Clap de fin !

Bonjour à toutes et tous.

Les congés sont terminés , c’est la reprise et cette année, cette reprise s’accompagne de l’arrêt de ce blog, commencé en juillet 2011. Il faut une fin à tout, les blogs sont par nature éphémères (même  ceux sui sont littéraires, ne les confondons pas avec des livres) !

En fait, j’aurais dû arrêter ce blog  il y a un an quand les premiers signes qu’il était temps de le faire  se sont vraiment  faits sentir. Mais un blog personnel représente tellement de temps et de souvenirs que c’est difficile de décider de fermer la lumière, de tirer le rideau,  et de partir.

9 ans, c’est déjà pas mal, plus de 1000 articles en tout…quand j’ai commencé sans savoir ce qu’était un blog, ou disons sans rien connaître de cet univers et du fonctionnement de ce genre de site, je n’aurais pas imaginé alors que c’était pour des années, ni que je rencontrerai en vrai certaines d’entre vous.

Avec le temps (va tout s’en va…:D ) j’ai eu moins de temps (je suis maintenant devenu un fonctionnaire qui a plein de travail…j’ai encore une fois loupé un truc )  moins d’envies, la période n’est plus la même, la tribu qui bloguait à la  » belle époque  » n’est plus là, ou si elle est là, les blogs ne sont parfois  plus ce qu’ils étaient.

Je souhaite ici remercier tous ceux et toutes celles qui m’ont suivi, ont participé aux aventures bloguesques de Mind The Gap, ont commenté, ont échangé. Je ne vais citer personne pour ne pas risquer d’oublier quelqu’un qui aurait eu une place de choix ou aurait été parmi les lecteurs réguliers. C’est plus pratique et puis à mon âge, c’est plus sûr…je fais économiquement partie des séniors depuis décembre dernier…alors 😀

Deux choses encore avant de fermer le bar (qui ne ferme pas du tout à cause du Covid, que ce soit clair !) :

Ce blog ne reprendra pas…on n’est pas dans le showbiz où les tournées d’adieux n’en sont pas…

Il est par ailleurs tout à fait possible que je recrée un blog, d’ici quelques mois ou un an ou deux,  ,j’ai une ou deux idées, peut-être plus thématiques que jusqu’ici.

Je passerai probablement de temps en temps sur vos blogs pour  faire un coucou…

Voilà, c’est fini, et comme tout fini par des chansons ou  par des des mots, je vais reproduire ici quelques mots  du livre absolument génial de Julia KERNINON  » Liv Maria » qui vient de sortir et que je vous conseille plus que chaleureusement, où elle cite Yeats, le poète Irlandais (très connu en Irlande encore aujourd’hui, je ne savais rien de lui avant d’y aller) :

Que je me lève et je parte,

Que je parte pour Inisfree,

Que je me bâtisse là une hutte faite d’argile et de joncs,

J’aurai neuf rangs de haricots, j’aurai une ruche,

Et dans ma clairière je vivrai seul, devenu le bruit des abeilles.

Portez-vous bien, bisous à vous et merci encore de votre présence ici depuis si longtemps pour certain(e)s qui se reconnaîtront !