De l’art …

je savais que j’allais m’intéresser un peu plus à Marina Abramovic, qui est le fil rouge dans La Beauté des jours , le dernier roman de Claudie Gallay, que j’ai chroniqué dans mon précédent article.

Pour le moment, j’ai juste lu sa wiki fiche… ICI.

Et je reprends sa citation sur l’artiste…

J’ai longtemps cru qu’on devenait une artiste à partir d’une enfance difficile ou alors si on avait connu un drame ou bien la guerre, ou alors si on avait un don. Mais ce n’est pas ça. On devient artiste parce qu’on est sensible et parce qu’on est mal dans le monde. Ce n’est pas une question de don mais d’incapacité à vivre avec les autres. Et cette incapacité à vivre crée le don.

Je suis tout à fait d’accord avec elle sur le début du texte mais pas vraiment sur la fin.

Hélas, l’incapacité à vivre avec les autres, ou l’autre au sens large, ou à s’adapter au monde tel que nous le connaissons  ne fait pas de nous des artistes. Cette incapacité ne créé pas le don, j’en suis convaincu, sans cela vous seriez en train de lire un artiste et je m’attelerais à la création artistique, pas à ce blog.

J’aurais bien voulu , mais je ne suis pas un artiste ni même un créateur !

Bien entendu, je repense à cette célèbre phrase qu’on applique à beaucoup de domaines, aussi bien les mathématiques que la cuisine ou les arts : le génie, c’est 1% d’inspiration et 99% de transpiration. Autrement dit, bien plus que le don, ce qu’il faut c’est travailler, bosser, s’accrocher pour créer et être artiste.

Mais voilà, je n’y crois pas une seconde…sans cela, s’il suffisait de bosser d’arrache pieds pour pondre des oeuvres, il suffirait d’être sur motivé pour arriver à devenir artiste…mais ce n’est pas comme ça que ça marche enfin je ne pense pas. Et la quête du 1% de génie peut ne jamais aboutir !

Il reste qu’ heureusement, n’importe qui peut s’essayer à écrire, chanter, peindre pour son propre plaisir et juste pour lui, sans chercher à aller au delà. Mais ça ne fera pas de lui un artiste, pour être artiste il faut avoir un public, un retour sur ses créations.

Toujours est-il que je suis curieux de cette Marina Abramovic…à suivre peut-être dans un prochain article.

18 réflexions sur “De l’art …

  1. estellecalim

    Mais qu’est-ce qu’un artiste ? Et qu’est-ce que l’art ?
    J’aime beaucoup le mouvement Dada et la pensée de Duchamp (et des autres). Pour eux, tout peut être art à condition d’être considéré comme tel. C’est le regard de l’autre qui fait de nous un artiste (ou autre chose).
    Quant à la citation, je dirais « oui mais non ». Certes, la souffrance donne de la profondeur, du contenu aux oeuvres mais il y a des artistes qui n’ont pas forcément tant souffert.
    Et on peut être artiste en rendant la vie des autres plus belle, en créant des petites choses qui font du bien ou en créant quelque chose qui nous fait du bien à nous. Si on le voit comme une belle chose créative, on est un créateur et pourquoi pas un artiste 😉

    1. C’est beau ce que tu dis Estelle, et réaliste en même temps pour la dernière partie de ton commentaire.
      J’avoue ne rien savoir de la pensée Dada, mais l’idée de regard de l’autre qui fait de nous un artiste me plait bien !

  2. valmleslivres

    Comme souvent, on ne va pas être tout à fait d’accord et c’est bien, ça alimente les débats.
    Moi je suis d’accord avec l’idée du 1% de génie et du 99% de transpiration. Je ne crois pas réellement au génie. Au talent,oui et avec le travail et un peu de chance (un excellent sujet), ça donne une oeuvre de génie. Mais pas un homme ou une femme de génie (ce n’est que mon avis).
    Et sans doute aussi, je suis d’accord avec le fait que l’artiste n’est pas tout à fait en phase avec le monde, qu’il se tient à distance. Par contre, là où je suis d’accord avec toi, c’est que ça ne suffit pas à faire naître le talent.

    1. Donc tu différencie la création de l’artiste, une oeuvre de génie ne veut pas dire que l’artiste en est un !
      100% d’accord avec toi pour tes 2 dernières phrases, sans cela je serais un artiste.

  3. Suis d’accord avec toi: cette déclaration c’est du grand n’importe quoi. Il ne peut être établi aucune corrélation certaine entre un don artistique et le « malheur ». Ces slaves, quand même, y’en a pas mal de fêlés ! 😉
    Du coup, zéro envie de la lire , hop, fermez le ban :mrgreen:

    1. Hé…quand même, regarde les poètes, les auteurs contemporains (américains) les grands chanteurs et certaines stars…ça fait un paquet de malheureux, de suicidés etc.
      Et cette artiste est bien en vie elle, elle a plus de 70 ans si je me souviens bien !!

  4. Je connais ! Mais je ne suis pas sensible à cette artiste qui pousse dans les extrêmes ses inspirations…
    Par contre, je crois ne pas avoir lu ton billet. Vais voir.

  5. Euh… Tu évoques énormément de sujets dans cet article.
    Premièrement, je pense que c’est la capacité à créer qui écarte des autres, car socialement la création artistique ne crée pas forcément de richesses. Un artiste non reconnu n’est rien à part un procrastinateur, un fainéant et/ou un alcoolique. (Une fois, reconnu, tout ça est facilement légitimé par ce qu’il rapporte aux éditeurs, galeries, etc… et même amplifié car s’il est maudit, ça peut augmenter les ventes!!!:D :D).
    Je veux dire par là qu’il n’y a que la reconnaissance commerciale qui compte, parce que le capitalisme privilégie disons la production plutôt que la création… C’est, il me semble, la religion qui a d’une certaine façon lancé la tendance. Je ne sais pas qui dessinait et racontait les histoires à Lascaux…
    Deuxièmement, je ne suis pas du tout d’accord sur le fait que pour être artiste, il faut un public… C’est l’oeuvre qui a besoin d’un public pour exister EN DEHORS de son créateur, pour s’émanciper et peut-être s’élever au rang de chef d’oeuvre grâce à l’histoire et/ou la multitude.
    Tout le monde est capable de créer et de s’exprimer, d’autant que les domaines d’expression sont d’une vastitude (je sais ça n’existe pas) vertigineuse : de la musique au jardinage, en passant par la couture et la peinture… Tous les enfants créent parce que, eux, n’ont pas peur… Ils en ont besoin pour s’ouvrir au monde et s’exposent, pour la plupart, avec moins de honte. Ils ont dû se lancer pour marcher sans se tenir, alors faire des milliers de dessins, ce n’est pas grand chose…Ils osent…
    Je pousserai même jusqu’à dire que la création artistique est une conséquence directe de l’instinct de survie.
    Et petit à petit, on glisse vers une sorte d’hésitation pour des raisons multiples et variées… Le manque de temps, le besoin d’argent (bonnet blanc et blanc bonnet puisque c’est bien connu, le temps c’est de l’argent).
    Comme Adam et Eve chassés d’Eden, on se découvre nus et l’on va vite s’habiller :
    Lorsqu’un enfant crée un mot, c’est un barbarisme…Du genre, calme toi mon petit gars, apprends ton vocabulaire et ta grammaire et après, peut-être tu pourras t’exercer à l’arrogant néologisme des adultes…
    Et l’égalité des sexes… J’ai rarement entendu un petit garçon dire que plus tard, il voudra être peintre ou écrivain…En revanche, les petites filles ont une âme d’artiste lorsqu’elles savent tenir un feutre (un crayon de couleur, c’est plus facile à laver)… Du coup, combien de Michel-Ange ont échangé leurs pinceaux contre des échelles de pompier…
    Troisièmement, pourquoi certains continuent, d’autres moins…On peut discuter de la notion de besoin et de plaisir…Du truc qui vrille le bide ou qui fait passer le temps…
    Enfin, je passe sur le génie qui ne se retrouve pas chez tous les artistes reconnus…

    L’art est une anomalie dans le système économique, qui l’assimile malgré tout, en démocratie tout du moins, justement parce que l’être humain en est gorgé à bloc.

    1. Hé ho, que voilà un commentaire riche et argumenté. Je ne vais pas aussi loin dans cette réflexion qui est, tu as raison, multi domaines en fait.
      Je ne suis pas d’accord pour la séparation stricte que tu fais de l’oeuvre et de l’artiste : imagine quelqu’un qui fait des peintures, ne les montre jamais à personne, et sentant sa dernière heure venir, brule le tout. Cette personne était-elle un artiste ? Pour moi non, c’était quelqu’un qui peignait, pour son plaisir ou pour son équilibre personnel. Il se dit souvent qu’ Emilie Brontë a détruit tout ce qu’elle avait produit au moment de mourir, sentant sa dernière heure arriver. Mais heureusement WH était sorti un an avant sa mort. Imagine qu’elle ait brulé aussi ce manuscrit si elle avait dû mourir un ana plus tôt : serait-elle reconnue comme artiste aujourd’hui ???
      Pour l’égalité des sexes, je ne suis pas certain…je crois plutôt que ça dépend de l’art que tu veux pratiquer…si c’est la musique, ça ira pour les 2, si c’est la danse…
      Quoi qu’il en soit, celui qui crée doit à mon sens, un jour venu, dépasser ses peurs et se confronter à un public…mais ce n’est que mon avis !
      Bisous jumelle astrale.

      1. Comme tu l’as compris, dans mon idée, un peintre qui n’expose pas et détruit ses peintures, est un artiste, sauf qu’il n’est pas connu.
        Cela aurait été dommage pour WH. 😉 Alors, imagine un peu ce qu’on rate (ou pas 😀 :D)
        Pour l’égalité des sexes, je vois ce que tu veux dire…Cela peut se discuter, et en fait se discute de plus en plus. J’avais besoin d’exemple 😉 😀
        En tout cas, on est d’accord sur l’importance de la peur.
        Et ce n’est que mon avis, aussi ❤
        Bisous Jumeau astral

        1. De toute manière, je crois que si quelqu’un a un talent artistique, c’est dommage de le garder pour lui…les non artistes ont besoin des artistes pour vivre.
          Hé oui, les peurs sont la clé de tout dans la vie, de vraiment tout.
          Bisous.

      2. Je trouve qu’Emilie résume bien ma pensée sur le fait d’être un « vrai » artiste. Il est légitimé que s’il est reconnu par ses pairs et une société élitiste en tant que tel. Pour la peinture, tout mouvement a eu son lot de peintres décriés. Des précurseurs incompris.
        Je trouve que ma mère est une artiste quand elle barbouille dans sa cave. Quand elle fait des dessous de plat en mosaïque. Quand elle tire l’aiguille devant la télé. Elle créait, elle œuvre, douée, elle est artiste-artisane. Et ça s’apprend. Il faut simplement avoir l’envie et le goût de créer. Le plaisir, aussi. Après, si c’est moche… ben, on va dire que c’est une autre affaire… comme le génie…

        1. Oui, je suis d’accord quelque part avec toi, je sais un peu ce que tu fais toi et ce que fait un peu Mister B…c’est évident que c’est artistique et de la création.
          Mais pour moi, et pour ne parler que des livres, ce que je connais le mieux, écrire des pages , des cahiers, et laisser ça sur des étagères ou dans des caves, je trouve que c’est pas cohérent, il manque un truc, il faut dépasser ses peurs enfin ce n’est que mon avis.
          Emilie est une grande sensible et pas que ! 😀
          Bises comtesse !

          1. Rhaaa… mais l’écrivain qui n’est pas édité ne demande que de l’être ! On écrit pour être lu, ou alors, c’est un journal intime ! Voir ses kilomètres de mots en pages reliées, c’est magique !

            1. 200% d’accord avec toi, j’ai fait un article là-dessus il y a quelques mois, soit tu es écriveur et si ça fait ton bonheur c’est génial, soit tu es écrivain et alors tu te cognes le public, l’éditeur, au risque d’être déçu et de douter ensuite de ton talent…

  6. Hello Mindounet
    J’aime bien tes réflexions philosophiques qui nous entraînent à se poser des questions, nous aussi !
    Je suis de plus en plus persuadée que lorsque la vie meurtrit profondément, on trouve les ressources nécessaires pour s’évader dans l’écriture, la peinture, le sport, etc.
    Je pense à Charlotte Salomon, Frida Kahlo, Toulouse-Lautrec, Monet devenu aveugle, et tant d’autres, la liste est longue. Tous ces gens s’évadent de leur corps et ont la niaque pour survivre.
    Je n’avais jamais entendu parler de Marina A. mais je suivrai la suite de son histoire dans un de tes prochains billets avec intérêt 😆
    Gros bisous

    1. Oui, mais pas tout le monde. Enfin en tant que spectateur, lecteur, auditeur oui mais en tant que créateur non…
      Moi non plus je ne connaissais pas cette artiste qui a poussé au maximum le concept d’art corporel, mais je vais fureter pour en savoir plus.
      Bisous et belle semaine, grand soleil pour le moment ici, ça ne va pas durer !

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s