Blog en pause vacances !

Enfin ça y est, les vacances se profilent !  Et samedi La Douce et Moi partons en Corse…youhou ! C’est le retour après 3 longues années et cette fois-ci ce sera le Cap Corse !

Et donc, le bar sera fermé pendant quelques jours.

Je vous donne rendez-vous le 5 juillet pour le prochain article du blog de Mind The Gap et d’ici là, je vous embrasse, prenez soin de vous…

 

Publicités

Christine and the queens, le retour !

Voilà, elle aussi s’est coupé les cheveux, comme Agnès Obel et Katy Perry, quelle misère !! Mais elle est de retour avec son second album en prévision.

Désormais, c’est Chris tout court (comme les cheveux) plus que Christine And The Queens.

Voici le premier extrait qui s’intitule » Damn, dis-moi« . On retrouve les titres mystérieux et les textes un peu occultes , le côté électro, mais ce nouveau morceau est plus dansant, plus années 80 enfin je trouve.

J’aime plutôt mais j’attends la suite pour voir si le retour de Christine est un retour gagnant, ou pas. A priori, les fans sont là, les places pour la tournée se vendent bien !

Les déraisons d’ Odile d’ OULTREMONT – 2018 – Editions de l’Observatoire – 0.08€ la page

À l’état pur, la déraison maintient en équilibre sur un fil invisible. Mieux, elle devient une arme d’une puissance inouïe

Adrien est un employé anonyme d’une société qui distribue de l’eau. Il est quasi invisible et prisonnier d’une routine quotidienne. Louise elle, est fantasque, un peu déjantée, artiste, du genre à appeler ses chiens  » LE CHAT » et à parler en changeant de rimes chaque jour. Les deux vont se rencontrer et vivre en couple, selon un équilibre improbable. Et puis, quasiment jour pour jour, Adrien est mis au placard (dans tous les sens du terme) par son employeur, et Louise apprend qu’elle est atteinte d’un cancer aux poumons. L’équilibre vacille…

Dis comme cela, ce premier roman d’ Odile d’ Oultremont pourrait faire penser aux premiers livres de Marc Levy. En fait, après avoir lu  » Les déraisons » , c’est à Foenkinos que je pense et encore plus au génial  » En attendant Bojanglès ».

Certes, ce genre de livre à déjà été écrit plein de fois, mais voilà, j’ai beaucoup aimé cette fraîcheur et cette prose, qui constitue une ode à ceux et celles qui ne sont pas dans la norme, qui ne filent pas droit comme la société voudrait qu’ils filent. C’est rythmé, bien écrit, jubilatoire.

Odile d’ Oultremont alterne les passages drôles avec ceux qui nouent l’estomac, et au final c’est une belle et grande histoire d’amour qu’elle invente à travers Adrien et Louise, qui crèvent l’écran enfin les pages du roman.

Il y a également de belles pensées sur la vie, la nature humaine , le temps qui passe…la mort, la vie…et les quelques personnages secondaires qui peuplent cette histoire sont bien trouvés.

Il avait le vertige. il se vit perché, avec elle, au sommet d’un sommet, au bord de la première vue du monde qui n’est rien d’autre que le dernière et, alors, en une preuve d’amour absolu, lui offrir de la laisser s’en aller, seule face à l’immensité, de la rendre à son état premier, la solitude. Et de lui signifier ainsi sa confiance infinie.

Alors au final, étant donné que depuis la rentrée 2017 je rame en lecture et que j’ai du mal à me concentrer et à me vider la tête en lisant, je déclare Les déraisons un coup de coeur littéraire  !

En plus ce livre est parfait pour se détendre et s’émouvoir, parfait pour l’été, à condition de ne pas attendre de lire le roman du siècle !

La play lieux

Ayant peu de temps pour publier en ce moment, je poursuis ma série de mini questionnaire façon play list.  Aujourd’hui ce sera les pays ou disons les lieux. Emilie m’avais parlé des mots, mais c’est moins évident à faire un questionnaire autour de mots, je verrai bien la prochaine fois.

En attendant, voici les questions du jour autour des endroits…

Là tout de suite, vous pouvez vous télé-transporter quelque part, pour une semaine de vacances sans personne et sans aucune contrainte, vous allez où ?

Quelque part au Royaume Uni, je ne saurais citer exactement un endroit, mais ce serait un bout du monde, pourquoi pas le Donegal en Irlande…que je ne connais pas encore…

Un endroit pour résider une fois que vous aurez arrêté toute activité professionnelle ?

Ben je dirais la Bretagne, même si c’est peut-être pas compatible avec les rhumatismes…

Le pays qui fait rêver tout le monde mais pas vous ?

Les Etats Unis…ça a l’air beau, somptueux même, mais je n’ai aucune envie d’y aller, tout ce qui américain me fait fuir je crois…et idem pour Moscou et la Russie d’ailleurs, je suis pour la paix moi madame, la preuve…

Un voyage à offrir à quelqu’un que vous n’aimez pas?

Dans un  pays très chaud…genre un désert, ou en Colombie. En plus je prendrai Air France comme compagnie aérienne , histoire de mettre toutes les chances de mon côté pour que ça foire avant même d’être arrivé à destination

L’endroit pour aller roucouler quand  on tombe amoureux ?

Ben, tous les endroits sont beaux quand on est amoureux…alors, je dirais Venise, ou le lac de Come par exemple.

Un coup de coeur en France?

Ultra difficile…toute la Corse disons, sinon Saint Jean de Luz-Ciboure et le Labourd, Le pays du Mont Blanc, Collioure et toute la Bretagne…bon ok ça fait pas un coup de coeur unique  mais tant pis !

Enfin une capitale européenne  qui vous a déçue ou disons pas emballé plus que ça ?

Peut être Bruxelles…

Les plumes d’Asphodèle – Le Retour – Les mots et les inscrits

Hé bien visiblement, pas mal d’entre vous ont été agréablement surpris de mon idée de refaire une édition des plumes d’Asphodèle, à l’occasion de l’anniversaire de l’atelier d’écriture, qui est le 9 juillet prochain !

Voici donc les 14 participants, par ordre d’arrivée : Mind The Gap, Valentyne, Soène,  Lydia B, Aliénor (une petite nouvelle pour les plumes), Emilie B, Pathcath, Pativore, Antiblues, Martine27, Syl, Célestine, Asphodèle (houla) du coup ça met la pression ça… :D), Adrienne et Laurence.

Et voici le récapitulatif des 14 mots qui devront être placés dans votre texte : Aquarelle, Voyelle, Mirabelle, Maternelle, Stèle, Eternel, Bretelles, Ribambelle, Infidèle, Dentelle, Cannelle, Passerelle, Balancelle, Ritournelle.

Pour faire vos textes, vous pouvez laisser l’un des mots s’il vous embête, pour les adjectifs vous pouvez utiliser le masculin ou le féminin et pour les noms communs, le singulier ou le pluriel. Toutes les formes de texte sont possibles, il n’y a pas de thème ni de lien à avoir avec  les mots, le but est juste de s’amuser et de raconter  ! Pas de nombre de mots minimum ni maximum, mais essayez de ne pas faire trop long…

Et enfin le plus important, vous avez jusqu’au 15  juin minuit pour m’envoyer  votre lien par mail à l’adresse mind.the.gap@orange.fr. Je  mettrai vos liens sur mon propre article qui donc, si vous avez suivi, paraîtra le 9 juillet, comme les vôtres !

C’est parti !! Merci à tous et toutes de votre participation !

Les plumes d’Asphodèle : Le retour !

Surprise ! Non vous n’êtes pas chez Asphodèle , la Grande Prêtresse, mais j’ai eu envie de faire un nouvel épisode des plumes , comme ça pour le fun…et aussi pour l’anniversaire du lancement des plumes, le 9 juillet prochain, cela fera en effet  7 ans que le premier épisode aura été publié.

A l’époque je ne connaissais ni l’atelier, ni Asphodèle et j’avais juste créé mon blog, 4 jours avant…comme quoi, les grands esprits sont fait pour se rencontrer !

Bref, tout ça pour dire que je vous propose un nouvel épisode des plumes, façon Asphodèle, sauf que c’est moi qui gère et donc, comme vous le savez , je ne suis  pas aussi bienveillant , aussi  patient et aussi perfectionniste que la Grande Prêtresse ! Il n’y a pas de thème particulier pour la collecte des mots, mais il faut proposer un mot qui termine en « èle » ou « elle  » ou ‘aile », pour que ça rime avec Asphodèle hé hé  !

Voici les règles , qui correspondent en grande partie aux vraies plumes  !

1) Vous avec jusqu’au 05 juin minuit pour vous inscrire ici, sur cet article, en laissant  dans votre commentaire le mot que vous proposez. Le mien pour lancer le bal sera le mot : Aquarelle. Je m’auto-inscris donc !

2) Le 6 juin dans la journée, je publie un article qui récapitule les participants et les mots collectés.

3) Vous aurez jusqu’au  vendredi 15 juin minuit pour m’envoyer, uniquement par mail, le lien de votre texte, à mon adresse : mind.the.gap@orange.fr. Si vous n’avez pas de blog ou plus de blog et que vous voulez participer, vous pouvez m’envoyer votre texte en format word. Aucun délai supplémentaire, tant pis pour les retardataires, je ferai mon article en suivant pendant  le week-end  ensuite le blog sera en pause et moi en vacances…donc je n’y reviendrai pas.

4) Vous programmez votre article pour le 7 juillet, moi aussi et bien entendu, je mettrai vos liens sur mon propre article…et donc à compter du 7  juillet on découvre les textes !

Voilà, c’est parti, à vous maintenant !