Pot ou pas pot ??

Il est des moments où il convient de se poser des questions existentielles: après 9 ans passés dans mon travail actuel, est-ce que je fais un pot de départ ou non ?

Oui, je sais, normalement on ne se pose pas la question, on le fait, tout le monde fait ça. Mais voilà, je n’aime pas les pots de départs, je ne garde aucun souvenir de ceux qui ont eu lieu avant mon propre départ et la tradition…je m’assois un peu dessus à l’occasion.

Le souci c’est que le pot de départ s’adresse à tous dans l’entreprise ou la collectivité dans laquelle on travaille, au moins au niveau de son service pour les grosses structures. Ben oui on ne peut pas sélectionner ses collègues et surtout, on ne peut pas dire aux chefs, à la Direction, au PDG…heu c’est sans vous merci. Bien entendu on peut faire quelque chose hors travail, chez soi et là on n’invite que qui on veut, mais ce n’est plus du tout un pot de départ.

Mais au delà de ça, que célèbre t-on lors d’un pot de départ ? Un succès bien évidemment, on part pour du mieux, parce qu’on a réussi à se faire embaucher ailleurs, à aller dans une région qui nous plaît, à progresser ou je ne sais quoi d’autre. Mais un départ, c’est aussi quelque part un échec…si tout allait bien et qu’on s’épanouissait, pourquoi partir et aller voir ailleurs ? Si l’on est un tant soit peu honnête et qu’on regarde les vraies raisons d’un départ professionnel , on se rend compte qu’à la base il y  a souvent un échec ou quelque chose de négatif, que le seul le départ peut transformer en positif.

Et puis, c’est idiot, mais moi j’aimerais bien que l’employeur assume financièrement le pot de départ, je veux dire qu’il paye l’apéro, le buffet…hors chez nous je ne l’ai jamais vu ! Ceci dit, je pourrais les avoir au chantage émotionnel …

Bref, je ne sais pas ce que je vais faire ou pas faire…mais j’y songe ! Mon dernier pot de départ était très bien, très sympa, touchant même…mais je n’ai plus le moindre lien avec aucun des participants, sauf une personne mais qui est une amie et l’était déjà il y a 10 ans…

Cela ferait un bon sujet pour le bac de philo non ? Plutôt que d’emmerder les lycéens avec Platon??

Publicités

60 réflexions sur “Pot ou pas pot ??

  1. Et bien, ça nous a inspirés 😆
    Tu nous tiendras au courant, hein ! Je crains que la Région ne t’offre que le détail qu’à fait Lisa 😉
    Gros bisous
    Bientôt le compte à rebours 😆 Youpi 😆

  2. Tenace comme tu es je te fais confiance pour faire raquer le CG ! Mais tu risques d’avoir des verres en plastoque, du cidre chaud, du Champomi et trois cacahouètes qui se battent en duel, rien de grandiose qui restera dans les mémoires ! Parce que partir c’est justement leur prouver que tu seras mieux ailleurs, alors ou tu le fais avec panache, ou tu fais pas ! Mais je me doute que tu as bien une petite idée qui traînaille !! 😀 😀

    1. Quoi, moi tenace pour les faire raquer ?? Ben tu sais quoi, je vais le tenter finalement ! Sachant que je me fiche un peu du résultat à vrai dire…
      Pas simple de partir avec panache…mais bon ce qui compte c’est de partir !
      Gros bisous !

  3. Ah, la question du pot de départ… en général, je m’arrange pour y échapper car, comme tu le dis, si on s’en va, c’est quand même que quelque part….. !!!
    … la dernière fois, bien que j’aie dit ne pas en vouloir, j’ai eu droit à un pot surprise – je pense que c’était surtout pour faire genre « mais non elle ne prend pas la fuite… »
    Cela dit, c’était très bon pour mon ego, parce que j’ai reçu en une fois tous les compliments qu’on ne m’avait pas fait les six années précédentes…. ^^

      1. (La série c’est « Au service de la France », ils se demandent sans cesse si « y’a pot » ^^ )

        Oui, j’ai eu des cadeaux, très volumineux, d’ailleurs, que j’ai eu du mal à mettre dans la voiture après… 🙂

    1. Tu as mis le doigt sur ce qui m’agace, Aliénor, j’ai assisté à de nombreux pots de départ en 30 ans au Conseil départemental et j’en ai entendu des hypocrisies… La meilleure, la plus belle, la plus intelligente, on va vous regretter, vous allez nous manquer, comment arriverons-nous à (sur)vivre sans vous, etc. Bandes de lâches et faux c. 🙄
      Alors, j’ai évité à mon égo de se prendre la grosse tête 😆
      Gros bisous

  4. valmleslivres

    Tu as raison, si les lycéens y réfléchissaient déjà à 18 ans, ça leur éviterait d’écrire un billet sur leur blog plus tard ;-).
    Alors moi, j’adore qu’on mette un coup de pied dans les traditions, donc quand l’une de mes collègues a dit aux chefs, ok pour mon pot de départ mais je choisis les collègues que j’invite (et là, c’était la direction qui payait), ça a beaucoup choqué et moi, j’ai adoré !
    Le constat d’échec serait au contraire de dire je reste mais je ne m’épanouis pas. Crois-moi, il y a un certain panache (et je sais de quoi je cause) à partir.
    En tout cas, je te souhaite un bel épanouissement là où tu vas.

    1. Ben non là je ne le vois pas comme ça. Si c’est la boite qui paye et organise, alors il faut inviter tout le monde ou ne rien faire. Si c’est toi alors oui, tu invites qui tu veux et tu le fais pas au boulot !
      Merci quoi qu’il en soit de tes bons souhaits, ça devrait le faire, vivement d’y être et même d’avoir passé la fin de l’année !!
      Bises .

  5. estellecalim

    Chez nous, on profite souvent d’une réunion pour la clore par un pot où ceux qui s’en vont sont fêtés et ceux qui arrivent aussi. C’est plus souvent le cas pour les retraites. Après, si tu n’apprécie pas plus que ça les gens avec qui tu travailles, tu ne les reverras pas, tu t’en fiches. Mais si cela t’ennuie de partir comme ça, sans rien dire, de fermer la porte et puis c’est tout, alors il faut faire un petit quelque chose.

    1. Je m’entends bien avec tout le monde et j’apprécie la majorité mais de toute manière, après quand tu pars, sauf si tu as noué des amitiés hors travail avec des collègues du bureau, tu ne revois plus jamais personne…

  6. Je ne suis pas forcément d’accord quand tu dis qu’à la base d’un départ il y a quelque chose de négatif. Tu peux aussi partir pour voir autre chose, évoluer. Par contre, je partage ton avis sur le caractère convenu des pots de départ…

  7. Je me rallie à l’idée que faire un pot en dehors du boulot, c’est mieux, plus authentique, parce que tu invites qui tu veux…
    Mais ne le faire que si on en voit l’utilité et le plaisir, cela me semble une question à se poser…
    Bisous solidaires
    ¸¸.•*¨*• ☆

  8. Je suis partie sans le faire et je ne regrette pas. J’ai seulement invité quelques collègues à mon mariage. Faut dire aussi que je suis partie directement dans le Berry sans passer par la case bureau après la noce.
    Mais si ton patron participe pour le buffet, ne refuse pas… et prépare ton discours !

  9. j’en suis au même point – dans dix mois – et je ne cesse de tourner ces mêmes réflexions dans la tête, les vôtres, celles de Soène, absolument les mêmes sauf que moi j’aime les bouquets de fleurs 😉
    pas envie du tout de donner un pot de départ, d’entendre les congratulations obligées, de voir des tas de gens qui… que… etc etc 🙂

    1. Je comprends…c’est de plus en plus le cas et c’est triste au final mais bon, pas de quoi se prendre la tête avec ça, faire comme on le sent. Mais c’est intéressant d’échanger sur cette question puisque finalement on se la pose !

  10. Hello Mindounet
    Et voilà les retraités de service en réaction 😆
    C’est comme tu le sens, hein, pas d’obligation ! Tu n’en fais pas, tu seras critiqué, tu en fais un, tu seras critiqué quand même et ceux qui ont été évités te feront un manteau béton pour l’hiver 🙄
    Les Collectivités territoriales, si pauvres, si pauvres, ne dépensent en effet pas un kopeck pour les départs -sauf pour quelques privilégiés-
    Le principe de faire un pot à l’extérieur, avec quelques collègues, me semble bien. Tu as bien un petit bistrot sympa vers ton boulot pour vous retrouver et boire le dernier verre de l’Amitié.
    Et que non, un départ ne signifie pas forcément un échec. Après quelques années dans un même poste, on en a fait le tour et aller voir ailleurs, ce qui nous remet en question, en une formidable expérience qui ouvre d’autres horizons. En plus, dans ton cas, il n’y a que des raisons positives à ce départ 😆
    Tu as bien fait, c’est le bon âge pour voir ailleurs, puisque la Collectivité n’a pas été capable de te proposer une promotion…

    Quand je suis partie du Conseil départemental après 30 ans de service, le Président n’a pas daigné me payer l’apéro ou un café alors que c’était un jour de Séance publique où les élus étaient réunis. Je l’ai eu un peu en travers…
    Pas question de « pot » pour moi, je ne voulais surtout pas que l’on me trouve toutes les qualités du monde alors que j’ai subi du harcèlement professionnel pendant les 3 dernières années. J’ai reçu un bouquet énorrrrrrme (et j’ai horreur des bouquets !) de la part de mon patron… payé par la mairie de Meyzieu, commandé par l’autre secrétaire et livré par Interflora… Je te dis pas ma rage…

    Voilà, Mindounet, je rends ma copie. Moi j’adore les devoirs de français 😈

    Ca se précise ? C’est pour fin septembre ?
    Le compte à rebours à commencer… Un peu de stress, j’imagine 😉
    Allez, vas y , fonce, et ne retourne pas 😆
    Bonne semaine et gros bisous

    1. C’est pour octobre, fin octobre !
      Comme je te comprends…je ne supporte pas l’hypocrisie .
      En fait oui, j’aimerais bien arriver à faire raquer la Direction pour mon pot de départ…je crois que je vais tenter le coup et en faire un !!
      Mais au départ, c’était soit aucun pot soit en extérieur mais en petit comité…
      A suivre donc.
      Je n’ai pas tout compris pour ton bouquet de fleurs…pourquoi la Mairie de Meyzieu ? Et pourquoi ta rage même si tu n’aimes pas les bouquets ??
      Bisous.

      1. Attendons donc 😉
        Mon patron, à l’époque, était premier Vice-président au CG et aussi maire de Meyzieu… Aucun scrupule à utiliser les fonds publics pour payer « mon » bouquet…

          1. Inutile de te dire que je n’ai pas apprécié ce bouquet et que je l’ai laissé mourir à la maison dans la plus totale indifférence 😆
            Remarque, j’aurais pu le mettre à la poubelle avant même qu’il m’encombre dans les bus 🙄
            Gros bisous

              1. En fait, je suis un peu partie comme une voleuse, en rasant les murs, un vendredi… Beaucoup de mes collègues n’ont pas compris d’ailleurs…
                Le Président lui même, n’avait pas réalisé… Et pourtant, il a tout un staff autour de lui… Et en plus, nous étions dans le même Groupe politique…
                Bref, c’est du passé 😆
                Gros bisous

  11. ANTIBLUES06

    Ah la pression de conformité ! C’est pesant et difficile de s’en affranchir! 😉
    Le pot de départ à l’extérieur me paraît la formule la mieux adaptée à tes états d’âme (ce n’est pas péjoratif ) car elle te laisse libre d’inviter qui tu veux …
    Partir n’est pas forcément un constat d’échec mais chercher un « encore mieux » ! 🙂

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s