La seule histoire…

Certaines personnes, avançant en âge, décident de vivre au bord de la mer. Elles contemplent le flux et le reflux des marées, l’écume sur la plage, plus loin les brisants et au delà, et peut-être, au delà de tout cela, perçoivent-elles les vagues océaniques du temps, et trouvent-elles, dans cette immensité suggérée, quelque consolation pour leur propre petite vie et leur mort prochaine.

Ha mais carrément, et si l’on enlève l’avançant en âge et la mort prochaine, c’est totalement  ça l’océan lorsqu’on est triste, mélancolique ou en proie au chagrin. Les poètes ont souvent raconté la vague qui s’échoue aux pieds de l’homme ou de la femme, et qui emporte leurs larmes en refluant. Enfin, je n’y comprends rien en poésie mais je crois que c’est vrai !

Et pourquoi diable est-ce que je parle de ça ?

Hé bien parce qu’en exactement 30 jours j’ai réussi à lire un roman vraiment bien de Julian Barnes, l’un des plus grands auteurs  anglais actuels et qui s’appelle La seule histoire. Je n’arrive toujours pas à lire mais peut-être bien que ça revient à très petite dose.  En l’occurrence, c’était seulement 260 pages mais très denses !

Julian Barnes, c’est celui qui a écrit La fille qui danse, que je vais relire tantôt car je me souviens d’un très grand livre, très fort, sans vraiment me souvenir de cette histoire. Et là, dans La seule histoire, il est question d’une histoire d’ amour hors normes, c’est à dire entre une femme mariée et un étudiant, qui bien entendu va finir mal. Et le narrateur s’interroge sur l’amour, alors qu’il est devenu vieux…mais pas en regardant la mer en permanence, il est bien vivant ce monsieur.

Ce qui revient souvent dans ce récit, c’est qu’en amour, tout est vrai et tout est faux et qu’un premier amour, le véritable amour, détermine souvent une vie pour le reste de temps qui reste à vivre. Que les autres histoires viennent se confronter à La seule histoire.

Mais  c’est vrai que la mer, à condition qu’elle ait des vagues et des ressacs, des chaos iodés, à cette vertu de calmer, peut être pas les chagrins d’amour, mais au moins elle arrive à apaiser. La montagne, ce n’est pas pareil pour moi, elle peut aussi apaiser et rendre plus zen, mais à condition de la parcourir ou de l’escalader. La simple contemplation ne suffit pas, peut-être parce qu’il manque le bruit de l’océan qui se retire et le fracas de la houle.

Bref, j’ai lu un livre, j’arriverai peut être à une petite trentaine cette année, mais lus surtout entre janvier et mai 2018. Et je vous conseille de découvrir Julian Barnes si vous ne le connaissez pas encore…

Publicités

22 réflexions sur “La seule histoire…

    1. Ha oui, Unne fille qui danse est puissant, je veux le relire d’ailleurs !
      Oui, bien installés on l’est ! Ce qui est dur pour moi c’est le manque de soleil…
      Peut-être on se rencontrera…je travaille à Annemasse, on est voisins !!

  1. saxaoul

    J’ai lu Une fille qui danse et je me souviens d’un roman atypique, avec une belle écriture. Je crois que je n’avais pas vraiment été séduite par contre.

  2. celestine

    Je suis tellement d’accord avec ta conception de l’océan et de ses bienfaits consolateurs…
    C’est vrai, la mer me calme et me console depuis toujours.
    M’asseoir sur une plage avec un livre de Barnes ! Le rêve ! Mais il me faudra attendre un peu…
    •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

  3. Je ne connais pas cet auteur.
    C’est triste, si la première histoire d’amour ne peut être que l’unique et réelle. On ne peut guère se construire, alors. Enfin… je ne sais pas…
    Biz à vous deux

    1. Je te conseille La fille qui danse, qui est son plus gros succès, et que je vais relire un jour !
      C’est pas forcément la première selon l’auteur, même si c’est bien le cas dans cette histoire là !!
      Bisous Comtesse !

  4. Mais tu es poète tu sais !!! Très beau ton billet ! J’ai offert « La fille qui danse » à une amie commune mais je ne l’ai jamais lu, tu me donnes envie ! 😉 J’ai réussi à lire 7 livres en novembre…Dommage que je n’en parle plus, certains valent le détour. Bises Poussin des montagnes ! 😀

    1. Merci Grande Prêtresse ! Essaye de lire La fille qui danse, tiens je te l’offrirai en poche tantôt, et je vais le relire tantôt.
      Oui dommage pour tes 7 livres, mais si jamais il y en a dont tu penses qu’il pourrait vraiment me plaire, tu me diras…j’essaye de me remettre à lire tout doucement.
      Bisous et belle semaine.

Exprimez-vous ici, MTG vous remercie

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s