Je laisse la liesse…

Fini le mondial de foot !

C’est l’occasion de s’interroger sur ce phénomène de liesse , de partage , d’hystérie collective autour de l’évènement, du patriotisme, de la fierté d’être français…

Personnellement, je suis complètement à côté de ça, totalement hermétique à ces sentiments là. Je ne m’intéresse absolument pas au foot ni aux autres sports collectifs d’ailleurs, certainement un manque d’initiation quand j’étais enfant. C’est souvent le père , puis l’école qui transmettent cet engouement pour le foot.

Mais même sans cela, il est évident qu’il y a dans les rues des personnes qui ne sont pas particulièrement fan de foot ou de sport, mais qui se sentent en phase avec ceux qui le sont ou simplement avec ce sentiment de fierté d’avoir gagné une compétition mondiale, d’être de la même nationalité que l’équipe la plus forte dans le monde entier !  D’ailleurs c’est drôle mais on n’entend pas les racistes de tout poil quand l’équipe de France gagne le mondial, pourtant il y a du black, du marron…

De mon côté rien n’y fait, j’aimerais je crois sincèrement faire partie de la norme ou de la majorité et sortir mon petit drapeau français et encourager l’esprit de réussite et aller dans la rue, mais je n’y arrive pas…je m’en tamponne totalement. Je ne suis pas patriote pour 2 sous…je me méfie du patriotisme…en temps de guerre oui, il le faut, en temps de paix, du patriotisme on passe vite au nationalisme et du nationalisme…

Et pour être honnête, on rappelle dans les médias qu’un tel rassemblement de français ne se voit qu’après les attentats ou après avoir gagné la coupe de monde de football. Après les attentats, c’est peut-être un besoin de rassembler, après la victoire des bleus, plus une envie, je ne sais pas. C’est bizarre de voir rassemblés et comparés ces 2 évènements.

Ce que je sais, c’est qu’un mois après le grand rassemblement post attentats ou un mois après le grand rassemblement pour fêter la victoire des bleus, il ne va pas rester grand chose de cette liesse collective. Et puis, j’aimerais vraiment que les français se rassemblent pour des choses qui en valent vraiment  la peine. Certes, se serrer les coudes et rendre un hommage aux victimes des attentats  est louable , de même que faire la fête pour célébrer l’équipe nationale du sport le plus populaire au monde, certes, mais n’y aurait-il pas mieux à faire d’un point de vue des masses populaires ?

Bref, le mondial est fini, c’est les vacances…repos et tant mieux !

37 réflexions sur “Je laisse la liesse…

  1. Peut-être que ces liesses participent d’une certaine façon au maintien de l’identité nationale ? à creuser…
    Le patriotisme que tu qualifies d’ « en temps de guerre », pour moi c’est le patriotisme tout court. Il s’exprime au quotidien dès lors qu’on défend les valeurs de la France (celles où il est question, entre autres, de fraternité -> rempart contre le nationalisme, normalement, surtout au vu de l’histoire française, mais bon…).
    Et je trouve triste qu’on finisse par associer le drapeau à des matchs de foot ou au nationalisme… il y a là un glissement dommageable pour les valeurs françaises.

    Indépendamment du foot (et du fait que je peux tout de même me réjouir de cette victoire) je suis née sans le gène de la liesse, et je suis totalement déficiente en transports de groupe.
    La fille qui n’est pas dans l’ambiance, ou qui sonne faux en essayant de l’être, c’est moi. Je sais pas crier de joie en levant les bras au ciel. Je sais pas danser la gigue en tenant mes voisins par la taille. J’ai beau faire, je suis toujours extérieure à toute euphorie commune.
    Ce qui fait de moi quelqu’un de très indésirable dans les moments conviviaux, mais ceci est une autre histoire… 😉

    1. … en y réfléchissant : il ne reste rien non plus de nos liesses familiales, amoureuses… hors quelques bons souvenirs qui participent à la construction du lien… peut-être donc qu’il en est de même pour le groupe ?

    2. Hé hé je suis pareil que toi, je fuis les démonstrations de joie collective et les groupes, je ne m’y sens pas chez moi.
      La devise française est belle mais je crois que seule la liberté , au sens premier est réelle…les 2 autres ne sont que des illusions…elles restent des valeurs, l’idéal républicain.
      J’ai relu tantôt la déclaration universelle des droits de l’homme…pas un article n’est respecté dans le monde réel si tu regardes le monde entier…pas un seul !!!

      1. C’est affligeant… mais tellement humain…
        Je crois qu’il nous faut tout de même des idéaux vers lesquels tendre, histoire, pour les uns, d’avoir des « modèle » nobles, et pour les autres, de continuer à croire que c’est encore possible.
        L’égalité… oui, bon, l’organisation des groupes de mammifères étant intrinsèquement basée sur une hiérarchisation des relations sociales, je crois qu’on ne pourra jamais qu’essayer de faire au moins pire.
        Et pour la fraternité, sans commentaire ^^

  2. Bonjour, les klaxons à Paris, ont commencé à « couiner » dès 10 heures le matin: insupportable. Pendant le match, je suis allée au cinéma, au frais. Quand la projection s’est terminée, je suis ressortie dans le chaleur et c’était la folie même dans le quartier où j’étais. Heureusement, tout ce barouf, c’est terminé. Presque deux semaines après, on n’en parle déjà plus et c’est tant mieux. Bonne journée.

  3. Coucou
    Je suis un peu occupée en ce moment (oh comme je suis garce!), j’ai lu rapidement ton article avant de retourner me promener dans la Baie (oh la méchante).
    Juste deux choses :
    Je me souviens d’une année où un parti d’extreme droite se plaignait de ce que aucun membre de l’equipe De France ne chantait la marseillaise…
    Et à l’origine, le sport est une démonstration de patriotisme et de force nationale…En ce sens, la comparaison avec la réaction IX attentats ne me parait pas choquante…
    I ´ll be back, comme on dit ici!
    Gros bisous

  4. Au moment du match, on était dans le Gers et on venait de déposer Fiston à la colo. Mon compagnon voulait absolument voir le match, et c’était vraiment marrant, on s’est retrouvés dans la salle des fêtes d’un bled paumé du Gers, et je regardais ça d’un oeil… comment dire… ethnographique ?! L’ambiance était bon enfant et je sentais leur plaisir à eux, qui a peu à peu déteint sur moi… un tout petit peu 🙂 et après… au bout de quelques minutes je n’y pensais déjà plus 🙂

  5. estellecalim

    Il n’a pas fallut attendre un mois pour qu’il n’en reste rien 😉
    Je crois que cela a été beaucoup plus rapide qu’il y a 20 ans. On en entend déjà plus du tout parler ! Ton souhait est louable, mais j’ai l’impression que par les temps qui court, se rassembler n’est pas du tout au goût du jour. Il a l’air de bon ton, au contraire, de critiquer tout et tout le monde et la désunion est le mot d’ordre. Quand on voit les critiques qu’on prend dans la figure quand on essaie de se rassembler pour alerter les gens, pour lutter contre des choses qui en valent la peine, et on nous répond souvent « à quoi bon », ce qui, il me semble, est le pire de tout !

    1. On en revient au renoncement, qui est la clé de tant de choses finalement. A quoi bon…et ça s’arrange pas avec l’âge je crois 😀
      Oui, il n’en reste reine ensuite de ce genre de rassemblement et de ferveur, c’est pour cela aussi que je trouve ça surjoué.

  6. ANTIBLUES

    Il y a comme un parfum de Brassens dans ce billet… Libertaire et individualiste…
    Je ne dis pas que c’est bien ou c’est mal de réagir de telle ou telle façon devant le foot, chaque opinion est respectable … Et si on se met à hurler quand les français marquent un but, où est le mal? Et si certains -des milliers en fait- se plaisent à attendre leurs idoles durant des heures sous un soleil de plomb sur les Champs, où est le mal ? Et si ça me plait d’être cocardier, où est le mal? On juge à l’aune de nos propres valeurs, elles mêmes forcément subjectives! Personne n’est universel. Qui a été obligé un jour de regarder un match de foot ?
    On aime, on n’aime pas … Il faut juste se garder de généraliser et de dire « toujours » ou « jamais « . Du moment que la violence est hors-jeu …

    1. Je suis d’accord avec ce que tu dis, d’ailleurs je ne condamne ni ne me moque ce cet engouement. Je dis juste qu’il me laisse froid et que ce rassemblement est tellement factuel et éphémère, qu’il ne compte pas au fond.

  7. Hello Mindounet
    J’aime beaucoup le commentaire d’Edualc.
    Tu as eu le courage d’écrire en clair ce que beaucoup pensent mais n’ont pas le courage de le dire tout net 😉
    Quand je me permets ce genre de réflexions, on me dit que je râle… Alors, ton bille me fait un bien énorme 😆
    En 1998, c’était bbb = black-blanc-beurre
    En 2018, bbr = bleu-blanc-rouge
    Une belle avancée, non ? 😉
    Paraît-il que le foot est un vecteur de valeurs…
    Le savoir-être sera peut-être ainsi mieux distillé par ces jeunes joueurs de l’Equipe de France ?
    Comme toi, je suis imperméable à ce genre de liesse populaire pour ne pas dire « de la populasse »
    Tous ces hystériques ont l’air absolument stupides et je m’interroge sur le comportement qu’ils auraient en cas de circonstances graves où il faudrait juste montrer son courage ?…
    Je suis très à cheval sur les valeurs de notre République, sur les symboles, mais de là à mettre un drapeau à mes fenêtres, à vociférer dans la rue, à rouler à tombeau ouvert en klaxonnant à minuit dans les rues, et je ne parle pas des casseurs professionnels qui en profitent pour saccager certains magasins (de luxe) dans les centres villes…
    On peut manifester sa joie et sa fierté pour la coupe du monde en restant civilisé.
    Encore Bravo pour ton billet, il conforte mes opinions !
    Bon dimanche et gros bisous d’O.

    1. Pour le avoir être, ce serait bien en effet et certains joueurs pourraient être ambassadeurs à ce niveau, mais ils sont minoritaires…les valeurs du foot, je reste septique !
      Les casseurs c’est autre chose, rien à voir avec le foot et les supporters !
      Je ne râle pas moi, madame…je dis juste que je suis étranger à ce qui s’est passé pour le mondial…c’est ainsi, je n’y peux rien !! 😀
      Bon dimanche !

  8. valmleslivres

    Alors, moi, je ne regarde pas le foot d’habitude (mais j’avais vibré en 1998 parce que j’étais assez sensible au charme d’un joueur blond). Là, je l’ai vécu comme un moment de partage avec ma famille et mes amis. J’ai été touchée d’être invitée à regarder la demi-finale chez ceux qui sont devenus ma deuxième famille, j’ai ensuite souhaité regarder la finale avec ma vraie famille. Mon neveu jouant au foot, c’était une manière de partager ça avec lui. Par contre, juste après, j’ai dû prendre la route et je me suis dit que la liesse populaire, ce n’était pas pour moi.

  9. celestine

    Il y a depuis toujours un vrai engouement pour ce jeu, dans le monde entier. Pas un endroit où des mioches ne tapent pas dans un ballon, fût-il une boîte de conserve.
    Et puis il y a une manipulation médiatique et commerciale autour de ce jeu. Et même politique. Ça rapporte un max de pognon, le foot.
    Mais surtout, c’est pratique, un peuple qui pense foot, qui vit foot…Ça s’appelle l’opium du peuple et c’est vieux comme le monde. Panem et circenses disaient les Romains. On a remplacé par foot et pizzas (avec beaucoup de bière).
    Mais ce qu’il serait bon de surveiller, c’est quelles décisions ont été prises en douce à la chambre des députés…
    Bisous Mind

    1. L’opium du peuple était la religion à une époque, non ?
      Ceci dit, je le dis toujours, mais enlève le foot, la télé(réalité), les films porno et essaye d’imaginer comment serait la vie !
      Pour le reste, la politique, je ne commente pas, je me souviens qu’en 1998, la cote du Président de l’époque était montée en flèche !!
      Bisous miss.

      1. celestine

        « enlève le foot, la télé(réalité), les films porno et essaye d’imaginer comment serait la vie ! » Mouarf !
        J’imagine d’autant mieux que c’est ma vie…et je peux te dire que je me passe très bien de ces trois choses-là…Mais alors très très bien !
        ¸¸.•*¨*• ☆

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s