Nos espérances de Anna HOPE – 2020

Lissa, Hannah et Cate sont trois amies de longue date. Elles ont 35 ans environ et habitent près de Londres. Lissa passe des castings à répétition, mais hormis un joli rôle dans une pièce, elle n’arrive pas à percer. Cate a suivi la voie classique rencontre , grossesse, mariage, maison ,  le tout rapidement, mais elle n’arrive pas à se réjouir de ce parcours pourtant recherché par d’autres. Hannah de son côté, essaie depuis des années de devenir mère sans succès, ce qui l’éloigne de son mari…

Les trois amies se connaissent depuis la fin des années 90, celles de leur rencontre, de leurs études, de leurs espoirs, les années où tout était  possible. On est en 2010 et le delta entre leurs espérances de jeunes adultes et leurs vies réelles de femmes est difficile à franchir.  Laquelle des trois va se noyer  en traversant le delta du temps qui passe ? Et les deux autres seront-elles là,  voudront-elles être là ou pourront-elles être là  pour leurs amies? Mais il est sûrement encore possible…

Elles ont encore la majeure partie de la vie devant elles. Elles ont fait des erreurs, mais rien de fatal. Elles ne sont plus jeunes, mais ne se sentent pas vieilles. La vie est encore malléable et pleine de potentiel. L’entrée des chemins qu’elles n’ont pas empruntés ne s’est pas encore refermée. Il leur reste du temps pour devenir ce qu’elles seront.

Je retrouve enfin Anna Hope après La salle de bal et le Chagrin des vivants qui ont été pour moi deux coups de coeur absolus. Cette fois-ci l’auteur ne repart pas sur la trame de ses deux précédents romans à succès , à savoir la construction d’histoires basées sur des faits réels et  l’analyse d’un contexte historique. Non, dans Nos espérances, il s’agit d’une histoire contemporaine et je dirais tout à fait banale : l’histoire d’une amitié entre trois femmes et leur parcours de vie sur 15 ou 20 ans, entre joies et détresses.

Lissa, Hannah et Cate sont des héroïnes ordinaires, dans une vie ordinaire . Mais voilà, Anna Hope, par son style et sa sensibilité, son élégance d’écriture,  arrive à rendre ces femmes à la fois uniques et complexes, et chaque lectrice et même chaque lecteur arrivera à s’identifier à au moins l’une d’elle.  D’autant qu’il y a plusieurs personnages secondaires extrêmement bien construits et attachants, y compris des personnages masculins.

Car si Anna Hoppe s’inscrit dans une lignée féministe (on l’avait déjà remarqué dans ses deux premiers romans) elle ne surfe absolument pas sur la vague du « me too » et « balance ton porc » ni sur la critique parfois sans appel des hommes , du mâle dominant . C’est bien sur la force (et les faiblesses voire bassesses) de ses héroïnes, qui sont tantôt des filles, tantôt des mères, tantôt des épouses , que l’auteur se base pour nous emporter dans Nos espérances.

Et puis, ce qui est génial, c’est que Anna Hope sait terminer ses romans avec  un épilogue crédible et mesuré, sans happy-end tonitruant ni cette impression de cul de sac trop souvent ressentie sur les romans contemporains, particulièrement ceux qui abordent ce genre de thématique un peu passe partout.

Bref, vous l’avez compris, j’ai encore une fois beaucoup aimé Nos espérances, c’est le coup de coeur littéraire de ce premier trimestre 2020, pendant lequel j’ai lu  dix romans.

J’espère que Anna Hope profite de son confinement pour écrire le quatrième roman …c’est en tous les cas  » mon espérance ».

17 réflexions sur “Nos espérances de Anna HOPE – 2020

    1. Hé oui, pas facile de trouver des livres si on exclue de les commander sur le net en ce moment.
      Certainement que les bibliothèques l’auront rapidement quand elles reprendront leur activité, elle a beaucoup de lecteurs et lectrices Anna Hope !
      Bises à toi aussi !

  1. Philisine Cave

    Je n’ai toujours rien lu d’Anna Hope et j’en suis ravie car il me tarde de la découvrir… Je vais visiblement passer de très bons moments de lecture.

    1. Je l’espère vraiment, j’ai adoré ses 3 romans, ce qui est assez rare au final pour un même auteur, d’autant plus qu’il s’agit de vrais histoires et de textes assez longs !
      Bises.

    1. Carrément et dès le début , depuis que je la connais je me suis demandé si c’était un nom de plume ou son vrai nom. Et bien c’est son vrai nom, c’est la famille espoir…pas mal non ! Et surtout elle fait des livres vraiment géniaux !
      Bises miss !

  2. Coucou Mindounet
    De cet auteur, j’ai lu Réparer les vivants avec mon Club de Lecture
    Pas lu La salle de bal…
    Ni celui que tu présentes.
    A voir… à suivre… 😆
    Ca va ?
    Ici, soleil voilé mais je n’ai plus de tolérances pour aujourd’hui 😉
    Bisous à tous les deux

    1. Coucou.

      Tu confonds réparer les vivants et le chagrin des vivants, ce n’est pas le même auteur 😀 :Dv
      Ben oui ça va, nous, enfin le soleil est parti cet après-midi…ça sent le neige…:D:D ou pas on verra!
      Bisous.

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s