toi,
    Comme j’ai lu La Fille du Train dès sa sortie, parce que la quatrième de couverture m’avait plue et que j’ai adoré ce livre. Après t’avoir lu(e) j’avais l’intention d’acheter ce second titre. Un second livre confirme ou pas le talent de l’auteur vis à vis du lecteur qui lui est un tant soi peu subjectif. 🙂
    Je m’en vais lire celui-là alors. J’ai d’autres livres papiers en attente, allez zou je me le prends. 🙂

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s