Carnet de bord d’un loser mélancolique probablement dépressif chronique – 1

Bon va  falloir un peu attendre avant que je vous montre mes fesses sur ce blog mais en attendant, je vais raconter un peu ma vie. Je n’ai pas le talent de Beigbeder dans son Journal d’un égoïste romantique , mais c’est un peu dans cet esprit là disons.

Allez zou, let’s go !

Vous vous souvenez de mon projet d’écriture autour des Brontë ? En fait j’envisageais de reprendre mes études en 2018, de faire un doctorat pour écrire une thèse sur le sujet…tout en travaillant.  J’ai passé 3 mois à temps partiel , libérant le vendredi pour préparer le terrain et la rentrée prochaine. Résultat des courses, j’abandonne, impossible à faire en travaillant, très difficile quand on n’est pas de ce milieu et puis trop compliqué pour moi…j’ai beau savoir plein de choses et avoir lu beaucoup sur les Brontë, quand j’ai essayé de lire des morceaux de thèse sur Emily et WH (mon sujet envisagé), je n’ai rien compris à ce que je lisais et le peu que j’ai compris ne m’a pas du tout intéressé. Ecrire un jour sur les Brontë reste dans ma tête, mais pas une thèse… Bref, je lâche l’affaire et du coup, je suis en recherche de poste pour pouvoir quitter l’Ariège et mon travail actuel…c’est donc un loupé et une fuite mais la fuite est parfois salutaire voire plus…

Et voici donc un épisode de cette recherche d’emploi…

Mardi 20 mars 2018

« Vous avez fait un bon entretien mais la personne retenue est un agent du territoire que l’on connaissait pour son travail de qualité et ses bonnes relations managériales.
Nous avons donc sécurisé le recrutement ce qui ne remet pas en cause vos compétences. »

Ceci est la réponse d’un recruteur auprès de qui j’avais postulé pour quitter l’Ariège et mon employeur actuel. Dommage Eliane ! Je finis second sur ce recrutement, j’ai eu l’information dans le premier mail du recruteur qui m’annonçait que je n’étais pas pris.

Bon, je viens juste de me remettre en recherche de poste, c’était la première offre à laquelle je répondais, mais ce poste était pour moi, je veux dire que j’avais le bon profil, la motivation, le type de structure était celle que je vise et en plus c’était à Annecy, il y a plus moche comme endroit pour vivre.

Ce n’est qu’une réponse négative mais il y avait un contexte au moment où j’ai vu l’offre d’emploi et que j’ai candidaté qui aurait pu (dû ?) me permettre de réussir ce recrutement.

La seconde place…c’est un peu le résumé de l’histoire de ma vie, enfin du sentiment ressenti par moi concernant le déroulé de l’histoire de ma vie…la seconde place ou disons, ne  quasiment jamais être à la première . Une sorte de Raymond Poulidor de l’existence.

Si tu ne sais pas qui est Raymond Poulidor, c’est que tu es jeune et tant mieux pour toi lecteur ou lectrice.

En gros c’était un coureur du Tour de France des années 60 70, qui avait la particularité de ne jamais gagner d’étapes au Tour de France  et d’arriver second quasiment tout le temps, ce qui dans le cyclisme, à supposer qu’il ne se soit pas dopé comme le veut la légende est déjà pas mal. Oui mais voilà, ça l’a rendu sympathique et célèbre mais peut-être que le Raymond, il aurait aimé être de temps en temps sur le podium…

C’est drôle, d’un point de vue professionnel, j’avais déjà vécu cela en 2009, lorsque je venais d’avoir mon concours de fonctionnaire et que je cherchais mon premier poste. J’avais même passé 2 entretiens en 10 jours à l’époque et on m’avait dit à peu près la même chose…

Vous me direz, bah le boulot c’est pas grave, du moment qu’on en a un et qu’on est pas malheureux dans les conditions de travail (ce qui est mon cas), ce qui compte c’est la vie hors boulot…

Oui mais la seconde place , ça use quand c’est depuis tout petit et que ça se poursuit…

Et je ne fais pas de cyclisme, je hais les cyclistes…

Publicités

33 réflexions sur “Carnet de bord d’un loser mélancolique probablement dépressif chronique – 1

  1. Philisine Cave

    Je me demande si tu ne te mets pas intrinsèquement trop la pression avec ce sujet de thèse. Je veux die par là, commence à écrire sur les Bronté et le reste suivra, j’en suis sûre. Bises

  2. valmleslivres

    Je n’ai pas bien compris le lien entre le fait de changer d’emploi et l’arrêt de ta thèse (mes neurones sont encore en hibernation). En tout cas, je te souhaite de trouver cet emploi que tu souhaites obtenir. Et comment vous faites pour l’emploi de ta Douce si tu déménages?

    1. Disons que si j’avais tenté la thèse, j’aurais gardé mon emploi actuel à temps partiel. Mais là, plus aucune raison de rester en Ariège. La Douce trouvera facilement du travail ailleurs…trop long de t’expliquer mais c’est moi le problème…enfin côté boulot je veux dire

  3. Le titre est accrocheur ( limite tendance ;), y’a du potentiel. Contente que tu ne lâches pas l’affaire pour ton projet d’écriture mais oui, la thèse, ce n’est pas ça. Je crois que tu cherches plutôt à partager ton enthousiasme et tes connaissances, de pouvoir les écrire à ta façon, non ?.
    Pour Annecy, jolie ville, nous allons nous y balader une journée l’été, pas loin de Lyon… 🙂

    1. Je ne sais pas si je lâche ou pas l’affaire mais ce qui est vrai c’est bien ce que tu dis…on verra bien !
      Oui Annecy est l’une des plus jolies villes de France, c’est clair…
      Bises.

      1. Pour moi, si le projet reste dans ta tête, c’est que l’affaire est toujours dans les environs 😉 ( si tu savais le nombre de projets que je trimballe par là ^-^ ). Sache que tu auras une lectrice, je ne connais rien à cet univers romanesque ( une seule lecture ), alors un ouvrage de vulgarisation- balade avertie, c’est pour moi !

    1. Merci Val.
      Les entretiens ne me font plus peur et ne me stressent plus vraiment aujourd’hui ! Le souci c’est de trouver des offres compte tenu des critères de recherche…
      Belle semaine et bisous de Foix (ça fait pas rêver pareil hein ??? 😀 😀 )

  4. Ben dis-donc, les bras m’en tombent, après lecture de ton billet 🙄
    Tu ne vas pas baisser les bras déjà, PaPa (ben oui on l’appelle bien PouPou le cycliste :lol:)
    A l’heure actuelle, arriver premier pour la première fois, c’est PLUS POSSIBLE…
    Et pis… y’a l’âge… 😥
    Bon, c’est pas tout ça, heureusement que tu ne peux pas mener à bien ton histoire de thèse, invivable et irréalisable… T’es un peu fou, hein 😆
    Annecy ? c’est une belle petite ville, y’a aussi des montagnes et au moins une blogueuse amie que nous aimons bien tous les deux 😉
    Et pis c’est pas très loin de Lyon !
    Allez, Gone, la niaque, la niaque et la niaque 😆
    Ca se fera, c’est une question de temps…
    PS : j’suis pas d’accord quand tu dis que tu es toujours le 2e, et Ta Douce alors ? Tu es The One pour elle 😉
    Gros bisous

    1. Intéressant ton commentaire, il y à méditer. En fait pour rester dans le léger, je connais 3 blogueuses à 1 heure d’Annecy et 2 de plus si on va. à 2,heures et à Lyon. Pour la première place, c’est encore possible, mais pas pour tous …c’est ainsi. Bisous.

      1. Les montagnes des Alpes sont différentes de celles des Pyrénées mais le lac d’Annecy est un paradis ! Et le vieil Annecy et ses petits restos, c’est trop bien 😉
        Pour la première place… on ne sait jamais… le 2e peut devenir premier 😉
        Allez, crois-y !
        Gros bisous pour ta semaine

        1. C’est comme pour le palmarès des commentatrices alors ?
          Je connais assez bien la Haute Savoie, c’est un département qui a beaucoup compté dans ma vie et je connais un peu Annecy, une vraie ville au pied des montagnes et le vieil Annecy est une merveille, hélas fort justement envahie de touristes l’été…
          Bises !

  5. estellecalim

    Ah bah c’est sûr que la photo qui nous accueille est loin d’un fessier masculin 🤣
    Pour le reste, on en avait discuté, tu en as parlé aussi avec Galéa, la thèse, c’est compliqué, autant émotionnellement que stylistiquement. MAIS je note que cela t’a permis de passer une étape, de te décider à changer de poste et d’endroit, et pour ça, je trouve que c’est top !! Franchement, tu as bien géré le truc. Ne le prends pas comme un raté. Tu as pris une décision, tu as tenté pour voir, ce qui était une bonne idée et effectivement, cela peut être difficile, mais comme tu le dis, ça l’est surtout parce que tu travailles, tu n’as pas fait des études littéraires et c’est un milieu très fermé (et ça fait bien d’être hermétique dans les thèses 😠). Tu as testé et vu que ce n’était pas pour toi, et c’est bien de ne pas t’être embarqué dans un truc qui ce serait empiré les mois passant.
    Pour le job, cela me fait penser à mon propre recrutement. Je suis allée deux fois à Toulouse (depuis Rouen, sympa) pour un entretien et chaque fois, ils ont pris un local ! Et chaque fois, j’étais deuxième (et je n’avais pas super envie de profiter de mon capes doc). Mais le boulot que j’ai finalement trouvé est quand même bien mieux, et je ne me voyais pas déménager à Toulouse.
    Alors on ne sait pas, tu seras peut-être premier la prochaine fois pour un super job. C’est ce que je te souhaite en tout cas (mais bon, il faut patienter, et ça c’est chiant quand même !).

    1. Merci, tu es bienveillante et positive et tu as trouvé les mots justes je crois. Pas simple de voir le verre à moitié plein. Et le plus dur c’est de dépasser ses peurs, ou disons de ne plus avoir peur…c’est cela le vrai problème surtout quand ça vient de loin, mais je crois que tu sais ce que je veux dire…
      Quoi qu’il en soit, merci de ton message ici, où tu es toujours la bienvenue…déosolé pour le fessier masculin, mais celui de Poulidor doit pas être beau à voir ceci dit ! 😀
      Bises .

  6. Tout le monde ne peut pas être premier ! Et puis ça sert à quoi d’être premier ? Être 2e ou 3e ou suivant ne veut pas dire être un loser (au moins, toi, tu n’écris pas looser comme on le voit trop souvent), comme je ne peux pas t’aider je te dis bon courage et bon weekend 🙂

  7. saxaoul

    Je comprends cette amertume… Pas facile de renoncer, même si ce n’est que temporairement, à un changement de vie dont on a vraiment besoin.

    1. Ben, j’y pense sérieusement mais pour avoir déjà pratiqué par le passé, je connais les limites de la chose. En psy, on arrive avec sa croix et on pense qu’on va resortir sans ! Mais non, on comprends pourquoi on a la croix et on sait comment mieux la porter…et c’est déjà énorme mais pour le reste, on sur estime pas mal les psy à mon avis…

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s