Le livre !

 

Lu ce paragraphe dans Le livre des Baltimore, de Joël Dicker que je suis en train de lire. Et décidément,  il en parle beaucoup du livre cet homme là ! Et son personnage est un écrivain, souvent en discussion vive avec son éditeur cynique …

 » Allons ne soyez pas triste mon petit Goldman. Dans 20 ans les gens ne liront plus. C’est comme ça. Ils seront trop occupés à faire les zozos sur leurs téléphones portables. Vous verrez Goldman, l’édition c’est fini. Les enfants de nos enfants regarderont les livres avec la même curiosité que nous regardons les hiéroglyphes des pharaons. Ils vous dirons: Grand-père, à quoi servaient les livres ? Et vous répondrez: à rêver, ou à couper des arbres, je ne sais plus. A ce moment-là, il sera trop tard pour se réveiller. La débilité de l’humanité aura atteint son seul critique et nous nous entre-tuerons à cause de notre bêtise congénitale (ce qui d’ailleurs est déjà plus ou moins le cas). L’avenir n’est plus dans les livres Goldman. »

Cette conversation se passe en 2012 si je ne me trompe pas. Donc en gros cela ferait 2032.

Vous savez quoi ? Je n’y crois pas du tout. Je crois que Dicker est pessimiste et manque de clairvoyance. Ce qui mène le monde c’est l’argent. Or contrairement à ce que se dit parfois, il y a plein de fric à gagner dans l’édition, c’est le premier marché des biens dits culturels. Et quand on voit les tractations chez les grands groupes d’édition pour se rapprocher, s’acheter, s’absorber, se concentrer et devenir des géants de l’édition, je me dis que l’avenir du livre est encore bien assuré pour longtemps. Et d’ailleurs, on publie toujours autant et même un peu plus chaque année et le nombre de lecteurs ne faiblit pas. Du moins en France. Donc je ne crois pas à cette disparition annoncée à court ou moyen terme.

Par contre je trouve Dicker optimiste sur la connerie des hommes…s’il faut attendre la disparition des livres pour sombrer dans la débilité humaine, alors ouf on est sauvés, enfin les gens de ma génération. On y est déjà dans le fait de s’entre-tuer et c’est mondial. L’être humain est naturellement crétin et mauvais. C’est l’éducation, l’apprentissage, le niveau de vie, le niveau de sécurité et l’amour familial qui peuvent inverser la tendance. Les livres ne sont qu’un outil qui peut être utile à ce but là.

Je vous épargne le passage suivant sur la télévision, le marketing et la publicité qui est pas mal aussi dans son genre. J’aime bien ce Dicker quand il part dans ce genre de discours. Et j’espère qu’il est conscient que lui-même, comme chacun d’entre-nous participe à cette évolution désastreuse.

Sinon j’ai à nouveau pas mal de livres sympathiques en attente sur mes étagères…j’espère bien enchaîner dessus après avoir fini ma période Dicker !

16 réflexions sur “Le livre !

  1. Optimiste aussi sur la survie du livre, cela fait trop de temps qu’on en prédit la fin, et je ne vois rien venir.
    Par contre, un concept est en train de se développer, au grand dam des bibliothécaires, qui n’apprécient pas leurs supérieurs (et décideurs) : les bibliothèques avec le moins de livres possibles.

      1. Stock limité, avec ce que les lecteurs lisent le plus, les nouveautés. Certains livres partent dans la bibliothèque virtuelle (on peut alors les faire venir), d’autres sont « désherbés », soit vendus 50 centimes, soit jetés (là, cela dépend des bibliothèques).

        1. C’est dommage, justement une bibliothèque devrait avoir le maximum de choix possible, même les livres très peu demandés…ce n’est pas comme une librairie, ils ne sont pas là pour gagner de l’argent.

  2. Je ne comprends pas pourquoi si l’on arrête de lire, on devient débile… Une menace d’éditeur à lecteur ? Snobisme à la française ? Ou un problème d’imagination peut-être…De confiance en soi presque…
    Le livre n’est qu’un support, après tout… Et un des supports qui précéda le livre est justement la tablette! OK, je sors…

      1. MTG
        C’est vrai qu’à l’époque, fallait une sacrée plume ! 😀
        C’était pas écrire, c’était de la sculpture!
        Maintenant, c’est bien plus simple! on parle à nos mains! Tu parles d’une évolution! L’homo Habilis doit se retourner sous son dolmen (Oui, ou son trou, je sais pas trop… L’histoire et moi on n’est plus à ça près 😉 😀
        Bisous

  3. estellecalim

    C’est marrant parce que V. Hugo dans Notre-Dame de Paris parle du livre qui tuera la pierre 🙂 (bon, pas de comparaison hâtive entre le style des deux auteurs néanmoins 😉 ) Les évolutions technologiques sont indispensables à la marche du monde mais celle-ci semble aller doucement (enfin, dans le métro, les gens sont quand même beaucoup sur leur smartphone)

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s