Les feux de Genève !

A y est fait ! Nous avons vu le feu d’artifices de Genève 2019, celui des anciennes fêtes de Genève, qui n’existent plus pour raisons budgétaires ! Oui, même en Suisse les fonds publics se raréfient. Du coup, seul le feu d’artifices a été conservé et encore il a été totalement financé par des fonds privés, des sponsors qui ont réuni le million d’euros nécessaire  !

Entre 400000 et 500000 personnes voient ce spectacle  (certains d’ailleurs depuis les sommets autour du Mont Blanc, ce qui fait loin mais qui doit être top !), dont nous hier au soir !

Nous étions à Cologny, une bourgade qui jouxte Genève et à une petite colline qui surplombe la rade de Genève : un bon plan, facile d’accès, pas envahi et pile en face, ce qui permet d’éviter la foule et de voir l’ensemble du spectacle !

Au total 45 minutes de show avec 3 temps, dont un final de près de 2 minutes qui envoie grave la sauce !

J’ai aimé le jet d’eau qui se colorait avec des lasers en fonction des tableaux du feu et les fusées recherchée : j’ai vu des pommes de pin, Saturne, des papillotes et nous avons eu droit à 2 smiley et à 2 coeurs rouges,l’un au tout début et l’autre à la fin !

Seul bémol, comme presque toujours que ce genre de spectacles, la musique qui n’était pas à la hauteur, avec des morceaux de chansons ou de musiques mais qui ne mettaient pas en valeur les effets pyrotechniques. C’est pareil à Annecy d’ailleurs d’après ce que j’ai vu rapidement sur le net puisque celui-là on ne l’a pas fait…

Et enfin, à la fin, alors que la ville et la fête foraine sur l’autre rive du lac se rallumaient , tous les bateaux venus voir le feu qui repartent , formant des dizaines de points lumineux en mouvement sur le lac.

Bref, un super spectacle et totalement gratuit  (contrairement à Annecy mais le budget est supérieur)

Voici quand même une vidéo pour avoir un aperçu, qui filmait de près et d’un autre angle que Cologny, mais voilà, les vidéos amateurs de feu d’artifice sont pas faciles …et comme c’était trop près on ne voit pas le coeur rouge final , mais quand même voici le final !

Publicités

Punaise , 8 ans !

Je me rends compte à l’instant que demain (donc aujourd’hui pour vous…) le blog de Mind The Gap a 8 ans ! J’ai failli l’oublier, les anniversaires et moi. Je me souviens très bien du jour de sa création le 5 juillet 2011.

Le temps s’est arrêté et tout à continué…comme dit Nicola (cherchez si vous voyez pas de qui je parle !). Enfin le temps a passé, tout a continué,  mais tout s’est ralenti, le blog, et moi aussi je tourne au ralenti en prenant de l’âge et comme dirait une ancienne blogueuse (qui parait-il est adepte du rembourrage de soutien gorge…) on va pas vers le mieux  !

Il s’en est passé des choses en 8 ans, que ce soit au niveau du monde en général, de nos vies et de la petite communauté de blogs que je fréquentais . Il y a eu la belle époque je dirais, un peu comme celle de l’histoire. Aujourd’hui c’est autre chose mais ça continue, il y a des absentes, je pense ici  à une autre ancienne blogueuse qui manque beaucoup (plus de règle sur les doigts ceci dit, je peux dire ce que je veux 😀 😀 ) mais il y aussi quelques nouvelles (elles se reconnaîtront) et les fidèles qui sont encore là depuis les débuts de ce blog.

Alors c’est parti pour la neuvième année , sans tambours ni trompettes (ça m’arrange je n’en ai pas sous la main). Jusqu’à quand ? Ben je ne sais pas, comme vous sûrement pour vos propres blogs.

En attendant d’aller boire un coup au troquet en photo, je vous dis merci et à très vite pour la suite !

Un jardin anglais…

Aujourd’hui, le texte sera court…

L’Angleterre est un immense jardin au mois de mai/juin. Vous me direz que c’est un peu partout pareil à cette époque de l’année, mais là-bas c’est vraiment partout.

Il y a les jardins aménagés qui se visitent au prix fort, il y a les jardins publics et aussi les petits jardins qui bordent les cottages et les maisons des villes.

Cette année, dans le Sud Ouest, c’est la rose qui a dominé…mais pas que…

Allez, je me tais et je vous laisse découvrir ce magic garden…

Attention, il y a un intrus, sauras-tu le trouver ?

Une journée à Bath

Par une belle journée de printemps, nous avons enfin pu découvrir Bath, l’une des plus belles villes d’Angleterre, à la la fois très « old school » et très jeune (deux universités et de nombreuses écoles sont présentes), classée au patrimoine mondial de l’ Unesco et très touristique avec beaucoup de théâtres, musées, spectacles…comme la première photo de cet article le laisse supposer !

Bath est dans le Sommerset, voisine de Bristol et à 1h30 environ au sud de Londres. Nous-mêmes étions basés à Bristol pour nos deux premiers jours et nous avons pris le train pour arriver à Bath, à 8h30 du matin, un samedi.

C’est parti pour une petite visite, en photos…

En sortant de la gare…

Première étape, visite des fameux bains romans, très bien conservés et restaurés. Je ne suis pas du tout fan des lieux historiques de ce style, mais j’avoue que j’ai été bluffé par cet endroit visité avant que le monde ne débarque en masse.

En sortant des bains, on est devant l’abbaye de Bath.

Ensuite, bien entendu, passage obligé au Jane Austen Center. Ce n’est ni un musée ni un lieu où Jane à vécu mais simplement une petite exposition commentée, assez touristique, où les connaisseurs et fans ne vont pas apprendre énormément de chose sur l’auteur, mais ça reste à faire ! Pour mémoire, Jane Austen a habité quatre  ans à Bath, à quatre endroits différents, sachant que pour trois de ces endroits ce fut pour  très peu de temps. Ensuite , elle est partie à la campagne, pas très loin, jusqu’à sa mort. Jane Austen a décrit la ville et ses mondanités dans au moins deux de ses romans. Elle aimait la ville en elle-même mais pas du tout son milieu social et sa vie en société.

Ci dessous deux portraits de Jane Austen , réalisés bien après sa mort, le premier où l’artiste la représente adolescente et le second femme , le tout d’après les éléments connus sur sa vie. Egalement l’entrée de là où elle a vécu à Bath, au 4 Sidney Street.

Ensuite, cap vers le Bath historique et ses fameuses constructions géorgiennes, au carré , rectilignes ou en cercle, faites avec des pierres venant de carrières locales. On peut ne pas aimer mais c’ est quand même beau!

le Circus
le Royal Crescent…sous un ciel anglais

Retour vers la ville, pour flâner dans les rues commerçantes pleines de monde , rien de spécial sauf que les magasins de chaîne sont bien intégrés dans l’architecture. Et puis, autour du fleuve de la ville, l’ Avon où les points de vue sur l’eau, la campagne autour, les ponts et les édifices historiques sont magnifiques…regardez plutôt !

Pour finir  avec ce quartier de la ville, cette performance d’une artiste, sur les berges de l’ Avon, qui en plein soleil reste des heures pour incarner un tableau de peintre…troublant et beau !

Enfin, petite pause dans un des nombreux parcs de la ville, avant d’aller boire une bière brassée directement à Bath et de reprendre le train pour Bristol.

A suivre…pour le Dorset !

Fait, pas fait…ou le ni fait ni à faire ???

 

Hello les ami(e)s !

J’ai vu passer ce tag, enfin ce mini questionnaire sur FB et je me suis dit, pourquoi pas en faire un article en modifiant un peu et en rajoutant des commentaires…les commentaires de l’expert! A la base, il faut juste dire si on a déjà fait ou non les choses proposées.

Alors ok, c’est facile comme article, mais c’est gai, pas déprimant, pas prise de tête alors pourquoi s’en priver ?

💍 Mariage : oui et le seul mariage où je ne me sois pas ennuyé et où  j’ai kiffé, ce fut le mien !! Sinon rien de pire pour moi que d’être invité à un mariage ou d’aller chez Ikéa un samedi !

🌀 Tatouages : non mais j’aime beaucoup ça, c’est un art et ça peut être hyper joli, voire sensuel.


👁 Piercing : non mais ça peut être hyper sexy à petite dose, sinon ça fait un peu trop quincaillerie à mon goût !


😷 Opérations : oui, comme tout le monde…mais très peu, j’évite les divisions…


👶 Enfants: non,  c’est pas bon pour la planète 😀


🔫 Tiré avec une arme à feu: non, heureusement…pistolet à eau ça compte pas ??


👊 Lâché un travail: oui, plusieurs même, mis à part une fois c’est toujours moi qui suis parti !


Pris l’avion: oui et il me tarde de le reprendre, je suis en manque là, mais c’est pas bon pour la planète (hum hum…)


⚡️ Un coup de foudre : oui, plusieurs même ! Pour des livres, des endroits, des personnes…et pour Katy Perry !


🚫 Recalé à l’école : non, pas que je me souvienne.


🚑 Faire un tour dans l’ambulance : non…je ne crois pas.


🎤 Chanté au karaoké : non, OMG, quelle horreur horrible le karaoké, je ne connais même pas les paroles des tubes de Maître Gims (enfin pas assez bien pour un karaoké)


🐶 Animal de compagnie : oui, impossible de vivre sans !


🎿 Skié : oui, mais par obligation à l’école…depuis non  ! Mais allo quoi? Skier WTF ?


🧗🏻‍♀️ Escalade : non enfin si une fois pour essayer sur un mur d’escalade en salle…ben c’est rude !


🏕 Campé : non, enfin pas dans le sens d’aller au camping ou de faire du camping sauvage…je ne vais  que dans les hôtels 3 étoiles au minimum… 😀


🏍 Fait de la moto : non ! La mobylette ne compte pas j’imagine ?


🐴 Monté à cheval : non…la pauvre bête !


🏊 Nagé tout nu : non, mais si vous êtes jeune et belle  je vous incite à le faire , surtout en Bretagne et en Corse car c’est là que je vais le plus souvent !


🐍 Tenu des serpents dans la main : non, ça risque pas, j’en ai peur !


🍺 Bu une chope de bière 1L : non, une pinte oui même une et demi une fois , mais sur la durée dans un Pub…sinon pas possible !


🚓 Monté dans une voiture de police : non, pourquoi faire?


🛣 Visité Paris : oui, mais pas assez et pas vraiment !


🌋 Monté sur un volcan : oui sûrement mais sans le savoir !


🚓 Poursuivi par les gendarmes : non, je ne roule pas très vite, c’est pas marrant !


✈️ Piloté un avion : non hélas, mais j’aurais adoré faire ça !

Et les 5 plus de MTG !

Déjà drogué ? Non, mis à part les drogues légales…même jamais fumé un joint, et même jamais fumé tout court !

Déjà battu ? Non enfin pas en en venant aux mains…mais élevé la voix oui ! Souvent au Scrabble également !

Déjà fait semblant de bosser au travail  ? Non, pas la peine, je suis fonctionnaire !

Déjà volé ? Oui, en avion, en montgolfière , j’ai failli en parapente. Sinon j’ai un peu truandé le fisc quand j’étais jeune…

Déjà eu envie d’arrêter ce blog  ? Ho oui très souvent, mais finalement c’est mon préféré !

Voilà voilà…

 

Loin de la foule…déchainée !

Finies les presque 500 pages de ce livre de Thomas Hardy, l’un de ses tous premiers romans. Je ne comprends pas vraiment pourquoi il a choisi ce titre-là mais par contre, j’ai retrouvé avec grand plaisir le génial auteur de Tess d’ Urberville et de Jude l’obscur. Encore une fois, il y a du romanesque, de l’amour, des personnages bien épais qui luttent à la fois contre la passion amoureuse et aussi contre les circonstances, voire les éléments. Le tout dans la campagne anglaise au coeur des champs et de leurs travailleurs,  avec toujours cette noirceur qui caractérise Thomas Hardy.

Ce n’est pas par hasard si j’ai lu ce classique du dix-neuvième siècle anglais juste maintenant !  A la fin du mois, je retourne en Angleterre…et justement dans le Dorset, le pays de Thomas Hardy que l’on retrouve comme décor de tous ces romans, sauf que le pays se nomme alors le Wessex dans ses écrits.

J’ai même prévu d’aller visiter sa maison , je crois même qu’on peut visiter sa maison natale, et plus intéressant, le petit Cottage où il écrivit ses romans. Et d’ailleurs, après avoir arrêté les romans (juste après Tess qui fit scandale à l’époque) il s’est mis ensuite  au théâtre et à poursuivi également la poésie, car ce fut aussi un poète.

Avant le Dorset, on sera à Bath…et là c’est pour voir cette ville magnifique et marcher sur les traces de Jane Austen. Et peut-être, si on n’est pas trop loin et si on a le temps, on ira voir la maison et le parc où Agatha Christie écrivait ses enquêtes policières, mais là c’est déjà le Dévon !

Je reviens à Loin de la foule déchaînée, et vraiment, il n’y a pas de mouvement de foule dans ce roman là…et aucun personnage ne fuit la ville pour la campagne !

Vivre loin de la foule est une bénédiction, je veux dire habiter loin de la foule, au calme, à la campagne. Mais à condition aussi de pouvoir rejoindre la foule des villes très vite. Personnellement, j’aime les  deux, le silence pour habiter  et le bruit des foules anonymes pour se divertir. L’anonymat des foules et l’intimité de la campagne en quelque sorte.

Les personnages de Thomas Hardy sont toujours des campagnards mais ils vont parfois à la ville, plus pour des raisons pratiques ou pour gagner leur vie mais ça ne leur réussit pas souvent !

Il me reste maintenant à voir l’adaptation cinéma de Thomas Vinterberg, pour voir comment il restitue l’univers de l’auteur anglais.

Une petite pensée pour terminer…

Ma joie me fait presque peur et je me dis qu’elle ne durera pas. Il m’est arrivé si souvent d’être heureux et plein d’espérance au moment même où, déjà, le souci commençait à poindre dans l’éloignement, que j’en suis presque arrivé à être satisfait de ma tristesse et à craindre une humeur gaie.

Le bilan du jour…du blog…du lundi de Pâques !

Hello !

Le lundi de Pâques tout le monde est devant son ordinateur ou son smartphone ! C’est donc le moment idéal pour publier une petite gazette du blog !  Je vais exploser les stats ! Cela faisait depuis juin 2018 que je ne l’avais plus faite cette petite gazette du blog.

Ben que dire, depuis que je suis en Haute Savoie et que je n’ai plus beaucoup de temps pour le blog, ben ça tourne quand même. Les jours fastes, les statistiques disent que j’ai 50 visiteurs uniques et 100 visites ! Que demande le peuple !  Et malgré tout, ça commente toujours beaucoup, les 8 ans du blog se profilent doucement ainsi que le 1000 ième article ! Je parle beaucoup moins de livres mais je relis à nouveau normalement et ça c’est top ! Je parle de tout et de rien et peut être plus de moi.

J’ai toujours plein de personnes qui s’abonnent et que je ne vois jamais. Avant je les virais par grappes, mais au final, qu’importe, elles ne me gênent pas, c’est juste dommage qu’elles n’interviennent pas, enfin celles qui lisent vraiment ce qui se passe ici !

Au niveau des pays improbables, j’ai eu un internaute de Corée du Sud ( j’attends fébrilement la Corée du Nord !!! ) de Singapour et d’Indonésie ! Peu de suisses malgré mon déménagement !!

Si je regarde les requêtes tapées, les statistiques WP en relèvent moins qu’avant . Je note toujours pas mal de visiteurs qui arrivent en tapant  » rater sa vie professionnelle »  « foirer sa carrière  » etc…et là pas de tromperie, ils sont au bon endroit !  Par contre, pour celui ou celle qui a tapé « midinette boutonneuse »…ben je ne sais pas pourquoi ça arrive sur ce blog !!  Bref !!

Et les commentatrices dans tout ça? Qui est dans le top 6 des commentatrices les plus fidèles (statistiques élaborées par WP sur les 1000 derniers commentaires )?

Ha ha…voici le palmarès. On retrouve plus ou moins les mêmes personnes mais il y a du changement !!

Sixième : Célestine qui décidément voit la vie en rose et vient d’adopter les oreilles de lapin de Pâques !

Cinquième : Syl qui vient d’inaugurer à sa façon, la nouvelle supérette qui s’est installée dans son village du Berry !!

Quatrième : Sharon qui vient de profiter de ce long week-end pour ranger ses livres et qui prend une pause salutaire…avant d’aller faire un tennis

Troisième : Lydia, qui se met timidement au Hula hop , pour oublier qu’elle vient de se faire taguer sa terrasse…

Deuxième : Emilie, la reine du Hula Hop, quels que soient les lieux et les circonstances…remarques comme elle progresse en technique !

Première dans ce top 6 des commentatrices, elle attendait ça depuis des années, c’est Soène, qui se détend devant les baies vitrées de son appartement, avant d’aller prendre son travail…

Merci à vous d’être encore là après tout ce temps ! A très vite !

Le bilan du jour !

Et voilà, déjà presque 6 mois dans le 74 ! Et si je faisais un petit bilan, parce que le changement c’est maintenant comme dirait l’autre !

Ben, milan mitigé ! J’explique !

C’est côté boulot que ça pêche (non je ne me suis pas encore reconverti 😀 ) ! De mon côté, je dirais que mon poste n’est pas fait pour moi ou que je ne suis pas fait pour le poste. C’est pas tellement les missions que l’organisation, le mode de fonctionnement ancestral, l’héritage en quelque sorte, de la collectivité. Donc je commence à regarder à nouveau les annonces ! Mais surtout j’ai bien peur d’être fatigué de la fonction publique territoriale.  Sinon, j’irai vendre du Chocolat dans un supermarché en Suisse…comme ça j’en mangerai moins (c’est bon pour ma ligne, à mon âge faut plus trop déconner avec ça) et en gros en bossant 3 jours dans la semaine j’aurai le même salaire qu’en ce moment !

Heureusement il y a Findus,  mais aussi le travail de la Douce ! Je dis heureusement car je crois qu’elle va pouvoir , elle,changer très vite  de crémerie tout bientôt…soit en gros 3 mois après être rentrée dans sa crémerie actuelle…pas mal question rapidité et réactivité non ??

Par contre, la Haute Savoie…ben c’est vraiment chouette pour y vivre. Bon ok, il faut accepter le fait qu’avec 2 salaires de fonctionnaires territoriaux, en vivant en zone frontalière on fait partie des travailleurs pauvres. J’exagère un peu,vous me connaissez,  mais pas tant que ça. Et comme en plus les collectivités du coin sont pas hyper généreuses…il suffit d’avoir des tuiles qui tombent comme c’est le cas en ce moment et c’est mort !

Vous pouvez m’adresser vos dons, je vous ferai un justificatif officiel, sans être certain qu’il vous serve à payer moins d’impôts mais  au moins vous ferez une bonne action ! Je prends aussi les tickets restau et les chèques vacances.

Côté cadre de vie, on est bien ! C’est tout bon !  On vit dans une zone encore à la campagne, avec des vraies villes à portée de main, Annecy, cette ville magnifique  à moins d’une Heure, Genève à 30 minutes, le Mont Blanc à une heure (pas le sommet hein, juste son piédestal), la campagne et la montagne. Il manque juste la mer…quoi que ! On est dans la région du Léman, dans le bas Chablais exactement; Au départ, quand on pense Haute Savoie, vacances, on  ne pense pas vraiment au Lac Léman. Et pourtant, il est beau ce lac ! Parfois, avec les petits ports de pêche, les plages de galets et les vagues, on pourrait se croire près de l’Atlantique. Parfois, quand il fait grand beau, on vogue sur une mer d’huile, comme si on était en Méditerranée. Et les rives sont belles, on n’a pas encore fait le tour, mais ça viendra.

Du coup, on a souvent l’impression d’être en vacances chaque week-end, dès qu’il fait beau et après 3 mois assez gris et maussades, on a eu plein de soleil et de belles lumières.

Autre point positif, le fromage : local, top et pour le coup pas très cher !!

Donc on va essayer de rester parce qu’on y est bien,  et qu’on n’  a pas vraiment commencé le tour des chocolats suisse ce serait dommage !  Mais c’est pas gagné, c’est moi qui vous le dit !

Pour terminer, pour ceux qui se souviennent de mon article sur ma demande de remboursement pour l’annulation de mon séjour à Menton, j’ai eu confirmation il y a 2 jours que tout allait être remboursé ! Bon j’attends d’avoir les sous sur mon compte pour crier victoire !

See you !

Hola hola hola, les montagnards sont là !

Maritima de Sigolène VINSON

Le nouveau roman de Sigolène Vinson est de ceux qui laissent des souvenirs, des traces une fois terminé. déjà parce qu’il y a une vraie histoire, un vrai récit de 300 pages mais aussi et surtout parce qu’on y retrouve Sigolène.

Dans Maritima, l’auteur du Caillou (qui est pour moi LE livre parmi les livres), nous raconte l’histoire d’un petit groupe d’habitants de l’étang de Berre, près de Marseille, enserré par la mer et les usines polluantes de la pétrochimie. Le lieu est d’ailleurs le personnage principal de Maritima, comme la Corse ou l’Afrique l’étaient dans les précédents. L’étang de Berre qui fascine et constitue la vie des personnages du livre, même s’il les détruit…paradoxe des humains que d’aimer comme en Lorraine, les usines qui les tuent à plus ou moins long terme.

Il y a Jessica, jeune maman sans travail  qui n’arrive pas à aimer vraiment  son fils de 5 ans , Sébastien, lequel passe ses journées entre le téléphone portable de sa maman et le cabanon de son grand père , Joseph, qui pratique la pèche traditionnelle des muges, ces poissons qui servent à fabriquer la Poutargue.  Joseph pèche avec Emile, son ami de toujours, qui s’occupe de ses deux petits fils orphelins, Dylan et Antoine, que l’on peut qualifier d’enfant précoce. Toute cette petite communauté a une vie qui semble bien dérisoire, une vie de losers auxquels on s’attache très vite et que l’on aime au fil des pages.

Sigolène Vinson arrive une fois de plus à toucher par sensibilité , son humanité, sa singularité et son regard humaniste sur le monde et sur les personnages de Maritima, lesquels existent forcément dans son quotidien d’être humain, puisqu’elle connaît très bien l’étang de Berre. L’intrigue fonctionne, l’univers est noir, comme toujours, mais son écriture est lumineuse, avec parfois des mots un peu technique de l’univers maritime, mais ça passe sans problème.

Bref, j’ai dévoré cette lecture qui est pour moi un livre bien différent des précédents, comme si Sigolène Vinson démarrait un nouveau cycle dans son travail d’écrivain.

Et puis pour finir, Sigolène Vinson est la seule qui arrive à réunir à 5 pages d’écart, les auteurs et philosophes classiques grecs et….Maitre GIMS ! Et rien que pour ça, il faut lire Maritima car je ne vois que deux sauveurs possibles à notre monde en train de s’effondrer : Les grands auteurs classiques grecs et Maître GIMS.

Des masques vénitiens à Annecy

Annecy est connue pour sa beauté, avec bien entendu le lac aux eaux redevenues cristallines , les montagnes qui l’entourent, la vieille ville et les canaux. Et il faut dire que c’est vraiment un bel endroit.

Du coup, comme dans toutes les villes où il y a des canaux, on parle de Venise des Alpes. Bien entendu, Annecy n’est pas Venise, loin s’en faut, mais chaque année, au mois de mars, après le Carnaval de Venise, se tient un rassemblement de masques vénitiens à Annecy. Ce n’est pas vraiment un carnaval car les masques ne font que déambuler pendant trois jours dans les lieux les plus emblématiques de la ville, avec juste un passage sur un podium pour certains.

Là où cette manifestation est vraiment belle et intéressante, c’est qu’il s’agit de vrais masques vénitiens, confectionnés pendant des mois et des mois pour pouvoir être montrés aux spectateurs venus en masse. Certains sont les mêmes qu’au Carnaval de Venise, sachant qu’il y a des participants français, suisses et italiens, l’association qui propose ce spectacle urbain étant une association pour le développement des relations entre Annecy et l’ Italie.

Lorsque je suis allé à Venise, j’ai bien vu des costumes et des masques dans certaines boutiques mais je n’avais jamais vu de près leur incarnation. Et je dois dire que c’est à la fois fascinant, beau et troublant.

Ces visages blancs sans expression enfin qui ne montrent aucune émotion, les poses qui sont prises pour les photos, le fait qu’ils ne s’expriment que par gestes et n’émettent pas de son fait qu’il y a un petit côté impressionnant pour les photographier.

Et puis, quand on prend le temps de regarder plus attentivement la totalité du costume à savoir  chaussures, robes ou pantalons, masque, cheveux blond vénitien, coiffes et accessoires, on se dit que c’est vraiment de l’art.

Les organisateurs disent qu’il peut y avoir jusqu’à 400 masques et 70000 visiteurs sur les 3 jours de ce carnaval.  C’est vrai qu’il y a du monde, mais sans être non plus oppressant puisque les sujets se déplacent dans la ville.

Je ne peux que vous inciter à venir voir par vous-même l’année prochaine et en attendant, voici des photos que j’ai prises hier avec mon Smartphone. Si cela vous intéresse, vous trouverez des photos professionnelles et vidéos sur le net !

Masques bleus…

Masques blancs et noirs…

Masques rouges…

Masques violets…

Masques verts…

Et pour finir, un masque de toutes les couleurs…